Une nouvelle étude montre qu’inviter grand-mère à dîner peut prolonger sa vie – et en améliorer la qualité -.

Des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco ont constaté que la solitude jouait un rôle important dans le déclin si souvent associé à la vieillesse.

L’étude a suivi 1 600 adultes âgés de 71 ans en moyenne – malgré le contrôle du statut socio-économique et de la santé, les taux de mortalité isolés étaient systématiquement plus élevés.

Près de 23% des participants solitaires sont décédés dans les six ans suivant l’étude, contre 14% seulement des personnes ayant déclaré avoir eu une compagnie adéquate.

“Le besoin que nous avons connu toute notre vie – les gens qui nous connaissent, nous attachent de la valeur et nous apportent de la joie – ne disparaît jamais”, a expliqué Barbara Moscowitz, assistante sociale en gériatrie au Massachusetts General Hospital, au New York Times.

Les personnes âgées attachent une grande importance à ces relations, à tel point qu’elles oublient souvent beaucoup plus que leurs enfants ou même leurs petits-enfants.

Rosemary Blieszner, professeur de développement humain à Virginia Tech, a déclaré au New York Times – compétences que nos grands-parents ont eu toute une vie à perfectionner.

“Ils sont assez tolérants vis-à-vis des imperfections et des idiosyncrasies d’amis, plus que les jeunes adultes”, a-t-elle déclaré.

“Quand tu seras grand, tu amèneras beaucoup plus d’expérience à tes amitiés.

Tu sais ce qui vaut la peine de se battre et qui ne vaut pas la peine de se battre.”

En plus d’inviter nos parents et amis plus âgés chez nous, il est important d’encourager les relations avec les personnes âgées – c’est pourquoi, malgré la croyance populaire, les personnes âgées ont tendance à s’épanouir dans des environnements de vie indépendants ou assistés.

Ces modes de vie offrent plus de moyens de se mêler, de se connecter, de s’épanouir.

Passer du temps de qualité avec grand-mère et grand-père les aide, mais nous en profitons également – la relation symbiotique est indéniable.

Ils ont la camaraderie et la conversation si essentielles à la vie de tous les jours, et nous avons leurs histoires, leurs câlins et, mieux encore, ces fameux biscuits de recette secrets.

Source: The New York Times From: Good Housekeeping US

Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: capture