Régulièrement le Journal des Bonnes Nouvelles vous présentera un être positif. Positif dans son essence mais aussi positif pour les autres.

Anne Tuffigo fait partie de ces gens là. Les outils qu’elle a choisis pour apporter sa pierre à l’édifice relèvent plus du karma que du pragmatisme.

Son parcours est atypique comme beaucoup de médiums.

Par le passé, professeur de Lettres, elle a depuis le décès de sa mère en 2004, choisi une voie qui s’imposait à elle depuis des années, la médiumnité.

Anne est appelée pour faire le pont entre le monde visible et invisible. Elle communique avec les défunts, vous éclaire sur votre chemin de vie.

Ici nous n’allons pas essayer de convaincre les sceptiques, vous serez en revanche certainement intrigués d’aller lire les témoignages sur son site: http://www.anne-medium.com/

Nous avons préféré lui demander de jouer le jeu de l’interview « du tac au tac », librement inspiré du « dos à dos » de Catherine Ceylac.

Elle a accepté tout de suite et s’est livrée sans tabous avec beaucoup de douceur et de féminité.

Rencontre avec une femme habitée…

 capture-decran-2016-10-30-a-10-11-00

 

Le JDBN: A quoi pensez-vous que votre ange gardien ressemble?

Anne Tuffigo: Souvent je reçois des signes: un jour je sortais d’un atelier lorsque j’ai croisé une ambulance « Ambulance Cupidon ».

Je ne les visualise pas forcément avec des ailes, souvent immensément grands…

 

Le JDBN: Vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins une femme ancrée dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

Anne Tuffigo: La féminité et tous les codes de la société qui s’y rapportent. Je suis coquette, j’ai besoin de me sentir belle pour aller vers l’autre, c’est aussi une question de respect.

 

Le JDBN: La dernière fois que vous avez pleuré?

Anne Tuffigo: Il n’y a pas très longtemps… J’élève ma fille toute seule et je suis souvent remplie de doutes comme beaucoup de mamans. Cela peut me bouleverser rapidement.

 

Le JDBN: Votre plus grosse gaffe pendant une séance?

Anne Tuffigo: Lors d’une médiumnité publique, j’ai annoncé à un homme que sa société était en liquidation judiciaire entre autres choses. Malheureusement , ce jeune trentenaire était venu avec toute sa famille et aucun d’eux n’était au courant de sa mésaventure…

 

Le JDBN: Le défunt célèbre que vous rêveriez de rencontrer pour un dîner en tête à tête?

Anne Tuffigo: Baudelaire!

 

Le JDBN: Votre cauchemar récurrent?

Anne Tuffigo: Je suis à l’université et soudain je me rends compte que je suis perdue, que je connais personne ni rien… L’angoisse!

 

Le JDBN: Quel objet aimeriez vous emporter dans votre tombe?

Anne Tuffigo: Une photo de tous les gens que j’aime.

 

Le JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé?

Anne Tuffigo: Oh… Il y en a tellement! Mais surtout le « lâcher-prise » total, l’insouciance!

 

Le JDBN: Une citation qui vous correspond?

Anne Tuffigo: « Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse ».

 

Le JDBN: Quelle épitaphe aimeriez-vous que l’on inscrive sur votre tombe?

Anne Tuffigo: « Elle a fait ce qu’elle a pu et elle l’a fait avec tout son amour. »

 

Le JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeuse?

Anne Tuffigo: Mark Ronson – Uptown Funk ft. Bruno Mars

Le JDBN: Une tâche que vous remettez toujours au lendemain?

Anne Tuffigo: Je procrastine énormément! (Rires) Les papiers administratifs, le repassage…

 

Le JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes vous heureuse dans la vie?

Anne Tuffigo: 7… (Sourire)

 

Le JDBN: Si vous étiez un personnage de fiction ou une héroïne historique, qui seriez-vous?

Anne Tuffigo: Jeanne D’ Arc!

 

Le JDBN: Quelle est la personne disparue qui vous manque le plus?

Anne Tuffigo: Ma mère

 

Le JDBN: Quel est le fond d’écran de votre smartphone?

Anne Tuffigo: Ma fille.

 

Le JDBN: Complétez cette phrase: la mort n’est pas….

Anne Tuffigo: …une fin.

 

Le JDBN: La phrase qui guide votre vie?

Anne Tuffigo: Sois honnête en toute chose.

 

Le JDBN:Qu’aimeriez vous que Dieu vous dise quand vous serez « en haut »?

Anne Tuffigo: « (Rires) Tu nous a bien enquiquinés…. mais tu as tout de même bien bossé! »

 

Le JDBN:Quelle est la dernière chose que vous feriez en cas d’apocalypse?

Anne Tuffigo: J’irai voir tous les gens que j’aime et je mangerai plein de chocolat!

 

Le JDBN:Votre définition du paradis?

Anne Tuffigo: L’amour, la plénitude, l’harmonie et l’abondance.

 

Le JDBN: Comment aimeriez vous mourir?

Anne Tuffigo: Sans souffrance physique.

 

Le JDBN: Vous êtes le pape, quelle mesure mettriez-vous en place?

Anne Tuffigo: L’amélioration de la condition des femmes dans le monde et à tous les niveaux.

 

Le JDBN: Enterrée ou incinérée?

Anne Tuffigo: Incinérée pour rendre service! 

 

Le JDBN: La question fréquente quand on vous consulte?

Anne Tuffigo: « C’est comment là haut? C’est sympa? »

 

Le JDBN: Aimeriez vous être immortelle?

Anne Tuffigo: Non! L’Enfer c’est sur Terre! (Rires)

 

Le JDBN: Légueriez-vous votre corps à la science?

Anne Tuffigo: Non mais j’encourage tout le monde aux dons d’organes pour lequel je suis favorable.

 

Le JDBN: Qu’est ce qui vous fait douter de vous même?

Anne Tuffigo: Tout! Les peurs, les émotions, la méchanceté gratuite.

 

Le JDBN: Merci Anne! 

fb-1

MLA Anne Tuffigo ok

 

En savoir plus sur Anne…

site officiel: http://www.anne-medium.com/

Actualités:

capture-decran-2016-10-30-a-10-14-35

Date: Samedi 5 novembre 2016 20:00

Lieu: HOTEL NOVOTEL – 125 Bis, Avenue de Palavas – 34070 Montpellier  |  Ville: Montpellier

Lien

capture-decran-2016-10-30-a-10-16-25

Cette édition se déroulera le samedi 12 et le dimanche 13 Novembre de 9h à 19h à l’Aixagone situé à une dizaine de kilomètres d’Aix-en-Provence.

Pendant deux jours : 12 conférences sur les sujets phares traités quotidiennement sur BTLV. A l’affiche entre autre Bleuette Diot & Gilbert Attard, Patrick Drouot, Patrice Marty, Marc Gray, Thibaut Canuti, Anne-Ray Wendling, Anne Tuffigo, Egon Kragel, etc….

Lien

 

Source: Sophie Denis pour le Journal des Bonnes Nouvelles (JDBN) – crédits photos: Avec l’aimable autorisation d’Anne Tuffigo – Francis Demange – Sylvia Borel