20 Minutes nous informe…

«Changer l’image des femmes dans les fauteuils roulants, pour qu’elles ne soient pas définies à travers cet instrument», tel était l’objectif du premier concours Miss Monde en fauteuil roulant…

 

La Bélarusse Alexandra Chichikova, 23 ans, est devenue la première Miss Monde en fauteuil roulant à l’issue d’un concours inédit organisé à Varsovie, ce samedi. L’étudiante en psychologie et pédagogie sociale s’est distinguée parmi les 24 jeunes femmes qui ont participé à cette élection.

Changer l’image des femmes en fauteuil

La soirée de gala a réuni un millier de spectateurs, devant lesquels les candidates sont apparues dans trois tenues différentes : costume national, tenue de cocktail et tenue de soirée.

Créé à l’initiative de l’organisation non gouvernementale polonaise Jedyna Taka, le concours avait pour l’objectif de « changer l’image de femmes dans les fauteuils roulants, pour qu’elles ne soient pas définies à travers cet instrument, mais aussi d’insister sur le fait que, dans différentes parties du globe, le fauteuil roulant est toujours un luxe », a indiqué Katarzyna Wojtaszek-Ginalska, cofondatrice du projet et présidente du jury.

Dix-neuf pays représentés

Angola, Brésil, France, Bélarus, Canada, Moldavie, Guatemala… Dix-neuf pays étaient représentés. Chacun d’entre eux pouvait présenter jusqu’à deux candidates, désignées à l’occasion de concours nationaux ou par des Organisations non gouvernementales (ONG).

« Ce n’est pas le physique qui compte le plus. Certes, le beau visage prime mais on se penche énormément sur la personnalité des filles, leur activité quotidienne, leur engagement, leur vie sociale, leurs projets », a expliqué Katarzyna Wojtaszek-Ginalska, elle-même en fauteuil roulant.

Une Française élue Miss sourire

La sud-africaine Lebohang Monyatsi et la polonaise Adrianna Zawadzinska sont respectivement première et deuxième dauphine. La footballeuse et mannequin française Nadjet Meskine a, elle, reçu le titre de Miss sourire.

« Luttez contre vos angoisses et vos peurs », a conclu Alexandra Chichikova, la reine de cette première édition.

crédits photos: capture