Le huffpost publie…

Avec l’aide de deux autres passagers, le colosse est parvenu à immobiliser le jeune homme agité.

FAITS DIVERS – Une démonstration de courage et de sang-froid. L’ancien boxeur français Tarik Sahibeddine est intervenu vendredi 24 août au soir, à bord d’un vol Munich-Paris, pour maîtriser un homme qui tentait d’entrer dans la cabine de pilotage et menaçait de détourner l’avion.

L’ancien champion de boxe, âgé de 46 ans, a raconté l’incident à son ami, le journaliste sportif Arnaud Romera, qui l’a relayée sur les réseaux sociaux. « Devant les 200 passagers et l’équipage tétanisés, l’ancien champion de boxe est intervenu pour tenter de raisonner l’individu de plus en plus agressif et déterminé avant de le plaquer au sol, le ligoter et le maîtriser jusqu’à l’atterrissage et l’intervention des forces de police de l’aéroport de Roissy », a-t-il écrit.

Ce vendredi, Tarik Sahibeddine revenait de vacances avec sa femme. Dans l’avion, il remarque un début d’altercation « au moment où l’hôtesse passe avec le chariot », à « deux mètres » de lui, raconte-t-il au Parisien. « J’entends qu’ils discutent, mais c’était agressif (…) Le chef de cabine rejoint sa collègue et dit à l’homme qu’ils ne lui serviront pas d’autre verre d’alcool. »

Mais le passager, agressif, n’en reste pas là et refuse de s’asseoir. Il suit le chef de cabine devant le cockpit et mime des coups de tête pour impressionner ce dernier. « Là je dis à ma femme: il y a un problème », raconte Tarik Sahibeddine. Il propose au chef de cabine de rester auprès de lui. « Je vois qu’il tremble et qu’il est tétanisé ». Puis il fait face au jeune agité.

« Le commandant va faire demi-tour »

Il tente d’abord de le raisonner, mais le jeune homme, âgé d’une vingtaine d’années, profère des insultes et répète qu’il veut voir le commandant de bord. « J’ai tiré les rideaux pour éviter que la situation ne dégénère avec les autres passagers, s’ils voyaient ce qui se passait », raconte Sahibeddine dans l’extrait de procès-verbal diffusé sur Facebook par Arnaud Romera.

Quelques minutes plus tard, le passager menaçant s’assied au premier rang, côté hublot, et lance: « J’ai mes amis à Munich. Le commandant va faire demi-tour, il va aller les chercher. Je veux qu’on les récupère », selon Sahibeddine. Il dit vouloir prendre les commandes de l’avion pour récupérer ses amis à Munich.

Quand l’homme se lève pour approcher du cockit, l’ancien boxeur, deux fois champion de France en poids légers et poids plumes, « le ceinture immédiatement », avec l’aide de deux autres passagers. Ils le menottent avec du serre flex donné par le chef de cabine. La scène aura duré une demi-heure.

Applaudi par les passagers

L’avion peut atterrir sans encombre. Les forces de l’ordre prennent en charge le jeune homme à l’arrivée. D’après RTL, il a été placé à l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne de Paris et sera poursuivi pour « entrave à la navigation et à la circulation d’un aéronef ».

Tarik Sahibeddine, lui, a été applaudi par les passagers et l’équipage, et félicité par la police. Il a même eu droit de prendre la pose dans la cabine de pilotage. « Je n’ai pas eu le temps d’avoir peur, sauf à un moment. Nous étions devant la cabine, rideau tiré. Il me dit (…) qu’il peut actionner la poignée rouge de la porte sans problème. Et là je me dis: merde, s’il ouvre la porte, on est aspiré en deux secondes », a confié le sportif au Parisien.

Retiré depuis 2013, Tarik Sahibeddine est aujourd’hui éducateur sportif auprès de jeunes en difficulté à Bordeaux.