Ingrédients :

  • 2 c à s de graines de coriandre grillées

  • 2 c à s de graines de cumin grillées

  • 1 c à s de graines de sésame grillées

  • 2 c à s de noix de coco en poudre grillée

  • 3 cm de gingembre frais

  • 6 gousses d’ail

  • 4 c à s de beurre de cacahuètes tendre

  • ¼ de tasse d’huile végétale

  • 2 c à s de graines de moutarde

  • 1 gros oignon finement émincé

  • 1 c à c de sel fin

  • 1 piment vert finement émincé

  • 2 c à s de fenugrec en poudre

  • 2 c à s de concentré de tomates

  • 4 tomates coupées en dés

  • 1 briquette de lait de coco

  • une poignée de chou kale

  • une poignée de haricots mange tout

  • une poignée de haricots verts

  • 3 patates douces (préalablement rôties et coupées en cubes)

Instructions:

      1. Mettre toutes les graines dans le mini robot et les réduire en poudre.

      2. Ajouter ail, gingembre, beurre de cacahuètes et huile. Bien mélanger le tout jusqu’à obtention d’une pâte crémeuse.

      3. Faire chauffer ¼ de tasse d’huile végétale dans une poêle ou un wok. Ajouter les graines de moutarde et laisser cuire jusqu’à entendre un léger « pop ».

      4. Ajouter les oignons et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils deviennent translucides.

      5. Ajouter le sel, le piment, la poudre de fenugrec. Bien mélanger.

      6. Ajouter les tomates et laisser cuire jusqu’à ce que les tomates se délitent.

      7. Ajouter la pâte à la préparation et laisser cuire le temps que les épices révèlent leurs saveurs.

      8. Ajouter alors le lait de coco et bien mélanger jusqu’à obtention d’un mélange crémeux et homogène.

      9. Ajouter les deux sortes de haricots et le chou kale à la préparation. Ajouter ensuite les dés de patates douce préalablement cuits et coupés en dés.

      10. Servir sans tarder avec un riz basmati parsemé de coriandre fraîche et de cacahuètes grossièrement écrasées. Bon appétit !

Vidéo de la recette en anglais:

Traduit par Géraldine Guillier, en exclusivité pour le JDBN

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis 17 ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de

les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des

années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a

le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé.

C’est une belle et élégante démarche.

« Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».