Le Conseil municipal de Cannes dont le Maire David Lisnard est à la tête, a voté fin 2017  la délégation de service public pour vingt plages privées de la Croisette, afin que les concessionnaires choisis en assurent l’exploitation durant douze ans, à compter du 1er janvier 2018.

Après examen des dossiers (31 candidats) par une commission municipale, la plupart des concessionnaires sortants ont été reconduits, sauf trois : le Baôli (Noga Hôtel Beach) , la plage Royale et Bijou Plage, exploité depuis trente ans de grand-mère en petite fille par la famille Lepore-Regeffe.

Bijou Plage, nichée dans un petit coin de paradis entre Port Canto et Palm Beach, est devenu en 30 ans un lieu de rendez-vous prisé du tout Cannes. 

Suspendu entre ciel et mer, ce lieu désormais mythique de la Riviera a su rester en harmonie avec l’environnement et la nature.



Cette entreprise familiale -de grand-mère en fille en petite-fille- vous accueille chaleureusement toute l’année, avec son équipe, dans un cadre convivial et féerique.



La terrasse panoramique offre une vue imprenable sur les Îles de Lérins et le Massif de l’Esterel et donne la sensation d’être au bout du monde… à seulement quelques minutes de la Croisette. 

 
Nous avons rencontré Nathalie Di Sotto afin d’en savoir plus.
 
Rencontre une femme passionnée, généreuse et bienveillante….
 
 
©capture

LE JDBN: Bijou Plage et vous… une histoire d’amour qui dure depuis combien de temps?

Nathalie Di Sotto: 30 ans. Ma grand mère voulait prendre sa retraite sur la côte d’Azur mais ça a été plus fort qu’ elle. En découvrant Bijou plage elle a signé tout de suite .
C’était assez drôle car c’était un jour de pluie en plein hiver. Tout l’ établissement était fermé. A l’époque, aucune plage n’ouvrait tous les jours de l’année.  Ma grand mère a lancé le mouvement. 
Bijou plage est aussi la première plage à être tenue uniquement par des femmes . Il est donc très dommage que David Lisnard  ne soutienne pas une telle initiative, ni ce long travail réalisé tout au long de ces 30 dernières annees, ni l impact de cette institution qu’est devenu Bijou plage.
 
 
capture

LE JDBN: Vous vous battez en justice pour sauver votre bien du refus de renouvellement de concession par le Maire de Cannes David Lisnard, où en êtes-vous? Avez-vous de bonnes nouvelles à nous donner?

Nathalie Di Sotto: Pour l’ instant non. Nous avons saisi le Conseil d’Etat et nous avons fait  un recours sur le fond. Nous sommes actuellement en attente de la décision de la justice qui je l’espère nous donnera raison. 
La commission et David Lisnard nous reprochent de ne pas avoir fourni certains documents et nous font passer pour des mauvais payeurs, ce qui est faux. Nous avons traversé des difficultés en 2014 et suite à 1 année (sur 30) negative nous sommes rayées de la carte .
La bonne nouvelle c’ est le fait que David Lisnard n’ avait pas les autorisations de l’ état pour lancer cet appel d’ offre et signer avec un nouveau délégataire ( cela est vérifiable sur les délibérés du conseil municipal de juillet 2018) cela veut donc dire que cet appel d’ offre ne peut être légalement validé en l’etat et c’est ce que mes avocats défendent car la question qui se pose c’ est pourquoi le maire de Cannes a t-il précipité cet appel, et surtout pourquoi face à un appel d’ offre devons-nous suivre des démarches très strictes alors que les politiciens qui nous jugent passent outre le règlement et son fonctionnement? 
 
      
©Nathalie Di Sotto
 

LE JDBN: Bijou Plage, c’est une histoire de famille et l’engouement des gens qui vous soutiennent ont tous une belle histoire de souvenirs de vacances à raconter… que peut-on faire pour vous soutenir? Une pétition?

Nathalie Di Sotto: La mobilisation des clients, des amis, et même de la presse est tout simplement exceptionnelle. Les gens sont tous venus d’eux mêmes.

