• Le mot baccalauréat est issu de l’altération de l’ancien français bacheler et du latin médiéval baccalarius, « jeune homme qui aspirait à devenir chevalier », sous l’influence de laureare « couronner de lauriers », les docteurs parant le front des nouveaux bacheliers de baies de laurier.

  • Le terme est apparu au sein de l’Université de Paris au 13ème siècle pour désigner un grade intermédiaire vers la maîtrise ès arts ou les doctorats en droit, en théologie et en médecine, il s’est répandu ensuite dans les autres universités de France et en Angleterre via l’Université d’Oxford.

  • Il fut repris par Napoléon Ier lors de l’instauration de l’Université de France en 1808, au sein de laquelle les baccalauréats ès lettres et ès sciences, dont est directement issu le baccalauréat général actuel, reprirent en partie le rôle de la maîtrise ès arts dans les anciennes universités.

    Le baccalauréat français correspond à l’examen ou au « diplôme de maturité » dans de nombreux pays européens.

crédit photo: capture