Nous nous nous sommes plongés dans le monde confus du sucre pour déchiffrer si notre corps digère les sucres des fruits, du miel, du sirop d’érable et d’autres sucres alternatifs de la même manière que le sucre blanc.

Manger trop de sucre est un problème. Mais si vous avez décidé de réduire votre consommation (bon boulot!), Vous devez faire un choix: devriez-vous échanger le sucre contre du miel, ou est-ce la même chose? Cuire avec du sucre de coco est-il un traitement plus sain? Et si vous décidez d’arrêter le sucre tout court, est-ce que cela inclut les fruits?

Le sucre est un sujet d’actualité dans le monde de la nutrition et beaucoup de gens ont une opinion bien arrêtée sur les édulcorants à utiliser et sur la quantité (ou si peu) à consommer. L’une des principales questions est de savoir si les sucres naturellement présents dans les aliments comme les framboises, les betteraves, le lait ou le sirop d’érable sont digérés de la même manière que le sucre de table et le sirop de maïs à haute teneur en fructose. Nous avons fait des recherches et avons discuté avec Lisa Valente, M.S., R.D., rédactrice en nutrition chez EatingWell, et nous avons appris que la réponse à cette question n’était pas aussi tranchée que vous pourriez le penser. “Techniquement, tout le sucre que nous mangeons est décomposé en glucose dans notre corps et est traité de la même manière”, dit Valente. “Votre corps traite essentiellement les sucres naturels et les sucres ajoutés de la même manière, mais il existe quelques différences clés.”

Valente dit que les sucres naturels, présents dans les aliments comme les fruits entiers et les produits laitiers, sont consommés avec d’autres nutriments essentiels. Les produits laitiers, par exemple, contiennent également des protéines et du calcium, tandis que les fruits contiennent des fibres et de la vitamine C. Les protéines et les fibres aident à ralentir le processus digestif, empêchant ainsi les pointes et les creux de glycémie que vous pourriez rencontrer après avoir mangé un morceau de gâteau ou votre barre de chocolat préférée, qui contient probablement plus de sucre et moins d’autres nutriments.

Selon Valente, les aliments contenant des sucres ajoutés ont généralement une teneur en sucres supérieure à celle des fruits et des produits laitiers, ce qui augmente vos chances de trop manger. “Si vous ajoutez un peu de miel à de la farine d’avoine ordinaire, vous n’en ajouterez probablement pas autant que si vous achetiez un sachet de gruau à la saveur sucrée”, dit Valente. “Les sucres ajoutés ont tendance à s’additionner rapidement, ce qui facilite leur consommation et leur consommation excessive.”

Cependant, lorsqu’il s’agit d’édulcorants naturels tels que l’agave, le miel et le sirop d’érable, qui ne contiennent pas de fibres ou de protéines pour les équilibrer, votre corps les transformera probablement de la même façon que les autres types de sucre ajouté. “Certains édulcorants, tels que le sirop d’érable et le miel, contiennent de légers antioxydants et des propriétés bénéfiques pour la santé”, a déclaré Valente. Mais, prévient-elle, il faudrait manger de si grandes quantités pour que cela fasse une différence, de sorte que les pics de sucre ne valent pas la peine. “Si vous avez banni les sucres raffinés de votre alimentation, mais que vous mangez beaucoup de sirop d’érable, de miel ou de sucre de coco, vous n’êtes peut-être pas en train de faire des faveurs à votre corps.”

Le plus important

Valente dit que la plupart d’entre nous ne consommons pas assez de fruits et de légumes – et qu’il existe de nombreuses raisons de consommer régulièrement des produits laitiers de haute qualité – et qu’elle ne se préoccupe donc pas du tout de la consommation de sucre naturel provenant des produits laitiers ou des fruits. Nous devons vraiment nous préoccuper de tous les sucres ajoutés qui se cachent dans les aliments que nous ne considérons pas comme «sucrés», comme les vinaigrettes, le pain, les condiments et les barres de céréales. Et même si vous aimez utiliser du sirop d’érable pour la cuisson, il ne transformera pas vos brownies en un aliment santé. Mais c’est O.K. – ce sont des brownies après tout!

Source – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: capture