Laura Soprano, une amie touchée par l’affaire a créé la pétition et lancé un rassemblement.
Ce qui est très amusant c’est que les soutiens viennent en grand nombre de rencontres faites au sein du combat animalier et environnemental que nous menons depuis des années et quand la nature te soutient c’est tout simplement magistral. A ce moment là, tu réalises que ton implication et tes prises de position n’ont pas été vaines.
De plus, pour la plupart des gens la disparition de Bijou plage c’ est comme la disparition de Johnny Hallyday, plus qu’ un lieu, plus qu’ une personnalité,  c’ est une partie de vie qui s éteint. Pour beaucoup ce serait la fin d’une époque sur laquelle soufflait le vent de leur enfance, de leur jeunesse, un endroit où nombre de souvenirs seront gravés à jamais.
 

 

LE JDBN: Vous êtes une des rares plages à accepter les animaux, parlez-nous de Max…

Nathalie Di Sotto: C’est le véritable ambassadeur de la plage, c’est un chien exceptionnel. Chaque année depuis 15 ans les gens demandent à le voir, s ‘inquiètent si il n est pas là. Une ligne de vêtement a été créé à son effigie, des sacs, des trousses et même une bd! (Rires)
 
©Nathalie Di Sotto

LE JDBN: Vous êtes une fervente partisane de la cause animale, vous avez reçu Paul Watson (Sea Sheperd) et Pamela Anderson… Vous ont ils contacté?

Nathalie Di Sotto: Le sea shepherd est un soutien indéfectible. J’ ai un respect et une admiration sans borne pour Paul Watson. Sa facon de prendre position et de combattre la puissance du Japon est  un modèle . Depuis longtemps Bijou Plage a pris position contre la captivité, notamment contre Marineland, la notoriété doit servir un combat. La notoriété de Bijou plage sert la cause animale et environnementale. Quand tu es plagiste et que chaque jour tu travailles face à la Méditerranée, tu prends conscience qu’elle est ton premier partenaire, c’ est pour cela que la protéger et la sauvegarder était, est, et sera toujours essentiel pour nous.
Pour l’anecdote le 16 juillet lorsque David Lisnard (maire de Cannes), au conseil municipal, a annoncé le nom du nouveau délégataire, un violent orage a éclaté sur Cannes. Vous, Sophie qui êtes très ancrée sur ces phénomènes,  vous ne vous étonnerez pas si je considère cela comme un signe de mecontentement de la nature et du ciel. (Sourire)
 
  
©Nathalie Di Sotto

LE JDBN: Si vous perdez votre concession, comment envisagez-vous l avenir?

Nathalie Di Sotto: Un livre est en préparation sur  toute cette histoire. Il presentera les dysfonctionnements des services administratifs, les dérives du tribunal de commerce de Cannes, comment administrateurs et mandataires ruinent des affaires alors que leur rôle est de les aider à se redresser . Je ne suis pas la seule à livrer de durs combats. Si mon témoignage peut aider d’ autres personnes et mettre un coup de pied dans ce panier de crabe alors je me dois de le faire.
 
©Nathalie Di Sotto

LE JDBN: Bijou Plage est une véritable référence en matière culturelle et artistique (expo photo Romy Schneider, Alain Delon, Gainsbourg, journées hommage à Johnny Halliday, artistes locaux avec des photos sur l’ Antarctique et l’Afrique…). Quel meilleur souvenir gardez-vous de vos nombreux évènements? 

Nathalie Di Sotto: Tous nos événements culturels sont des souvenirs exceptionnels. Notre expo BB grâce à Bruno Ricard reste un moment magique car cela a eu lieu le jour même de son anniversaire. C’ était pour nous comme le célèbrer aux côtés de cette grande dame. L expo consacrée à Johnny Hallyday au lendemain de sa mort reste un intense moment d’ émotion. Un moment fort fut aussi l’ expo photo consacrée à Claude François à l’occasion de la sortie du film Cloclo. Il y avait beaucoup de photos exposées,  c’ était le 1 er jour de l’expo il etait 11h00. J’ étais seule dans la salle lorsque j’ entends une voix « Mais pourquoi il y a toutes ces photos de papi? » ….Je me retourne et devant moi se trouvait Isabelle la compagne de Claude François accompagnée de son petit fils . Elle était à la fois étonnée et ravie. Chaque photo lui rappelait un souvenir qu’elle évoqua avec nous. C’ était un magnifique instant. J’ en reviens toujours à la même conclusion:  Quand le ciel te fait de beaux cadeaux tu dois le reconnaître et l’ apprecier.
 
