Qui pourrait imaginer une vie sans objets ?

Je veux dire par là : Tout le monde a besoin de vêtements, de vaisselle, d’appareils électroniques.

Mais ? Avez-vous vraiment besoin de toutes ces choses ?

Avez-vous vraiment besoin de verres à vin, à champagne, à eau, à smoothie ?

Avez-vous vraiment besoin de chemises pour sortir, pour les grandes occasions, pour la plage, pour chez vous ?

Avez-vous vraiment besoin d’un petit plat, d’un moyen, d’un grand, d’un très grand, d’un plat en plastique et d’autres en céramique ?

La réalité est là : vous n’avez pas besoin d’avoir un objet pour chaque situation.

Bien au contraire. Car en réduisant votre nombre de biens matériels, votre confort de vie se décuplera.

Comment ? Voici les 10 raisons pour lesquelles vous devriez vivre avec moins.

 

1 – Plus de temps pour vous

Prenez le temps de réfléchir au temps que vous consacrez, chaque semaine, à vos objets.

Entre les 4 à 7 heures de ménage hebdomadaire, des dizaines de minutes chaque jour à chercher vos objets, et le rangement incessant de votre maison, les heures s’accumulent.

En possédant peu, vous passez l’aspirateur et le chiffon en à peine quelques minutes. Vous retrouvez vos objets facilement. Vous ne rangez plus autant.

Alors ? Deux choix s’offrent donc à vous.

  1. Vous pouvez continuer de consacrer 1/10 de votre temps à vos objets…
  2. Ou bien vous pouvez commencer à désencombrer votre maison.

(Si vous voulez mon avis, la deuxième solution semble plus intéressante)

Maintenant, voyez combien d’argent vous jetez littéralement par les fenêtres en gardant tant d’objets chez vous.

 

2 – Plus d’argent

En possédant peu :

  • Vous ne rachetez plus vos objets égarés.
  • Vous réduisez vos achats compulsifs.
  • Et vous économisez sur votre logement, car vous ne stockez plus d’ affaires inutiles.

Vous vous sentez alors à l’abri des dangers. Vous avez économisé — assez facilement, et sans vous priver — près de 10 000 € en seulement deux ans.

Vous vous offrez alors de meilleurs restaurants, des sorties plus fréquentes, et aussi des achats à la fois plus utiles, plus beaux et fonctionnels.

Dépensez autant d’argent dans des biens matériels revient à plonger votre portefeuille dans de l’acide. Vous n’en tirez rien de positif, si ce n’est un shoot de dopamine (qui s’estompe en quelques heures).

 

3 – Moins peur

Vivre avec peu vous permet de ne plus ressentir les peurs qui vous accablaient dans le passé :

  • Vous n’avez plus peur de manquer d’objets ou d’argent ;
  • Vous n’avez plus peur de manquer de place ;
  • Vous n’avez plus peur de casser ou perdre un objet.

Et honnêtement, combien ça vaut de ne plus avoir peur constamment dans sa vie, à propos du matériel ou du manque d’argent ? Des millions. Ça vaut des millions.

Mais attendez. Car plus de temps, d’argent et moins de stress ne sont pas les seuls avantages à posséder peu.

 

4 – Les gens vous regardent différemment

Pour quelles étranges raisons ? C’est simple.

Depuis que vous possédez peu, les problèmes du quotidien ne vous accablent plus de la même manière.

Vous n’êtes plus aussi rongé par le ménage et le rangement…

Aussi détruit émotionnellement par les « il faut que »…

Et aussi dévasté par le regard des autres.

Depuis que vous possédez peu, vous avez de l’espace dans votre maison. Vous vous déplacez librement. Vous voyez votre sol et vos murs. Votre esprit est apaisé par le calme qui règne autour de vous.

Vous vous sentez donc plus détendu, plus serein, plus reposé. Par conséquent ? Votre énergie change elle aussi :

  • Vous devenez plus attractif,
  • Vos proches vous complimentent,
  • Vous paraissez plus jeune,
  • Et les personnes prêtent davantage attention à vous dans la rue.

Mais ce n’est pas tout. Car lorsque vous vivez avec l’essentiel, vous devenez également plus libre.

 

5 – Plus de liberté

Je distingue personnellement 3 types de liberté :

La liberté géographique. Vous êtes libre de vos mouvements. Vous pouvez partir à l’autre bout du monde en 1 heure chrono. Vos obligations matérielles ne vous empêchent plus d’aller où vous voulez quand vous voulez.

La liberté psychologique. Chaque objet vous envoie un message. “Range-moi” ; “Déplace-moi” ; “Nettoie-moi”. En vivant avec peu, vous réduisez ces messages, et vous vous réappropriez votre liberté de penser.

La liberté financière. Vous économisez, mois après mois, année après année. Les factures à la fin du mois ne vous accablent plus de la même manière. Vous savez que vous avez de l’argent de côté, et ça vous rassure.

Et tout ça, car vous avez décidé de désencombrer votre maison, et de faire le tri dans vos objets.

 

6 – Prendre soin de ses proches

Pour toutes les raisons que l’on a vues jusqu’à maintenant (plus de temps, de liberté, d’argent, de sérénité), vous êtes devenu un meilleur ami, un meilleur parent, un meilleur conjoint.

Vous êtes en mesure de prendre davantage soin de vos proches, en leur accordant du temps de qualité, des expériences inédites et des moments qui resteront ancrés pour l’éternité dans vos mémoires.

Vous ne me croyez pas ?

