Régulièrement, nous vous présenterons un être positif.

Positif dans son essence mais aussi positif pour les autres.

Marie Cochard fait partie de ces gens là.

Journaliste farouchement positive, spécialisée dans l’éco art de vivre et les initiatives durables, elle collabore à de nombreux supports “papier” et web. Amoureuse de la nature, elle revendique ainsi joyeusement, à travers articles de presse, ouvrages et ateliers, un mode de vie bio et beau. Épouse d’un directeur artistique, Olivier Cochard, qui signe la plupart des images du blog, maman de deux jeunes enfants : Merlin et Myrtille, fraîchement installée au nez et à la barbe des embruns d’un certain « Bassin », dans une maison en bois, elle partage ses découvertes green et expériences « anti-gaspi ».

Convaincue qu’il s’agit là du sel, d’une vie « en harmonie ».

Auteure du livre:

Les épluchures. Tout ce que vous pouvez en faire. Cuisine, jardin, beauté, soin

Interview:

Crédit photo Margaux Vié

 

LE JDBN: Comment vous est venue l idée de votre livre: Les épluchures?

Marie Cochard: J’ai la chance d’avoir mon propre jardin potager et lorsque j’ai commencé j’ai voulu me renseigner pour l’optimiser et apprendre. Je notais tout dans un petit carnet et les informations reçues sont allées au delà de mes espérances, j’ai tellement appris! J’ai donc eu l’idée de partager ma petite mine d’astuces en écrivant ce livre.

 

LE JDBN: Sur une échelle de 1 à 10 comment êtes vous heureuse?

Marie Cochard: 9

 

LE JDBN: Qu’est ce qui vous « donne la pêche »?

Marie Cochard: Beaucoup de choses! Et en particulier mes enfants Merlin et Myrtille (6 et 3)

 

LE JDBN: A quel sujet pourriez- vous écrier: «C’est la fin des haricots! »?

Marie Cochard: Donald Trump

 

LE JDBN: Citez nous un film qui n’est pas un déchet pour vous?

Marie Cochard: Le potager de mon grand père. Ce film a une vraie résonance pour moi en rapport avec mon enfance.

 

LE JDBN: Votre meilleure définition de « Casser la croûte » ?

Marie Cochard: Aller manger avec un petit producteur local, en circuit court, et partager avec lui.

 

 LE JDBN: Êtes vous près de vos sous?

Marie Cochard: Non, mais c’est relatif. Je pense qu’acheter un kilo de carottes bio chez le petit producteur et se servir de tout: les fanes, les carottes etc… n’est pas plus cher que d’acheter des carottes au supermarché dont on ne mangera pas la totalité. Qui plus est, les produits hors circuit court sont souvent moins riches en nutriments. Donc au final, on y gagne!

 

LE JDBN: Complétez la phrase…. Le recyclage, ce n’est pas…

Marie Cochard: Une contrainte!
Cela peut-être même très ludique et très joyeux. On peut jouer les alchimistes avec ses enfants! Les enfants adorent apprendre, faire la cuisine, découvrir, Recycler c’est aussi une excellente occasion de passer du temps avec ses enfants et leur transmettre les bonnes habitudes à prendre.

 

LE JDBN: Si vous deviez faire la peau à quelqu’un ce serait…

Marie Cochard: Personne! la vie s’en charge très bien toute seule! (rires!) Et je ne suis pas du tout dans cette énergie.

 

LE JDBN: La phrase qui guide votre vie?

Marie Cochard: « Les folies sont les seules chose qu’on ne regrette jamais. » Oscar Wilde

 

LE JDBN: Votre coin de paradis pour un dîner en amoureux?

Marie Cochard: Chez nous! Dans notre cabane! (Sourire)

 

LE JDBN: Votre père spirituel?

Marie Cochard: Pierre Rabhi

Pierre Rabhi, agriculteur, philosophe et essayiste français d’origine algérienne.
Maison Neuve. Ardèche. 7 mars 2013.
© Guillaume ATGER / Divergence pour l’Express

LE JDBN: Quel est le fond d’écran de votre smartphone?

https://www.zu-blog.com/

Marie Cochard: Un petit visuel, une création signée Zü 

 

LE JDBN: Votre épluchure préférée?

Marie Cochard: Le zeste de citron

 

LE JDBN: Votre dessert préféré?

Marie Cochard: La pomme au four avec un peu de cannelle qui m’évoque mon grand-père. J’adore les produits bruts.

crédit photo: pixabay

LE JDBN: Votre péché de gourmandise?

Marie Cochard: Le chocolat noir sans hésiter! Je ne peux pas me passer de mon petit carré journalier! 

 

LE JDBN: Quel message voudriez apporter à la génération « haute comme trois pommes »?

Le meilleur des déchets, c’ est celui qu’on ne produit pas. Nous avons inventé le déchet. Les éboueurs ne datent pas de si longtemps. Souvent je vais me promener en famille sur la plage et mes enfants sont étonnés de voir tous les petits bâtonnets de plastique que je ramasse car il faut savoir que beaucoup de gens jettent leur coton-tiges dans les toilettes! Et là mes enfants comprennent que tout finit dans l’océan et pollue nos plages, nos terres…

crédit photo: Marie Cochard

Marie Cochard: A ce propos j’ai trouvé un cure-oreilles écologique en bambou réutilisable à vie !

