Les amoureux des oracles et tarots ainsi que les novices vont adorer ce nouveau jeu, tout droit sorti de l’inspiration divine et créatrice de Luz Garcia et Charles Cottet.

Nous recherchons tous notre âme jumelle – appelée aussi flamme jumelle – cette autre moitié sans qui nous sommes incomplets. Cette quête spirituelle et viscérale nous anime car il s’agit de l’amour le plus absolu, le plus fort. À la différence d’une âme soeur dont la relation est harmonieuse et fluide – nous pouvons rencontrer au cours de notre vie plusieurs âmes soeurs dans les domaines suivants: familial, amical, professionnel ou amoureux –
Cet oracle de 33 cartes magnifiquement illustrées a été conçu pour vous accompagner sur le chemin de votre âme jumelle, mais aussi pour guider les âmes jumelles qui ont eu la chance de s’être retrouvées dans cette vie.
Il vous aidera à trouver et à maintenir l’harmonie dans cette relation à la fois hors-norme et complexe.

A l’occasion de la sortie de ce beau coffret, nous avons rencontré Luz qui s’est prêté avec générosité et sincérité au jeu de l »interview via skype.

Rencontre.

 

LE JDBN: Comment en arrive ton à créer le jeu : l’oracle des âmes jumelles?

Luz Garcia: Mon rêve d’enfant était d’être un écrivain de plume. Mais, il y a deux ans, j’étais assise à une terrasse avec deux amies qui discutaient d’âmes jumelles. Soudain j’ai entendu une voix dans ma tête qui m’a dit: « Crée l’oracle des âmes jumelles ». Au début, j’ai fait de la résistance. Ce n’était pas mon rêve et puis je ne savais pas comment m’y prendre! Mais dès lors, tout ce que j’ai entrepris est tombé à l’eau. Devant tant de signes, tant d’évidences, je me suis abandonnée. J’ai beaucoup pleuré, j’ai fait le deuil de mon rêve d’enfant, puis je me suis mise devant mon clavier. Et là… Tout a été très simple, évident, d’une facilité déconcertante…

 

LE JDBN: Combien de temps cela vous a pris?

Luz Garcia: Très peu de temps. L’oracle a été écrit en… deux semaines. Ca coulait, ça coulait. Ca ne s’arrêtait plus. On m’envoyait des informations de là-haut, je devais me relever la nuit tellement ILS étaient pressés et heureux que j’ai enfin accepté mon destin. Par moments, mon clavier fumait car je recevais une avalanche d’informations! Charles Cottet a mis deux mois pour dessiner les cartes. Là encore, c’est incroyable…

 

LE JDBN: Pourquoi le choix de cet artiste?

Luz Garcia: Charles est un ami. J’étais déjà fan de ce qu’il faisait, mais je n’aurais jamais imaginé qu’il illustre l’Oracle des Ames Jumelles, car son style était très différent de ce genre de dessins. Mais voilà, deux éditeurs se sont montré intéressés par l’oracle et m’ont demandé à voir les cartes. Je ne les avais pas et je ne sais pas dessiner! J’en ai parlé à Charles et quand il m’a envoyé la première carte, j’ai pleuré car j’ai compris qu’il était inspiré par la même source que moi. C’était ça, exactement ça. Pourtant je lui ai laissé totale carte blanche pour les dessins.

 

LE JDBN: A qui s’adresse votre jeu?

Luz Garcia: A tout le monde. Mon oracle s’adresse aux personnes qui se rappellent que quelque part existe cet « Autre » qui les complète totalement, ceux qui sentent ce creux en eux, malgré une vie bien remplie, ceux qui se sentent incomplets sans savoir pourquoi, ceux qui ne comprennent pas ce vide dans leur Vie. Mon oracle s’adresse à tout être humain qui sait qu’un jour, dans cette vie ou une autre, il vivra l’union parfaite, qu’il fera UN avec sa moitié divine.

 

LE JDBN: Racontez- nous une belle histoire sur un tirage que vous avez effectué pour quelqu’un?

Luz Garcia: Récemment, j’ai eu la joie de pouvoir accompagner une personne qui rêvait d’un amour romantique et possessif. D’une carte à l’autre, cette personne s’est ouverte à la compréhension que le lien qui unit les âmes jumelles se situe à un tout autre niveau. Elle a compris que ces retrouvailles nous permettent d’apprendre l’amour inconditionnel. Et quand je dis inconditionnel, je parle bien d’un amour sans attente et sans notion de « soi », c’est à dire sans possessivité. On apprend à aimer l’autre sans condition aucune. La personne a été certes secouée mais j’ai vu qu’elle comprenait pourquoi sa relation ne fonctionnait pas selon des schémas humains et terrestres. J’ai vu que la personne prenait conscience de sa blessure d’abandon et qu’elle allait pouvoir travailler là-dessus.

 

LE JDBN: Avez-vous rencontré votre âme jumelle?

Luz Garcia: Bien sûr… On ne peut pas écrire sur ce sujet si on n’a pas retrouvé notre moitié parfaite. Quand je dis parfaite, je ne parle pas d’une conception terrestre de la perfection, car mon âme jumelle ne ressemble en rien à l’homme de mes rêves. Seulement voilà… retrouver notre âme jumelle, c’est toucher à l’absolu, c’est ne faire plus qu’un avec l’Univers. De l’autre côté, c’est aussi la personne qui vous tend ce miroir sans fard dans lequel vous vous voyez nu, sans plus aucune échappatoire. Dès lors commence un immense travail personnel…

 

LE JDBN: Vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins une femme ancrée dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

Luz Garcia: Le silence. Mes moments de silence me sont vitaux. J’ai besoin d’être seule et dans le silence au moins une heure par jour sinon je sors de ma verticalité. Le silence est un luxe dans notre société basée sur la compétitivité, le bruit, les nuisances de toutes sortes.

