Des recherches effectuées à NUI Galway ont montré que la baisse de la pression artérielle en prenant des médicaments contre la pression artérielle réduit le risque de développer une démence et des troubles cognitifs de 7%. Les résultats sont publiés depuis le 21 Mai 2020 dans une revue médicale internationale de premier plan, le Journal de l’American Medical Association (JAMA).

Quatorze essais contrôlés (96 158 participants) ont été inclus dans cette étude. L’abaissement de la pression artérielle avec des médicaments antihypertenseurs a réduit le risque de développer une démence ou une déficience cognitive de 7%, et un déclin cognitif également de 7% sur une période de quatre ans.

“Lorsque vous considérez la fréquence de la démence dans la population (50 millions de personnes dans le monde), un traitement et un contrôle efficaces de l’hypertension auraient un impact majeur sur la prévention de la démence. Nos résultats soulignent la nécessité d’un dépistage, d’une prévention et d’un traitement plus efficaces de l’hypertension, qui reste sous-optimal en Irlande », explique le Dr Conor Judge, premier auteur conjoint et boursier irlandais de formation académique clinique (ICAT) du Wellcome Trust Health Research Board.

Le Dr Judge a poursuivi: “Nous savons d’après l’Irish Longitudinal Study on Aging que les deux tiers des personnes âgées de plus de 50 ans en Irlande souffrent d’hypertension (pression artérielle élevée), dont la moitié ne sont pas au courant du diagnostic et un tiers ne sont pas sous traitement. C’ est une lacune majeure en matière de soins. “

Cette étude visait à rassembler toutes les preuves des essais précédents sur les médicaments antihypertenseurs et à estimer dans quelle mesure le risque de démence peut être réduit en prenant des médicaments antihypertenseurs chez les personnes diagnostiquées pour l’hypertension. L’abaissement de la pression artérielle réduit le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. La prévention de la démence peut désormais s’ajouter aux bienfaits du traitement de l’hypertension. Surtout, il n’y a pas de thérapies disponibles pour prévenir directement la démence, donc cette étude met en évidence l’importance critique de la pression artérielle dans le risque de démence.

Le Dr Michelle Canavan, consultante en gériatrie à l’hôpital universitaire de Galway et auteur principal du document, a déclaré: “La prévention de la démence est une priorité sanitaire majeure. Nous savons par des recherches antérieures qu’une préoccupation majeure des personnes âgées développe la démence. Le message de cette étude est simple: faites vérifier votre tension artérielle. Si elle est élevée, elle peut être facilement traitée par des changements de style de vie et des médicaments. Nous espérons que notre étude sensibilisera à l’importance de contrôler la pression artérielle pour maintenir la santé du “cerveau”, combinée avec un mode de vie sain. “

La recherche a été financée par Wellcome Trust, HRB, HSE et NUI Galway dans le cadre du programme ICAT.

Source – Matériel fourni par l’Université nationale d’Irlande Galway. Remarque: le contenu peut être modifié pour le style et la longueur. Libre traduction de l’anglais par JDBN – crédit photo: pixabay