Christelle Crosnier détonne dans le paysage journalistique. Son sourire constant attise la curiosité, les éloges innombrables de célébrités françaises et internationales feraient pâlir plus d’un fan ou journaliste.

Quoi de plus naturel qu’elle en soit venue à la conclusion d’écrire “Le pouvoir de l’Optimisme“!

Tour à tour rédactrice en chef, animatrice, chroniqueuse, journaliste au sein des plus grands médias, elle n’en demeure pas moins accessible, bienveillante, drôle et passionnée.

En 10 ans elle a su nous offrir des rencontres magiques avec Richard Gere (là je suis jalouse), George Clooney (!!!), Nolwenn Leroy, Bénabar, Romane Serda, Jean-Michel Jarre, Emmanuelle Béart et tant d’autres…

Le JDBN est très honoré de lui laisser la place de l’interviewée pour une fois! 

Rencontre avec une femme solaire, pétillante et résolument optimiste!

Interview

LE JDBN: Il y a une dizaine d’années, vous avez décidé de tout changer dans votre vie ? Quel âge aviez-vous, quel a été́ l’élément déclencheur et n’avez-vous jamais regretté le confort de votre vie d’avant ? 

Christelle Crosnier: J’avais une trentaine d’années lorsque j’ai quitté un poste très confortable dans une grande entreprise de télévision pour suivre ma route. Je ne voulais pas faire partie de ceux qui se plaignent toute la journée à côté de la machine à café. Je souhaitais me réveiller chaque matin avec l’envie de me lever pour réaliser des choses positives et utiles aux autres. On m’a ensuite fait des propositions très alléchantes financièrement que j’ai déclinées car elles allaient à l’encontre de mes valeurs de bienveillance et de partage. Sur le moment je dois dire que cette énorme prise de risque m’a parfois donné le vertige. Mais aujourd’hui, comme le dit Christian Bobin, « la vie est un cadeau dont je défais les ficelles chaque matin au réveil ».

 

LE JDBN: Quels obstacles ont été les plus difficiles à surmonter dans la reprogrammation de votre existence ? 

Christelle Crosnier: Le regard des autres, leur jugement. Et mes propres peurs : peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être différente, peur d’être obligée de rentrer dans le moule, peur de la solitude et… peur de réussir !

 

LE JDBN: Quelles sont vos ressources indispensables pour tenir sur la longueur dans ce processus de transformation ? 

Christelle Crosnier: Mon optimisme illimité. Ma foi en la vie. Mon entourage. Et puis je suis plutôt tenace !

 

LE JDBN: Avez-vous testé et expérimenté tous les outils dont vous faites l’éloge dans votre livre ? 

Christelle Crosnier: Oui, bien sûr ! Et je vous assure que cela fonctionne. Ces exercices sont exactement ceux que j’ai appliqués pour devenir la personne que je suis aujourd’hui. Je dois dire qu’ils m’ont profondément aidée à voir l’existence d’une autre manière et surtout à réagir beaucoup plus sereinement aux défis que la vie ne manque jamais de nous envoyer à chacun. 

AVEC ARUN GANDHI © FRANCK POUCH

LE JDBN: Beaucoup d’ouvrages vous ont inspirée… Si vous ne deviez en garder qu’un, quel serait-il ? 

Christelle Crosnier: « Le livre des coïncidences » de Deepak Chopra

AVEC DEEPAK CHOPRA © FRANCK POUCH

LE JDBN: Vous conseillez de pratiquer la visualisation positive. Pouvez-vous l’illustrer par 3 exercices concrets ? 

Christelle Crosnier: Les wishboards (tableaux de visualisation), la modélisation (observation chez une personne que vous admirez des comportements et qualités que vous souhaitez obtenir), la planification (imaginez comment serait votre journée idéale et ressentez ce que cela induit chez vous) … C’est trop long à expliquer en quelques lignes, mais vous retrouverez ces exercices en détail dans mon livre. 

© capture

 

LE JDBN: En quoi consiste la technique de “l’onde explosive” et quel est son objectif ? 

Christelle Crosnier: C’est une technique de visualisation prônée par le physicien quantique russe Vadim Zeland : nous devons avoir une image très précise de ce que nous ferons quand notre but sera atteint. Lorsque nous avons cette image bien en tête, imaginons une sphère s’éloigner rapidement de nous dans tous les sens puis se disperser très loin. En faisant cela, nous créons  une image mentale que nous envoyons vers l’extérieur… et qui tôt ou tard reviendra en boomerang dans notre vie réelle. 

© capture Vadim Zeland

LE JDBN: Pensez-vous que la gratitude a-t-elle réellement un impact positif sur la santé ? 

Christelle Crosnier: Je ne suis pas médecin. Mais en ce qui me concerne c’est le cas ! Et il paraît que les neurosciences l’ont prouvé au fil de divers rapports : pratiquer la gratitude aiderait à résister au stress, à réduire les niveaux de dépression et d’anxiété et… à mieux dormir ! 

 

LE JDBN: Quels sont vos antidotes préférés contre la morosité ? 

Christelle Crosnier: M’endormir avec le bruit des cigales. Faire des surprises aux gens que j’aime. Dresser la liste de tous les pays où j’ai envie de voyager. Faire l’inventaire des trucs à vivre absolument.  Affubler mes virements et dépenses sur mon compte de noms décalés qui me font rêver. Sentir le monoï et la vanille. Chanter sur mon scooter.

