Article précédent France Gall – La déclaration (1974)
Article SuivantFrance Gall – Évidemment (1987)

1 COMMENTAIRE