Pensez à la dernière fois que vous avez passé un moment avec vos amis. Des pensées tournaient en arrière-plan dans votre tête. Elles vous rappelaient les nombreuses tâches ménagères qui vous attendaient sagement chez vous.

 

7 – Vous allez gagner

En possédant peu, vous avez remporté la victoire contre le vous d’avant. Vous savez, celui qui n’arrivait pas à économiser. Celui qui acceptait tout, pour ne vexer personne. Celui qui achetait compulsivement des vêtements dont il n’avait pas besoin.

Mais en réduisant le nombre de vos objets, vous avez aussi montré aux gens qui doutaient de vous que oui, vous avez réussi à désencombrer votre maison.

Et même mieux que ça, vous avez prouvé aux sceptiques qu’en plus d’avoir réussi, votre maison est bien plus belle comme ça.

Et honnêtement, quelle différence ça fait de vous connecter à ça ? D’être une source d’inspiration pour les autres ?

 

8 – Approbation sociale

Puisque les gens remarquent combien vous vous sentez mieux depuis que vous avez désencombré votre maison, vous êtes devenu une source d’inspiration pour eux.

Lorsqu’ils arrivent chez vous, ils vous félicitent, et vous disent combien ils aimeraient faire pareil, et combien ils vous admirent.

Ces remarques vous donnent le sourire, car auparavant, vous aviez honte de recevoir des invités à l’improviste. Aujourd’hui, la donne a changé. Aujourd’hui, vous ressentez de la fierté vis-à-vis de votre maison.

Mais ce n’est pas tout. Car désencombrer vous permet aussi de découvrir vos passions (aussi surprenant que cela puisse paraître).

 

9 – Découvrir vos passions

En effectuant le tri dans vos affaires, vous allez avoir du mal à vous séparer de certains de vos objets. Même pire que ça : ce sera impossible.

Ces objets ?

Ils veulent vous montrer quelque chose. Peut-être une passion refoulée ? Ou un désir inassouvi ?

Vous allez aussi retomber sur des objets de votre enfance, lorsque vous aviez le temps d’exprimer votre créativité. Vous allez vous rappeler à quel point vous aimiez peindre, à quel point votre vie était plus simple le pinceau à la main.

En possédant peu d’objets, vous allez donc découvrir – ou redécouvrir — une ou plusieurs de vos passions.

Mais en vivant avec peu, vous avancez aussi plus vite vers votre mission de vie, vers votre rôle sur Terre. Car encore une fois, vous avez plus de temps, d’argent, d’énergie, et un confort de vie accru.

 

10 – Votre condition de vie sera plus confortable

Laissez-moi répéter les nombreux avantages de vivre avec peu :

  • Vous avez plus de temps ;
  • Vous avez plus d’argent ;
  • Vous vivez avec plus de sérénité ;
  • Votre maison resplendit ;
  • Vous devenez une source d’inspiration pour vos proches ;
  • Vous pouvez vous offrir de meilleurs restaurants ;
  • Vous devenez plus libre, sur tous les plans ;
  • Vous subissez moins les angoisses du quotidien :
  • Vous bougez librement dans votre maison ;
  • Vous retrouvez vos affaires 5x plus rapidement.

Pour toutes ces raisons, on peut le dire : votre confort de vie n’a plus rien à voir.

Vous passez vos journées avec plus de tranquillité, vous rentrez chez vous sans vous dire « il faut que je fasse du ménage » ou « il faut que je range ma maison », vous vous connaissez mieux et vous profitez plus de votre famille.

Et honnêtement, nul besoin d’user de la magie pour bénéficier de ces avantages. C’est même très concret, et accessible pour vous dès maintenant.

Parce que voyez-vous, vous pouvez décider, là maintenant, de désencombrer l’intégralité de votre maison.

Ce ne sera pas toujours simple. Vous allez devoir y passer entre 20 à 40 heures, et une dose équivalente d’énergie. Mais les efforts vous paraîtront dérisoires par rapport aux bénéfices que vous allez en tirer par la suite.

Sous cet article ?

Je pourrais vous mettre au moins 10 témoignages de personnes qui m’ont contacté pour me dire combien le désencombrement de leur maison avait rendu leur vie bien plus agréable :

  • Corinne qui a gagné 920€ en 10 mois ;
  • François qui s’est séparé de 120kg d’objets ;
  • Sylvie qui a gagné du temps et de la sérénité en désencombrant son dressing.

Donc ? C’est à vous de décider.

Tout part d’une décision, et vous pouvez la prendre dès maintenant. Et si vous avez besoin d’aide, je me ferais un plaisir de vous rendre ce service.

À propos de Florian

Je m’appelle Florian, j’ai 18 ans. En 2019, j’ai découvert le minimalisme. J’ai simplifié ma vie, désencombré mes possessions. Voyant les résultats positifs, j’ai décidé de créer un blog sur le sujet, devenezminimaliste.fr. Depuis, j’aide les personnes à éliminer les distractions de leur vie, dans un seul but : qu’elles ressentent de la fierté au dernier jour de leur vie.

Pourquoi je contribue au JDBN ?

Je veux contribuer au Journal des Bonnes Nouvelles pour toucher et aider plus de personnes. Ma mission de vie consiste à simplifier et aider les gens à être fiers d’eux jusqu’au dernier jour de leur vie. C’est pour cette raison que je me lève chaque matin. En écrivant un article pour le JDBN, j’ai l’impression de me réaliser, de remplir ma mission.

Conseils de lecture:

source : JDBN – crédit photo: pixabay