© FRANCK POUCH – Christelle Crosnier et son fils

 

LE JDBN: Qu’est ce qui vous fait craquer chez un homme?

Christelle Crosnier: L’élégance du cœur, le côté chaleureux et protecteur, l’énergie positive, l’inventivité, des yeux francs, un rire…

 

LE JDBN: … chez une femme?

Christelle Crosnier: La douceur. Et l’enthousiasme ! J’adore quand on me dit « ok ton projet est complètement fou mais on va le faire ensemble ! »

 

LE JDBN: On dit que l’humour est une arme de séduction massive, tout comme l’optimisme, êtes-vous encore un coeur à prendre?

Christelle Crosnier: Même si j’ai pu donner l’impression de me livrer beaucoup dans ce livre, je parle peu de ma vie privée généralement.

 

LE JDBN: Que vous inspirent les mots “chance” et “hasard” ? 

Christelle Crosnier: Il n’y a pour moi ni chance ni hasard. Il y a simplement cette capacité que nous avons tous d’ouvrir les yeux, de regarder autour de nous, et d’apprendre à reconnaître et à saisir les opportunités qui ne manquent pas de se présenter si on y prête vraiment attention. 

© FRANCK POUCH

LE JDBN: Vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins une femme ancrée dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

Christelle Crosnier: L’amour de mes enfants

 

LE JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeuse? 

Christelle Crosnier: « She’s only happy in the sun » de Ben Harper

© youtube

LE JDBN: votre mot préféré?

Christelle Crosnier: Bienveillance

© pixabay

LE JDBN: Le mot que vous détestez?

Christelle Crosnier: C’est une courte phrase assassine, qui tente d’anéantir les espoirs et les rêves : « C’est nul ! »

 

LE JDBN: Quand quelqu’un vous énerve, comment réagissez- vous?

Christelle Crosnier: J’essaie de comprendre ce qui m’énerve chez lui, qui doit probablement refléter en miroir quelque chose que j’aimerais régler chez moi. Et j’essaie de rester zen. Je dis bien « j’essaie » !!

 

LE JDBN: Votre film préféré?

Christelle Crosnier: « La vie est belle » de Roberto Benigni : buongiorno Principesa ! 

© youtube

LE JDBN: Vous connaissez beaucoup d’artistes, avec lequel aimeriez-vous vous retrouver coincée dans un ascenseur?

Christelle Crosnier: Pas forcément des artistes. Ou si, dans leur genre… J’aimerais me retrouver coincée dans un ascenseur avec le Dalaï Lama, ou Michelle Obama, ou Richard Branson ou Julia Roberts ou Bono ou Bill Gates ou Peter Gabriel ou Alexandre Mars. Ou tous en même temps, même si je suis un peu claustrophobe, je ferai un effort ☺

LE JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé? 

Christelle Crosnier: Avoir ma chronique sur l’Optimisme. Puis animer une émission d’interviews de grands leaders inspirants. 

 

LE JDBN: Une citation qui vous correspond? 

Christelle Crosnier: « Le bonheur n’est réel que lorsqu’il est partagé » Into the wild

© capture

 

LE JDBN: Une tâche que vous remettez toujours au lendemain? 

Christelle Crosnier: Faire le ménage !!!

 

LE JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes-vous heureuse dans la vie? 

Christelle Crosnier: 7,5/10. Je sais ce qu’il me reste à faire pour gagner quelques points encore. Et j’y travaille. 

 

LE JDBN: Qu’est ce qui vous fait douter de vous-même? 

Christelle Crosnier: Plus grand-chose aujourd’hui. Et tout en même temps ! Mais j’ai l’intime conviction d’être sur le bon chemin. Je suis en phase avec moi-même.

 

LE JDBN: Malgré tous les outils à notre portée pour être et demeurer positif au quotidien, il y aura toujours les éternelles personnes, amis ou proches, qui se plaignent sans arrêt et sont négatifs à souhait… Prenez-vous la peine d’essayer de les convertir?

Christelle Crosnier: Chacun sa route. On ne peut forcer personne. Je sais simplement que la vie et les épreuves qu’ils devront traverser un jour, comme tout un chacun, les rapprocheront un jour de ce chemin de traverse que j’ai emprunté.

 

LE JDBN: En 10 ans, vous avez réalisé plus de 300 interviews de personnalités comme d’anonymes, pour la télévision, la presse écrite et la radio. Votre angle d’attaque, c’est la bienveillance dites-vous. Donc vous allez devenir une vraie accro du JDBN? 😉 

Christelle Crosnier: Ça coule de source !

© capture Avec Thomas Dutronc et Patrice Leconte

 

LE JDBN: « Un optimiste c’est quelqu’un qui plante deux glands et qui attend que ça pousse pour planter son hamac »… Vous en êtes là ou vous pensez que vous avez encore du boulot? 

Christelle Crosnier: Je sais que j’ai encore du travail à faire. Mais je crois aussi fermement que j’ai une bonne étoile et que l’univers m’accompagne et me protège.

© FRANCK POUCH

LE JDBN: Merci!

Propos recueillis par Sophie Denis, en exclusivité pour le JDBN, avec la collaboration de Carine Sabatini.

 

Petit bijou à lire:

Pour suivre l’actualité de Christelle Crosnier, rdv sur :

www.christellecrosnier.fr

Instagram : christellecrosnier

Twitter : @chriscrosnier

crédit photo couv: FRANCK POUCH