Je viens de terminer la lecture du livre de Patrick Dacquay Les 21 règles de vie de l’enchanteur paru aux Editions Véga.

Dans ce livre l’auteur, spécialiste de la culture chamanique occidentale en géneral et celte en particulier nous raconte les aventures de Merlin faites de dures épreuves mais aussi de grandes satisfactions et d’énormes étonnements, émerveillements même pour le druide qu’il était.

L’auteur place son personnage principal, Merlin, prophète, magicien, sage, et druide capable de se connecter à la puissante nature et à notre terre mère, au 6ème siècle de notre ère, (il se base sur des faits historiques dont je ne peux vous affirmer s’ils sont exacts ou pas, n’étant ni historienne et n’ayant fait aucune recherche le prouvant ou non).

Les contes / roman et histoires confinant à la spiritualité sont là pour créer un véritable déclic, pour générer des prises de conscience, une ouverture d’esprit pour nous aider à dépasser nos croyances limitantes, retrouver la sérénité ou tout simplement se réaliser pleinement.

Ils subliment le beau. Ils décrivent, sous forme de parabole, les moyens de résoudre nos problèmes. Ils vous montrent que tout est possible dans la vie.

Les 21 règles de vie de l’enchanteur, n’échappe pas à cette définition et est sans conteste résolument tourné vers le développement personnel et nourrit grandement notre imaginaire qui pour un peu pourrait faire de ce conte très poétique un tremplin vers la méditation.

L’écriture est très visuelle, picturale. Il est aisé de se voir cheminer avec notre héros à travers bois et forêts de Bretagne, véritable bain de nature sauvage et ressourçante, villages du 6ème siècle, scènes de la vie quotidienne. On pourrait même à certains moments se replonger dans les merveilleux dessins animés de Walt Disney, faisant ainsi appel à notre âme d’enfant qui a soif de merveilleux et de magie.

Et c’est bien parce que ce roman fait appel notre âme d’enfant qui voit le beau en tout, le miracle en tout que les Les 21 règles de vie de l’enchanteur est efficace. Il nous offre une parenthèse enchantée et sereine dans une vie qui s’égraine de plus en plus vite. 

Dans toute quête, la destination, ou le but, compte moins que la manière d’y parvenir. Et c’est par un cheminement intérieur, des rencontres exaltantes parfois improbables, une dose de dépassement de soi, une capacité à la gratitude et à l’émerveillement, que l’on y arrive ! Merlin sert de guide dans les deux cas, en distribuant ses sages conseils jamais intellectualisés ni moralistes que Merlin touche le cœur et frappe la conscience.

La force de ce conte / roman est dû à la capacité de l’auteur à nous faire suivre Merlin sur son chemin parfois épineux, hasardeux mais encore joyeux et au gré de ses péripéties. On s’identifie facilement aux épreuves auxquelles il doit faire face.

Ainsi on accueille tout aussi facilement les conseils, les 21 règles de vie qu’il nous propose pour transformer soi-même sa vie : acceptation, loi d’attraction, psychologie positive, contemplation, méditation, ho’ponopono tout y est … 

Le lecteur n’a même pas besoin de réfléchir, il ne doit d’ailleurs pas réfléchir, ce livre n’est pas un concentré de techniques de développement personnel qu’il faut retenir impérativement, il est une ode à la vie qui parle le langage de l’âme en court-circuitant celui de la raison raisonnante.

Angélique Deprets pour le JDBN

Les 21 règles de vie de l’enchanteur – Patrick Dacquay

Editions Trédaniel

Lien d’achat

ANGÉLIQUE DEPRETS 

A PROPOS D’ ANGÉLIQUE DEPRETS…

Après des études en communication puis des débuts professionnels dans l’enseignement en tant qu’institutrice, très vite, cette petite voie à la fois rebelle et spirituelle qui ne cessait de se faire entendre depuis l’âge de 10 ans, s’est faite plus forte, plus insistante. J’ai d’abord cédé avec joie à la passion de l’astrologie, au tarot de Marseille que j’ai découvert à 15 ans. 

La Médiumnité s’est ensuite, libérée de désastreux mariages, offerte à moi tout naturellement. Depuis ma vie a été jalonnée d’autres passions, notamment la numérologie, la phytothérapie, la lithothérapie, l’herboristerie, le développement personnel et enfin le chamanisme auquel je m’initie avec un chaman Comanche de Chaze au Canada. 

MA CONTRIBUTION AU JDBN:

On entend souvent les mots lumière, serviteur de la lumière et pour tout dire je ne sais pas si ces mots me correspondent, mais les mots “partage” et “transmission” j’en suis certaine. Cela nécessite un dose de positivité et de persévérance ne serait-ce qu’à travers les nombreux articles que j’écris quasiment quotidiennement. 
Si d’aventure, mes articles écrits pour le JDBN vous permettent de cultiver un peu de votre soleil, une partie de votre lumière personnelle alors cela sera pour moi une bonne nouvelle. ANGÉLIQUE DEPRETS