En grande partie tourné à Nice, le dernier clip de Florent Pagny met à l’honneur la coulée verte, la vieille-ville, les sapeurs-pompiers azuréens ou encore le célèbre pianiste de la place Masséna, Steve Villa-Massone.

Trois mois après la sortie de Aimer la vie, Florent Pagny poursuit la promotion de cet album avec la sortie d’un deuxième single, il y a quelques jours. Le clip qui accompagne le titre Si une chanson est en grande partie tournée à Nice.

On y reconnaît la coulée verte, la place Masséna, les ruelles de la vieille-ville, la Grande bleue vue des collines ou encore les sapeurs-pompiers du Sdis 06.

Mais aussi un personnage bien connu de Nice: le pianiste de rue Steve Villa-Massone, et son indissociable piano rouge.

 

J’ai accepté et elle est revenue me voir quelques jours plus tard pour me dire que c’était OK.

Je me suis dépêché de récupérer mon habituel piano rouge, car je jouais alors sur un instrument de remplacement. J’ai bossé un peu le morceau en amont et, le jour où ils ont envoyé une équipe de tournage, je me suis installé sur la place Masséna. On a proposé à quelques passants de faire de la figuration.

C’est seulement après le tournage que j’ai appris que le clip était celui de Florent Pagny.

Quand j’ai vu la vidéo, j’ai été surpris: on m’y voit plusieurs fois, je suis quand même pas mal mis à l’honneur.

Depuis quelques jours qu’il est sorti, ça n’arrête pas: on m’en parle sans arrêt. J’ai reçu de nombreux témoignages. En termes d’impact, c’est énorme pour moi.

S’il m’a proposé de venir jouer sur scène avec lui quand il passera à Nice? Non, il ne l’a pas fait, d’autant que je ne l’ai pas rencontré. Mais moi, je lui propose! (rires)”

Source – crédit photo: L’une des apparitions de Steve Villa-Massone dans le dernier clip de Florent Pagny. Photo DR