Paris (AFP) – Il est désormais possible de donner son vieux téléphone portable en l’envoyant, pour recyclage ou réemploi, dans une enveloppe pré-affranchie, a annoncé lundi l’éco-organisme ecosystem.

Pour marquer le lancement de cette initiative solidaire à vocation pérenne, cent mobiles ainsi reconditionnés seront offerts « aux plus démunis » dans chacune des 35 villes étapes du Tour de France 2020, via des centres d’action sociale et le réseau Emmaüs.

Plusieurs dizaines de millions de portables inutilisés dorment dans les tiroirs des Français. Ce chiffre varie entre 50 et 113 millions, selon les enquêtes. Une réticence à s’en séparer qui s’explique notamment par leur contenu personnel, dit-on chez ecosystem.

Pour faciliter la collecte, les particuliers peuvent désormais commander une enveloppe pré-affranchie, ou imprimer une étiquette pré-payée à coller sur une enveloppe, le tout gratuitement auprès du site jedonnemontelephone.fr.

Le portable arrive ensuite dans les Deux-Sèvres, dans une société de reconditionnement, les “Ateliers du bocage”, société d’intérêt collectif membre d’Emmaüs, où les données personnelles sont d’abord effacées, insiste ecosystem, qui évoque « une solution de confiance ».

Si son état le permet, il est ensuite reconditionné, pour être vendu en boutiques Emmaüs. Sinon, dans 83 % des cas, il est réacheminé pour dépollution et recyclage.

Pendant la crise sanitaire, de nombreuses associations de solidarité étaient demandeuses de mobiles reconditionnés, note la même source.

Outre l’enveloppe pré-affranchie, les particuliers peuvent toujours déposer leurs vieux mobiles en déchetteries. Cependant, la quantité de flux empêche le reconditionnement. Il existe aussi des meubles de collecte disposés notamment dans certaines boutiques de téléphonie.

Au-delà des portables, ecosystem gère la fin de vie des appareils électriques et électroniques. Le mois de juin a vu une collecte record de 62.000 tonnes de ces équipements, récupérés au terme de trois mois de confinement.

© AFP – crédit photo: pixabay