Cela semble logique à priori mais il existe de vrais bénéficies sur la santé mentale et physique lorsque l’on marche en forêt.

Nous portons attention à la fraîcheur de l’air, aux couleurs et aux sons. Marcher en forêt  constitue une forme de méditation qui consiste à être “collé” à l’environnement. En l’absence de la sur-stimulation liée à l’environnement urbain, la relaxation s’installe.

Des chercheurs ont montré qu’après une demi-heure de marche lente en forêt, les signes de stress que sont la pression artérielle et les niveaux sanguins de cortisol sont nettement diminués, comparativement à une marche en ville. Un effet positif est également constaté sur le système immunitaire.
 

Selon une étude publiée dans le Journal of Affective Disorders, les bénéfices les plus importants pourraient provenir de la façon dont les arbres, les oiseaux et les levers de soleil attirent l’attention sans l’accaparer. L’esprit peut vagabonder sans but tout en étant engagé sans contrainte par l’environnement. Cette pause de l’attention volontaire reposerait l’esprit.

Une marche de 50 minutes dans un parc boisé améliorait la cognition telle que mesurée par la capacité de se rappeler une série de chiffres et de les répéter en ordre inverse, comparativement à une marche à travers les rues de la ville. 

Vous pouvez aussi vous “coller” au tronc d’un arbre et sentir la vie de la nature, l’expérience est souvent magique et indescriptible. Faites le test.

Alors à vos baskets! Prenez le temps, évadez-vous et appréciez!

Suggestions de lectures:

source: JDBN – crédit photo: pixabay

 

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.