Alors que les Français sont majoritairement confinés chez eux (17/03/2020) afin d’éviter la propagation du Covid-19, les animaux de compagnie pourraient être des victimes collatérales de la crise sanitaire si la situation devait se dégrader un peu plus encore. Afin d’éviter un abandon, la Fondation 30 Millions d’Amis appelle tous les maîtres-ses à anticiper une hospitalisation pour faire garder son animal.

C’est l’une des terribles conséquences de la propagation du Covid-19 en France et dans le monde. Le nombre d’abandons d’animaux s’accroît… S’il est essentiel de rappeler que les chiens et les chats ne peuvent pas contracter ni transmettre le coronavirus, chacun peut protéger son animal dans l’éventualité de sa propre hospitalisation. Pour cela, il est nécessaire de s’y prendre dès aujourd’hui.

Le mot d’ordre : « anticiper »

“Anticiper et identifier, parmi ses proches, la personne qui pourra prendre soin de l’animal.” Dr Bruno Pelletier, vétérinaire

« Il faut anticiper et identifier, parmi ses proches, la personne qui pourra prendre soin de l’animal en cas d’hospitalisation, explique le Docteur Bruno Pelletier, vétérinaire à Colombes (92). Pour une personne seule, c’est le maire qui prend un arrêté afin que la fourrière vienne chercher l’animal et le garde pendant toute la durée de l’hospitalisation. C’est ce qu’on appelle une “garde sociale”. Mais encore faut-il prévenir l’hôpital qu’il y a un animal seul chez vous. »

L’anticipation est primordiale d’autant que plusieurs services de garde d’animaux se retrouvent dans le flou total… ou saturés. « La question est délicate puisque maintenir notre activité implique nécessairement des déplacements humains pour que les gardes soient effectuées, alerte sur 30millionsdamis.fr Bruno Bortolan, directeur de Petsitoo, l’une des principales plateformes de garde d’animaux. Toutefois, les personnes nécessitant une hospitalisation ou celles dont l’activité est maintenue (personnels soignants, alimentaire, etc) risquent d’avoir besoin de faire appel à nos services, et c’est pourquoi nous avons pris la décision de maintenir notre activité pour le moment. »

Services de garde « maintenus » et attestation

 

“Important aussi de faire jouer la solidarité avec les proches, le voisinage, les collègues…” Direction générale de la Santé

 

Contacté par 30millionsdamis.fr, le ministère de la Santé et des Solidarités rassure et prône la solidarité. « Les commerces de détail de fournitures pour animaux font explicitement partie des établissements restant ouverts. Dans une même logique, les services de garde ont vocation à être maintenus pour les cas où les propriétaires ne sont pas en mesure de garder leur animal ou de le confier à un proche, explique la Direction générale de la santé. L’attestation de déplacement dérogatoire comporte une mention “déplacement pour assistance aux personnes vulnérables”. Cette mention permet de faire face à ces cas de figure, entre autres. Il est important aussi de faire jouer la solidarité avec les proches, le voisinage, les collègues, etc… » Dans le cas du Covid-19, il est toutefois essentiel de rappeler qu’il est préférable de garder l’animal dans l’habitation du gardien après que celui-ci a été lavé et de refuser tout objet pouvant avoir été contaminé.

La solidarité s’organise sur les réseaux sociaux

Outre son réseau familial ou amical et les services payants, d’autres solutions peuvent surgir à travers la solidarité au sein des plateformes sociales. Ainsi, de nombreuses personnes investissent les groupes Facebook ou le fil Twitter pour proposer leur aide en cas d’hospitalisation d’une personne. « Heureusement, il n’y a pas encore eu beaucoup de demandes dans ce cas, témoigne Johanne, modératrice du groupe Facebook Wanted Community Animaux qui compte près de 52 000 membres. Mais la solidarité s’organise. Des gens se proposent spontanément pour éviter les abandons. »

“Les gens se proposent spontanément pour éviter les abandons.” Johanne, modératrice Facebook Wanted Community Animaux

C’est le cas de Léa, très active sur les réseaux sociaux : « La priorité en ces temps troubles, c’est la solidarité, lance cette passionnée de la cause animale. Si quelqu’un se retrouve dans le besoin de faire garder son animal, j’irai l’aider en respectant les gestes barrière. Il ne faut pas oublier que les animaux se retrouvent autant en difficulté que nous. »

Pour garder un animal chez soi, il est important de respecter les règles d’hygiène de base et les gestes barrières définis, à savoir se laver les mains après avoir touché l’animal même si ce dernier n’est pas directement concerné par le coronavirus. De même, l’animal doit être lavé. En attendant, n’hésitez pas à suivre les conseils de 30millionsdamis.fr pour garder votre animal en bonne santé et trouver des moyens de les amuser pendant votre confinement.

source – crédit photo: pixabay