The Happy Broadcast, c’est quoi?
DES NOUVELLES SANS ANXIÉTÉ. Un projet contre la haine et la peur qui présente des pensées positives et des nouvelles du monde entier illustré par @maurogatti. Son site:
www.thehappybroadcast.com

Le JDBN a eu la chance de s’entretenir avec cet artiste positif dont les panneaux font le beuz sur la toile! Et c’est tant mieux!

“Honnêtement, j’en ai marre de toutes les mauvaises nouvelles partout. Je ne suis ni journaliste ni influenceur, mais je veux utiliser mon art pour diffuser une certaine positivité.
Je veux créer quelque chose de positif en tant qu’anti-venin à la rhétorique vitriolique qui imprègne nos médias.
C’est pourquoi j’illustre et partage des nouvelles positives du monde entier dans l’espoir que cela vous apporte du bonheur et vous inspire à diffuser vous-même de bonnes nouvelles!”
Mauro Gatti / Instagram

#the_happy_broadcast

Interview avec Mauro Gatti

Le JDBN: La semaine dernière, on a entendu parler de vous dans une émission de télé française, vous savez ? Le sujet de l’émission, c’était cette idée géniale que vous avez eu de recenser toutes les choses positives qui se sont passées en 2019 et les faire passer sous formes de petits dessins colorés. En France, on a adoré ! Vous avez aujourd’hui 305,000 followers sur Instagram : pouvez-vous nous raconter un peu comment tout a commencé ?

Mauro Gatti: Le projet a débuté mi 2018. Ca ne fait donc qu’un an et demi, en fait ! Mais cela fait des années que je suis artiste. Je suis illustrateur depuis plus de vingt ans.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Pourquoi avoir choisi de vous installer aux Etats-Unis et à Los Angeles en particulier ?

Mauro Gatti: Ça fait cinq ans que j’habite ici. En Italie, j’avais monté une grosse entreprise de conception numérique que j’ai vendue à un groupe dans l’édition. Je voulais vivre aux Etats Unis. Los Angeles me paraissait la destination idéale ; il fait toujours beau, il ne pleut jamais et bien sûr, en termes d’opportunités de carrière, pour un artiste, c’est extrêmement intéressant.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Et au bout de cinq ans à LA, vous avez déjà été récompensé par un Emmy ?

Mauro Gatti: Je l’ai obtenu grâce à une émission pour les enfants sur laquelle j’ai travaillé. Vous pouvez la voir en France d’ailleurs ; ça s’appelle StoryBots, elle est disponible sur Netflix. C’est un programme pour les enfants. En fait, je travaille sur pas mal de projets : Google, YouTube, etc. Je participe à des projets créatifs : ça peut être de l’animation, de la conception de personnages, etc.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Vous avez écrit pas moins de quatre livres pour les enfants. Est-ce que ça veut dire que vous avez réussi à conserver une âme d’enfant ?

Mauro Gatti: Oui, j’adore travailler pour les enfants, que ce soit dans le cadre de l’animation ou dans le cadre de HappyBroadcast. C’est un programme grand public mais à la base il est destiné aux enfants, on a voulu mettre les infos à la portée d’un jeune public. Un des projets pour l’année en cours est de de faire une version collage de HappyBroadcast : en France, vous pourrez voir Happy Broadcast, ce sera le même format qu’ailleurs, seule la langue changera.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Comment vous est venu l’idée de HappyBroadcast ?

Mauro Gatti: C’est venu du côté anxiogène de l’information. Trouver une source de nouvelles positives, ce n’était pas simple. Et on voulait aussi créer un lieu où les gens pouvaient échanger, un lieu de communication positive. Bref, ça a donné lieu a plein de nouveaux projets, dont un livre.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Quel est votre antidote contre les coups de blues ?

Mauro Gatti: Quand on essaie d’avoir une attitude positive dans la vie, c’est comme un muscle, il faut s’entraîner tous les jours ! J’aime bien cuisiner (je suis plutôt bon cuisinier d’ailleurs), je pratique la méditation, je fais du sport… Un peu de tout, en fait ! Mais je lis aussi des nouvelles pas drôles : je veux être au courant de tout ce qui se passe, pas juste les choses positives. Connaître ce qui est négatif, c’est le point de départ pour pouvoir le transformer en quelque chose de positif. Je ne suis pas un optimiste forcené coincé dans sa bulle.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Quel est le rêve que vous n’avez pas encore réalisé ?

Mauro Gatti: Honnêtement, ça va plutôt bien pour moi. Les rêves ne sont pas mon moteur. J’apprécie ce que j’ai chaque jour et j’essaie de m’améliorer. Je n’ai pas des rêves délirants : je ne rêve pas d’une maison gigantesque ou d’être l’une des personnes les plus connues sur la planète.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Sur une échelle entre 1 et 10, vous en êtes où, du bonheur ?

Mauro Gatti: Je dirais que je suis entre 7 et 8. Les deux derniers points, ça serait pour un truc vraiment incroyable. Mais vous savez, je crois que je travaillerai toute ma vie, jusqu’à ma mort. Je n’en suis vraiment pas au point où je vais me reposer ! Quand on est quelqu’un de créatif, c’est la meilleure et la pire des choses : on a des idées en permanence et on peut les réaliser mais la contrepartie c’est que cela ne s’arrête jamais. En vacances, je pense quand même au travail. Je n’arrive pas à dissocier le travail et la vie. Le seul moment où je n’y pense pas, c’est peut être quand je cuisine : ça me détend vraiment parce que je suis obligé de me concentrer sur des petites tâches précises comme émincer des légumes par exemple.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Complétez la phrase : un bon illustrateur, c’est quelqu’un qui…

Mauro Gatti: Quelqu’un qui ne travaille pas pour un nombre de likes, qui ne cherche pas la notoriété ou l’approbation des autres. Il faut travailler pour chercher à devenir meilleur en tant qu’artiste et chercher à faire passer un message qui ait du sens.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Parmi tout ce que vous faites, quelle est la chose que vous préférez ?

Mauro Gatti: Dessiner des personnages, c’est vraiment ce que je préfère. « La merde », par exemple, c’est vraiment l’un de mes dessins préférés !

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Quel est le fond d’écran de votre téléphone, que voit-on ?

Mauro Gatti: Il y a un de mes dessins qui dit « Je suis un Happy Broadcaster ».

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Complétez la phrase suivante : « Le bonheur, ce n’est pas… »

Mauro Gatti: L’argent.

#the_happy_broadcast

Le JDBN: Merci!

Propos recueillis par Sophie Denis via Skype. Traduction réalisée par Geraldine Guillier, en exclusivité pour le JDBN – crédits photos: #the_happy_broadcast

A propos de Géraldine Guillier, notre contributrice traductrice:

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis 17 ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé.

C’est une belle et élégante démarche.

« Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».