MAI 68, CATHERINE A 15 ANS. Les adolescents réclament la liberté et s’en emparent en lançant des pavés du haut des barricades. Des groupes enfiévrés discutent des heures entières sur les pelouses des universités. Boulimique de livres, Catherine trouve chez certains écrivains l’expression transcendée de son monde intérieur et se lance dans l’écriture de Mémoires d’une adolescente, un cri de révolte qu’elle jette à la face du monde. Couronnée par l’un des grands prix de la rentrée littéraire, elle devient la coqueluche du Paris des lettres.

C’est le début d’une carrière, mais aussi d’une existence où la vie et la mort flirtent en permanence, où la liberté devient un credo qui justifie tous les excès ! De Paris à Los Angeles en passant par l’Égypte et les îles du Frioul, Catherine mène une vie résolument rock’n4roll où le sexe et les drogues évoquent le plaisir, et le plaisir seulement… Elle nous entraîne dans un voyage tumultueux où se mêlent l’enthousiasme, mais aussi la folie et le désespoir d’une génération no limit.

Lien d’achat

Annick Chervilie signe ici son premier roman, comme un hymne à la liberté dans un monde où les valeurs morales et le «politiquement correct» ont asphyxié une certaine forme d’insouciance qui ouvrait le champ de tous les possibles.

Lien d’achat

“739 pages de pur envoutement! On ne lâche pas ce livre, on le dévore. Un magnifique premier roman qui nous emmène avec l’héroïne vers la passion et le désespoir. Sentiments mélangés, dérangeants, passionnants, frustrants nous guident et nous coupent le souffle. Un vrai coup de coeur que je vous invite à découvrir au plus vite.”

Sophie Ally, lectrice pour le JDBN

Et si nous étions libres – Annick CHERVILLE

Editeur : LE COURRIER DU LIVRE

Lien d’achat

A PROPOS DE Sophie Ally, LECTRICE POUR LE JDBN…

“Heureuse maman de 2 enfants, aide-soignante aux urgences, je suis passionnée de lecture et de sorties. Un vrai moyen de m’évader et de décompresser.

Ma devise: Qui vivra, verra!” (Sophie Ally)

CE QUE PENSE  Sophie DU JDBN…

“Pas un jour sans lire le JDBN, je le consomme sans modération aucune! Quand le positif devient une drogue, on peut survivre à tout!”

Sophie Ally