L’amour ! Est-il un sujet plus intéressant que celui-ci ?

Lucien Essique, thérapeute et consultant en relations humaines nous invite à apprendre à s’aimer avant tout.

Mieux se connaître, pour mieux s’aimer et aimer l’autre : vaste programme.

Vous vous sentez obligé à une introspection. I a- t-il en vous des blessures de l’enfance ? Bien souvent les carences affectives partent de ce que vous avez vécu et ressenti dans la période de 0 à 3 ans. L’enfant est une éponge, non seulement il a ses propres angoisses, mais il ressent celles des parents.  A cet âge, l’âge des fondations, l’amour d’une mère, d’un père est essentiel. La maltraitance risquant de créer la mal-aimance… mais rien n’est irréversible. Ne vous enfermez pas dans la victimisation qui est aux antipodes de l’amour de soi. Pour s’aimer il est essentiel de  libérer sa conscience des miasmes de l’enfance.

L’adolescence, synonyme de construction de soi, s’appuie sur les fondations de l’enfance. C’est aussi une période fondatrice, Avant le passage à l’âge adulte, période où l’on recherche avec avidité l’amour. 

Lucien Essique nous fait naviguer dans les chemins de notre propre vie pour nous parler de l’amour sous toutes ses formes.

Il nous délivre un message important : Prenez soin de vous, aimez vous, c’est certainement le besoin le plus essentiel.

Cet ouvrage vous invite à vous relier à ce qui vibre en vous, et à libérer de l’expression de vos sentiments.

Il faut, non pas croire en un idéal d’amour, mais croître en nous laissant porter par nos ressentis. L’amour est à la portée de tous. A nous de savoir le capter, et l’entretenir.

Béatrice Denis, en exclusivité pour le JDBN

Des amours vécues à l’amour de soi – Cette énergie qui nous fait vivre – Lucien ESSIQUE

LIEN D’ACHAT

crédit photo: pixabay

A PROPOS DE NOTRE LECTRICE…BÉATRICE DENIS
capture-decran-2016-11-19-a-16-24-00

Lectrice depuis mon enfance, ma vie professionnelle intense, ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour avaler tout ce que j’aurais voulu lire.

Restauratrice à Lyon,  j’ai tout au long de mon parcours, fait de fabuleuses rencontres, et cela  a encore accentué cette soif de découvrir, d’apprendre et de partager.

Aujourd’hui entre 2 voyages, je rattrape le temps perdu à ne pas lire.   

C’est comme une frénésie : j’ai toujours une pile de « livres à lire » !

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN :

Tant d’actualités tristes, désespérantes, inquiétantes….

Pour une fois, sans faire l’autruche, et sans oublier le monde dans lequel nous vivons, nous avons le choix de  plonger dans un bain de bonnes nouvelles !

Et ça fait du bien !!!!

Positivons, Partageons, Donnons envie.