Catégorie : Portrait

Cette femme a fait plonger le braconnage de 80 % en 5 ans au Kenya

Grâce à des mesures fortes de répression instaurées depuis 2013, le pays africain fait figure d’exemple dans la lutte contre le braconnage d’éléphants et de rhinocéros. 30millionsdamis.fr s’est entretenu avec l’ambassadrice du Kenya en France. Judi Wakhungu est à l’initiative de ces actions, qu’elle a mises en place lorsqu’elle était ministre de l’Environnement.  Ce sont parmi les principales victimes du braconnage en Afrique : prisés notamment pour leur corne ou leurs défenses, les rhinocéros et les éléphants y sont particulièrement surveillés. Classé sur la liste des vulnérables par l’IUCN, l’éléphant africain compte près de 34 000 individus au Kenya. Le...

Lire la suite

Découvrez le témoignage de Luzmila Vázquez, bénéficiaire du projet d’AVSF pour l’agroécologie en Équateur

LUZMILA VÁZQUEZ : «J’AI PRIS CONSCIENCE DE L’IMPORTANCE DE L’AGROÉCOLOGIE» DANS SA PETITE FERME DE 700 M2 EN ÉQUATEUR, Luzmila Vázquez et ses proches ont toujours su cultiver leur terre sans produits chimiques, avec des méthodes durables, pour pouvoir la transmettre à leurs enfants. Grâce aux formations et ateliers animés par AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières) dans sa communauté, elle a su mesurer l’importance des pratiques agroécologiques, obtenir de meilleurs rendements et des produits de qualité. La ferme de Luzmila s’appuie sur les principes de l’agroécologie : une agriculture productive, durable, respectueuse des écosystèmes, qui lui permet de vivre...

Lire la suite

Au Bangladesh, le combat d’un homme pour sauver les arbres un par un

Jessore (Bangladesh) (AFP) – Il arrache le clou rouillé du tronc d’arbre et le laisse tomber dans son seau:, encore une monstruosité qu’il a effacée du paysage. Ohid Sarder mène une croisade en solitaire pour nettoyer le Bangladesh. Défenseur convaincu de l’environnement, cet homme de 53 ans parcourt le pays à bicyclette afin de libérer les arbres des affiches et pancartes accrochées à leur tronc. Au Bangladesh, il est fréquent que les arbres soient utilisés comme des espaces publicitaires gratuits. Sur certains arbres, chaque centimètre carré d’écorce ou presque est recouvert d’affiches. Avec le temps, les pancartes se désintègrent...

Lire la suite

Avec ses mots pleins de candeur et de courage, la célèbre présentatrice météo Catherine Laborde, évoque le jour où elle a appris qu’elle avait la maladie de Parkinson.

Pour aller plus loin, le JDBN vous recommande: Produits disponibles sur Amazon.fr Trembler Prix: EUR 16,90 Les chagrins ont la vie dure Prix: EUR 17,00 La douce joie d'être trompée Prix: Rupture de stock Le mauvais temps n'existe pas Prix: EUR 18,20 ‹ › crédit photo: capture Partager :Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)PlusCliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Telegram(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour envoyer par e-mail à un ami(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur WhatsApp(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur Skype(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager...

Lire la suite

Carlo Di Antonio : « Je crois à la nécessité d’un ministère dédié au bien-être animal »

Il y a quelques mois, la Wallonie a adopté un Code en faveur des animaux, très ambitieux. A l’origine de cette initiative : Carlo Di Antonio, le ministre belge de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports et du Bien-être animal. Pour 30millionsdamis.fr, l’homme politique wallon revient sur les raisons de cette réussite législative qui fait figure d’exemple en Europe. Permis de détention d’un animal de compagnie, peines maximales allant jusqu’à 15 ans de prison et 10 millions d’euros d’amende en cas de maltraitance, vidéosurveillance dans les abattoirs, interdiction de l’élevage de poules pondeuses en...

Lire la suite

Citation du jour

Offre à ne pas manquer

Dernière vidéo

Chargement ...

Contact

04 93 48 97 12
ecrireaujdbn@gmail.com
sperdita ( sur rendez-vous)