Alchemy

La méditation modifierait la structure du cerveau!

C’est en effet ce qu’aurait découvert des chercheurs de l’université de Montréal, après des études portées sur 24 personnes, pratiquant la méditation dite de la « Pleine Conscience ».

Les recherches démontrent que cet exercice de l’esprit permettrait chez les pratiquants expérimentés de continuer à avoir une influence sur le réseau cérébral, même lorsque ceux-ci sont au repos, hors de l’exercice.

Les différences notables entre un adepte expérimenté et un néophyte se situeraient sur les aspects de la concentration et de la réflexion, qui serait plus objective, moins empreinte d’égo, par rapport à soi.

Véronique Taylor, initiatrice de la recherche, explique : «Nous avons étudié le cerveau de 13 adeptes de méditation ayant plus de 1000 heures d’entraînement et celui de 11 débutants. Les participants demeuraient quelques minutes dans le scanneur et on leur demandait de ne rien faire».

Cette étape permettait aux chercheurs de définir le réseau cérébral par défaut des sujets, à savoir l’ensemble des régions du cerveau étant actives au repos. Ce réseau est globalement associé à la rêverie, et aux pensées liées à soi, en cas d’inactivité.

Les résultats démontrent une plus faible synchronisation entre les cortex préfrontaux ventro-médian et dorsomédian. Toujours selon Véronique Taylor : «Le fait que ces zones sont moins interreliées montre que ces personnes réfléchiraient sur elles-mêmes de façon plus objective».

Plus intéressant encore, la connexion s’affaiblit très distinctement entre les pratiquants de longue date, et les débutants !

Pensez-vous qu’il serait judicieux d’installer ce type de pratique pour favoriser l’altruisme, et pourrait-on l’instaurer dans toutes les couches d’une société où les comportements individualistes finissent par pousser les gens à se déchirer entre eux?

Est-ce que la méditation pourrait à long terme, diminuer les comportements égoïstes qui conduisent à une souffrance d’autrui, mais aussi de soi ?

 

source: http://www.1jour1sourire.fr – crédit photo: capture