Un beau livre à conserver dans sa bibliothèque.

L’allié indispensable pour vivre l’Âyurveda au quotidien!

Médecine du corps et de l’âme, l’Âyurveda est une tradition millénaire quipréserve l’harmonie intérieure. Elle conçoit chaque individu dans sa globalité, enlien avec son environnement et la nature. Sylvie Verbois présente les fondements de cette discipline et passe en revue les Doshas qui gouvernent l’ensemble des fonctions physiologiques et psychologiques de l’être humain.

  • Comment l’Âyurveda perçoit-elle le corps et sa place au sein de l’Univers ?

  • Quels rituels adopter pour retrouver bien-être et harmonie ?

  • Quels sont les indispensables de la phytothérapie âyurvédique ?

  • Quelles habitudes alimentaires prendre pour préserver sa vitalité ?

    Exhaustif et accessible à tous, ce guide est l’allié indispensable pour vivre l’Âyurveda auquotidien et entretenir son énergie vitale.

 

AUTEURE

Sylvie Verbois a exercé pendant trente-huit ans comme thérapeute. Elle se consacredésormais à l’écriture et à la transmission de ses acquis en animant des ateliers sur les médecines sacrées et les spiritualités. Elle est déjà l’auteure de plusieurs ouvrages dontLes Chakras, L’Âyurveda, La Phytothérapie, Le Langage du corps et Le Corps spirituel dans la collection Eyrolles Pratique.

 

EXTRAIT

« Inaccoutumée, insolite et curieuse, l’Âyurveda vise le bonheur et la délivrancespirituelle, transcendant amplement les limites médicales. Préventive, elle ouvre deshorizons méconnus sur la force interne du corps, ses capacités d’autoguérison et lapossible inversion du cours des choses si l’on prête suffisamment attention à la vie et si l’on demeure en harmonie avec la Nature. La vie se révèle un véritable état de bonheur,tel est l’un des enseignements essentiels de l’Âyurveda. Le second, et non l’un des moindres, est que si l’on se voue à son équilibre personnel, notamment en étant en accord avec ce que l’on fait au quotidien (la vie que l’on mène) et ce que l’on estprofondément, le bien-être s’instaure naturellement, devenant une évidence pour laquelle nulle question n’est nécessaire. L’adéquation entre le Je – Moi en tant que personne –, et le Soi – la parcelle du Divin en chacun –, est peut-être la clé, l’invitation àaller se quérir. »

crédit photo: montage JDBN