20 Minutes Suisse nous informe…

Une Canadienne a immortalisé des colonnes lumineuses, phénomène rare faisant partie des photométéores, tout comme l’arc-en-ciel ou l’aurore boréale.

Une internaute domiciliée à Moncton, dans l’Est du Canada, a assisté à un phénomène aussi rare que spectactulaire, dans la nuit du 29 au 30 décembre dernier. «Je m’apprêtais à aller me coucher et comme toujours, j’ai jeté un coup d’oeil dehors «juste au cas où» quelque chose de magique se produirait dans le ciel», raconte Sophie Melanson au Huffington Post. La Canadienne de 44 ans n’a pas été déçue: elle a eu la chance d’immortaliser une formation de colonnes lumineuses dans le ciel.

Tout comme l’arc-en-ciel et les aurores boréales, ce phénomène, également appelé «pilier solaire», fait partie des photométéores. Il s’agit en fait d’une illusion d’optique causée par l’entrée de lumière dans l’atmosphère. Cette lumière est ensuite déformée par la présence de perturbateurs, comme ici lorsqu’elle ricoche sur de tout petits cristaux de glace en suspension dans l’air lorsqu’il fait froid. Ces cristaux modifient alors la lumière, créant l’illusion de longues bandes s’étendant à la verticale.

Lorsque ces colonnes se forment, les cristaux de glace épousent la couleur de la lumière qu’ils rencontrent. Sur les photos de Sophie Melanson, le bleu vient des éclairages artificiels de la ville. Pour qu’un tel phénomène survienne, il faut cependant que des conditions bien particulières soient réunies: les cristaux de glace doivent se trouver près du sol, la température extérieure doit être très basse (il faisait -13 °C à Monton cette nuit-là) et il ne faut pas qu’il y ait de vent.