Enfin!

Maltraitance animale : le 3677, le premier numéro d’appel national pour signaler les cas

@LeCNPA

Le Conseil national de la protection animale, à l’origine de la démarche, met en place ce service téléphonique partir du lundi 24 juin.

Le 3677. Ce numéro d’appel national permettra de signaler directement les cas de maltraitance animale. Le Conseil national de la protection animale, à l’origine de la démarche, lance ce service à partir du lundi 24 juin.

Il s’agit de mieux répertorier et quantifier les cas de maltraitance (physique, sexuelles, torture) sur les animaux. Le nombre d’atteintes aux animaux domestiques augmente en France : + 30 % enregistrées entre 2017 et 2022. Les premiers animaux victimes de ces atteintes étaient les chiens (46 %) et les chats (24 %) et les auteurs sont des hommes à 73 % dont la majorité sont âgés de 30 à 44 ans.

Le Conseil national de la protection animale espère améliorer la prise en charge, aujourd’hui plombée par « les pertes de signalement des témoins ne trouvant pas l’interlocuteur adéquat ».

Chaque appel fera l’objet d’une fiche et la personne signalant le cas sera orientée vers « le bon interlocuteur », qu’il s’agisse des forces de l’ordre, de vétérinaires ou de services publics. À noter que les téléopérateurs ne sont pas compétents pour vérifier les cas de maltraitance, ni venir en aide aux animaux.

Du coup, est-ce suffisant? Espérons que cela ne va pas être une perte de temps plutôt que d’appeler les associations directement. Il serait judicieux d’allouer une cellule au sein du CNPA pour justement soulager les associations de protection animale.

@LeCNPA

Gratuit et ouvert 7 jours sur 7

Ce numéro sera gratuit depuis un poste fixe ou mobile en métropole et coûtera le prix d’un appel local inclus dans le forfait. Il sera accessible 7 jours sur 7, de 9 heures à 19 heures en semaine et de 10 heures à 17 heures les samedis et dimanches.

Ce numéro s’ajoute aux interlocuteurs déjà compétents : les forces de l’ordre (17) ainsi que les associations de protection animale comme la SPA. « Les associations de protection animale de terrain font ce travail remarquablement. Sans elles, le 3677 n’existerait pas ou n’aurait pas d’utilité », affirme le Conseil national de la protection animale.

@LeCNPA

source: JDBN avec Le Parisien – crédits photos: @LeCNPA – montage JDBN