©Nathalie Di Sotto

LE JDBN: Le JDBN a fait le choix de ne publier que des infos positives, considérant que les médias sont trop anxiogènes, qu’en pensez-vous? Quel regard portez-vous sur les médias? 

Nathalie Di Sotto: On dit que le malheur fait vendre.  En ce qui me concerne je remercie la presse,  notamment Alexandre Carini qui nous a, le premier, donné la parole et permis ainsi de donner sa vraie dimension a cette histoire. 
 
 

LE JDBN: Sachant que vous êtes en pleine bagarre judiciaire, comment allez-vous? Comment vivez-vous la situation?

Nathalie Di Sotto: Comme on dit … ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
 
 

LE JDBN: Une citation qui vous correspond?

Nathalie Di Sotto: « Si on n’espère pas, on ne trouvera pas l’inespéré; car on ne peut le chercher, il n’est pas de voie pour lui. » (Héraclite)
 
 

LE JDBN: Vous avez traversé une année difficile en 2014 avec des problèmes financiers, mais vous vous êtes redressée, est-ce à dire que l’argent est Roi à Cannes?

Nathalie Di Sotto: Notre histoire en est la preuve. Personne ne peut le nier ni le maire ni la commission ni les nouveaux délégataires. C est l argent qui a été maître de la décision.
 
 
 

LE JDBN: Bijou Plage est une institution pour beaucoup de Cannois et de touristes du Monde entier, si vous gagnez en justice, et on vous le souhaite, quelle est la première chose que vous ferez? 

Nathalie Di Sotto: Je remercierai tout ceux qui m’ont soutenue et leur dirai que cette victoire est aussi la leur; que Bijou Plage est une part de chacun d’ eux .
 
 
 

LE JDBN: Vous avez créé un rdv autour de la Journée de la Femme en mettant à l’honneur d’importantes personnalités régionales, en plus de la cause animale que vous soutenez avec ferveur, comment arrivez-vous à tout mener de front?

Nathalie Di Sotto: Dans ma famille on fait les choses par passion. Je fonctionne au coup de coeur . Célébrer les femmes me semblait essentiel surtout pour nous qui menons une affaire gérée par des femmes. Défendre les animaux est le combat le plus difficile car peu de politiques se sentent impliqués.
 
 
©Nathalie Di Sotto
 

LE JDBN: Décrivez-nous une journée type

Nathalie Di Sotto: Arrivée tôt à Bijou plage, mise en place, cuisine, réservations téléphone jusqu’ au soir. Et pourtant aucune journée ne se ressemble à Bijou Plage mais chacune d’entre elles nous apporte le plaisir d’avoir satisfait nos clients.
 
 
 

LE JDBN: Seule contre tous… Quelles sont vos armes?  Comment gérez-vous la crise?

Nathalie Di Sotto: Au début j étais seule contre tous, mais aujourd hui un véritable collectif s’ est créé . Comme je l’ ai dit précédemment, les soutiens ont tous été tout à fait  exceptionnels . 
Mes armes sont de faire connaître la vérité aujourd’hui les gens ont pris conscience de la cabale dirigée contre nous. 
 
 
 

LE JDBN: Travailler au bord de la mer toute la journée est-il une source d’énergie pour vous? Pourriez-vous travailler ailleurs?

Nathalie Di Sotto: La Méditerranée est la plus grande source d’ énergie que je connaisse avec l’ amour des animaux. A son contact on se ressource on recharge les batteries. La méditerranée chasse les mauvaises ondes elle t’ insuffle sa force.
 
 
 

LE JDBN: La dernière fois que vous avez pris des vacances?

Nathalie Di Sotto: On est toujours en vacances à Cannes!
 
 
 

LE JDBN: A part vous souhaiter une victoire judiciaire, que peut-on vous souhaiter pour la suite?

Nathalie Di Sotto: La santé car c’ est le bien le plus précieux.
 
 
Propos recueillis par Sophie Denis, en exclusivité  pour le  JDBN.
 
BIJOU PLAGE
Adresse : Square Verdun, Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes
 
Téléphone : 04 93 43 70 55