 

LE JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé?

Luz Garcia: Un parmi d’autres, car je suis femme qui rêve beaucoup: rencontrer Alejandro Jodorowsky et lui offrir l’Oracle des Ames Jumelles. J’espère qu’il (ou un de ses proches) lit Le Journal des Bonnes Nouvelles!

 

LE JDBN: Une citation qui vous correspond?

Luz Garcia: « Ils l’ont fait car ils ne savaient pas que c’était impossible » Mark Twain. Je fonctionne ainsi. Je ne me pose jamais la question de savoir si quelque chose est possible ou pas, en revanche je me demande si cela me correspond ou pas. Si la réponse est oui, alors j’y vais, je mets toute mon énergie dans ce que je fais. Et souvent… Cela fonctionne.

 

LE JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeuse?

Luz Garcia: Enjoy the silence, de Depeche Mode.

LE JDBN: Une tâche que vous remettez toujours au lendemain?

Luz Garcia: Généralement tout ce qui tourne autour des corvées administratives. Je vis une déperdition d’énergie en essayant de répondre aux tracas administratifs, en essayant de contourner les écueils, en essayant de comprendre une logique qui m’échappe.

 

LE JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes vous heureuse dans la vie?

9. Je suis une privilégiée. Je vis dans un pays où il y a la sécurité, le confort matériel (je travaille à temps partiel afin d’avoir du temps pour créer, j’ai donc un revenu modeste, mais qui me permet de vivre dignement). Je suis un être inspiré, je fais ce que j’aime. Et puis… j’ai retrouvé sur ce plan mon âme jumelle qui vit sa vie, qui évolue à son rythme, qui est en santé, comme moi… Que demander de plus?

 

LE JDBN: Votre coin de paradis?

Luz Garcia: Mon lieu secret où je rencontre mon âme jumelle lorsque j’en ai besoin.

 

LE JDBN: Complétez cette phrase: une âme jumelle, ce n’est pas….

Luz Garcia: …quelqu’un qui va vous guérir, qui va porter vos problèmes pour vous. Ce n’est pas le Prince ou la Princesse Charmante. C’est bien au-delà, c’est un lien Divin qui nous pousse à redevenir chacun des êtres complets. Et ce travail se fait seul.

 

LE JDBN: Qu’aimeriez vous que Dieu vous dise quand vous serez « en haut »?

Luz Garcia: Bien, Luz, nous sommes contents de toi…

 

LE JDBN: La question fréquente quand on vous consulte?

Luz Garcia: C’est bien mon âme jumelle?

 

LE JDBN: Avec qui aimeriez vous rester coincée ds un ascenseur?

Luz Garcia: Mon âme jumelle!

 

LE JDBN: Qu’est ce qui vous fait douter de vous même?

Luz Garcia: Lorsque je ne m’écoute pas. Récemment j’ai commencé à faire des tirages hebdomadaires que je mettais en ligne sur ma chaîne YouTube et sur ma page Facebook. Je l’avais fait car on me l’avait demandé. Mais je n’étais pas en phase avec ça, malgré le succès rencontré par ces tirages. Ce n’est pas ma mission et puis d’autres personnes tirent l’Oracle des Ames Jumelles sur youtube et Facebook et elles le font tellement bien ! J’ai donc tout retiré et j’ai arrêté les tirages généraux sur les réseaux sociaux.

 

LE JDBN: Votre mot préféré ?

Luz Garcia: Toujours…

 

LE JDBN: Le mot que vous détestez ?

Luz Garcia: Jamais.

 

LE JDBN: Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?

Gardienne de prison (je les admire car je ne pourrais pas).

 

LE JDBN: Un message pour les gens qui cherchent l’amour?

Luz Garcia: Peu importe le temps, ce qui doit arriver sera…

 

LE JDBN: Merci!

Propos recueillis par Sophie Denis, en exclusivité pour le JDBN

 

Vidéo de Luz Garcia expliquant son jeu:

Oracle des Ames Jumelles: Charles Cottet raconte comment il a dessiné les cartes:

Luz Garcia donne des ateliers sur les âmes jumelles et sur la créativité inspirée. Pour toute information : www.luzgarcia-auteur.com

www.facebook.com/garcia.auteur

Pour un tirage avec Luz Garcia :

www.luzgarcia-auteur.com/fr/consultations

Pour contacter Luz Garcia :

luz@luzgarcia-auteur.com

www.facebook.com/garcia.auteur

www.youtube.com/c/LuzGarcia-auteur

www.instagram.com/luzgarcia.auteur

www.pinterest.com/luzgarciaauteur

Luz Garcia est née en 1969. Elle puise dans ses origines gitanes l’amour de la magie et de la symbolique mystique.

Actuellement, elle vit en Suisse où elle enseigne la sociologie des médias et la communication. Elle exerce également en tant que coach et conférencière.

Passionnée par l’écriture, elle créée des contes, des romans, des pièces de théâtre. Luz Garcia est fascinée par les âmes jumelles depuis qu’elle a retrouvé la sienne. Elle consacre dorénavant une grande partie de son travail d’auteur à ce sujet.

Luz Garcia parle français, anglais et espagnol.

Crédits photos: avec l’aimable autorisation de Luz Garcia