Lien pour vous le procurer

J’aimerais que la jeune génération comprenne l’enjeu de limiter les déchets.
La chose que vous maltraitez vous revient toujours comme un boomerang!

Un exemple à suivre: Bea Johnson – http://www.zerowastehome.com/about/bea/#fr

crédit photo: capture

 

LE JDBN: Avec qui aimeriez vous restée coincée dans une cuisine?

Marie Cochard: Avec mon cher et tendre bien sûr! (Rires) On travaille ensemble. Il est plus que mon partenaire, il est aussi mon directeur artistique.

 

LE JDBN: La marque de cosmétiques que vous préférez?

Marie Cochard: Oceopin – Une marque d’huile pour le visage extra!

LE JDBN: Supermarché ou super marché?

Marie Cochard: Super marché en deux mots bien sûr! Nous boudons les supermarchés et les grandes surfaces depuis 6 ans maintenant.

 

LE JDBN: Quel livre épluchez-vous en ce moment?

Marie Cochard: Le Livre du Hygge de Meik WIKING


Le Livre du Hygge vous invite à découvrir les grands principes de la philosophie de vie danoise, avec de nombreux conseils et idées pour l’incorporer à votre quotidien :
Se mettre à l’aise et faire un break ;
Profiter de l’instant présent (et couper son téléphone) ;
Éteindre les lumières et profiter de la lueur des bougies ;
Prendre soin de ses relations et passer plus de temps avec ses proches ;
S’autoriser des petits écarts et mettre de côté les principes de bonne santé (les gâteaux font bien partie du hygge !)
Vivre chaque jour, et chaque café, comme si c’était le dernier.

 

LE JDBN: Les mères de famille disent n’avoir pas le temps de cuisiner, quel conseil leur donneriez-vous?

Marie Cochard: Je leur dirai de changer leurs a priori. Et de lire mon livre! (Rires) Il y a tellement d’astuces qui ne demandent pas de temps ou si peu.  Nous pouvons changer notre regard sur les déchets et utiliser nos aliments dans leur entièreté pour confectionner recettes, soins, produits ménagers… Leur utilisation est infinie. 

 

LE JDBN: Votre définition de la green attitude?

Marie Cochard: Il y a plusieurs choses, mais avant tout je pense au fait de ralentir! Nous avons oublié de ralentir. Retrouvons du bons sens et prenons le temps de vivre. Même si de nos jours, nous vivons à un rythme effréné, nous pouvons trouver des moyens de mieux gérer notre temps. Je ne suis pas passéiste mais j’ai choisi de me rapprocher de l’essentiel. Et pour moi…, c’est cuisiner, éteindre les écrans, prendre un bain de soleil… Je tente aussi de me reconnecter à la terre par tous les moyens et de transmettre ces valeurs que j’estime fondamentales à mes enfants.

 

LE JDBN: Les jardins potagers s’invitent en ville et sur les toits, comment commencer?

Marie Cochard: Je n’y connaissais rien il y a 4 ans et je suis la preuve vivante que tout s’apprend. (Sourire) J’adore impliquer mes enfants car en général les tout petits adorent mettre leur mains dans la terre, ils sont plein de bons sens. Rien n’est vraiment compliqué. Il suffit de s’y mettre. Si l’envie est là, l’apprentissage peut-être très rapide, quelques mois suffisent. Et puis quel plaisir d’expérimenter, d’apprendre…

 

LE JDBN: Votre secret beauté pour une belle peau?

Marie Cochard: Il en faut un seul? (Rires!) Alors je dirais l’huile, toutes les huiles!

Même une bonne huile d’olive fait l’affaire. La peau et la chair des avocats aussi… J’adore aussi le marc de café, le meilleur exfoliant!
Il faut varier les plaisirs!

 

LE JDBN: Le zéro déchet? est-ce tendance ou réalisable selon vous?

Marie Cochard: Réalisable mais étape par étape.
Je le redis, le meilleur déchet c’est celui qu’on ne produit pas.

Nous n’avons pas besoin de toutes ces choses qui nous entourent.

Plus on stocke, plus on perd de temps, moins bien on se porte.

On peut commencer par se poser la question: Est ce que j’en ai vraiment besoin? 

Nous pouvons vivre mieux en ayant moins. un enfant qui n’a pas beaucoup de jouets joue mieux et ce n’est pas synonyme de décroissance attristante, bien au contraire! Quand on a moins, on apporte plus de soin aux choses et on a plus de temps pour autre chose.

 

LE JDBN: On ne peut pas être économe en tout, quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

Marie Cochard: Les aliments de bonne qualité

 

LE JDBN: MERCI!

Crédit photo Margaux Vié

Interview menée par Sophie Denis, fondatrice du JDBN

CE QUE PENSE Marie DU JDBN:

« Le Journal des bonnes nouvelles vise la lune et nous permet d’avoir chaque jour un peu plus la tête dans les étoiles. Quoi de plus grisant, en effet, que de recevoir une énorme vague d’ondes positives ? » (Marie Cochard)

Pour aller plus loin avec Marie Cochard…

Crédit photo Margaux Vié

Mail // [email protected]

Blog // www.lacabane-antigaspi.com