Mother and child hugging.

1. Ne parlez pas à votre fille de son corps, sauf pour lui expliquer comment il fonctionne.

 

2. Ne faites aucun commentaire si elle a perdu du poids. Ni si elle en a pris, d’ailleurs.

 

3. Si vous pensez que votre fille a un corps magnifique, ne lui dites pas.

Préférez plutôt des formules du genre : « Tu as l’air en pleine forme ! » ou « On voit bien à quel point tu te sens bien dans ta peau… Tu es resplendissante ! »

 

4. Encore mieux, faites lui des compliments sur ce qui n’a aucun rapport avec son corps.

 

5. Ne commentez jamais l’apparence physique des autres femmes. N’admirez pas. Ne dénigrez pas. Jamais, on a dit !

 

6. Apprenez lui la bienveillance envers les autres. Envers elle-même aussi.

 

7. Ne parlez jamais, au grand JAMAIS, de votre propre rapport difficile à votre corps. N’évoquez jamais, au grand JAMAIS, votre régime avec elle. Pas de restrictions alimentaires en sa présence. Achetez des produits sains. Cuisinez des plats équilibrés. Mais ne dites pas : « Non, merci, en ce moment je ne mange pas de glucides. » Votre fille ne doit jamais se mettre en tête que les glucides sont mauvais pour elle. Si vous avez honte de ce que vous mangez, vous finirez tout simplement par avoir honte de vous.

 

8. Encouragez votre fille à courir parce que ça l’aide à se détendre. Encouragez votre fille à faire de l’alpinisme parce que c’est du haut des sommets que l’on a la plus belle vue sur nous mêmes. Encouragez votre fille à surfer, faire de l’escalade ou du VTT parce que ce qui lui fait un peu peur peut finalement se révéler bon pour elle.

 

9. Aidez-la à apprécier des sports comme l’aviron, le foot ou le hockey. Les sports d’équipe développeront sa confiance en elle et sa capacité à intégrer une équipe. Expliquez-lui qu’à n’importe quel âge, on a besoin de se sentir bien au sein d’une équipe. Ne lui faites jamais pratiquer un sport contre son gré.

 

10. Prouvez-lui que non, les femmes n’ont pas besoin d’un homme quand il s’agit de déplacer un meuble.

 

11. Apprenez-lui à cuisiner le chou chinois…mais aussi à faire ce gâteau au chocolat si riche en beurre !

 

12. Transmettez-lui la recette du gâteau de Noël que vous tenez de votre propre mère. Transmettez-lui votre plaisir à être au grand air.

 

13. Peut-être que votre fille a hérité de vos grosses cuisses. Ou de votre buste épais. C’est tellement facile de se mettre à détester ces parties là du corps, celles qui ne rentreront jamais dans un 36. Dites à votre fille qu’avec de telles jambes, elle peut sans problème courir un marathon. Et que ses poumons sont bien protégées avec une telle cage thoracique. Et que si elle veut, elle peut hurler, chanter à tue-tête et porter le monde à bout de bras.

 

14… Rappelez lui que la plus belle chose qu’elle puisse faire de son corps, c’est de le mettre au service de la beauté de son âme.

 

source:  hopeave.wordpress.com – crédit photo: capture

 

Traduit de l’anglais par Geraldine Guillier en exclusivité pour le Journal des Bonnes Nouvelles.

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis seize ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de

les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle devrait être depuis longtemps interdite de brocante et de vide greniers comme

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des

années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé. C’est une belle et élégante démarche. « Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».