En décembre, ouvrira à Dijon un nouvel hôtel 4 étoiles. L’établissement va créer une quinzaine d’emplois et propose un CDD de rêve.

 

Son nom a été dévoilé hier par Clémence Carminati, la directrice : le futur hôtel haut de gamme dont les travaux sont en cours, rue Devosges, à Dijon, se nommera Vertigo, et a rejoint la marque de luxe berlinoise Design Hôtels, qui regroupe 285 établissements dans le monde, ayant tous la particularité d’avoir été pensés et aménagés de façon originale par des architectes et des designers.

 

« L’hôtel se nommera Vertigo parce que tout y sera lié au vertige », explique la directrice : « les lits, par exemple, n’auront pas de pieds et sembleront flotter en l’air, il y aura une surprise dans l’ascenseur, on pourra admirer d’énormes suspensions… » Mais la jeune femme refuse d’en dire plus, pour « réserver l’effet de la surprise aux clients. Tout ce qu’il y a à en dire pour l’heure est que nous allons bousculer les critères de l’hôtellerie classique, en conservant les critères et les normes de l’hôtellerie de luxe. »

 

Le Vertigo, qui ouvrira en décembre, créera une quinzaine d’emplois directs (et les promoteurs du projet se sont adressés à des entreprises locales pour sa réalisation). Et parmi les emplois créés, l’un sera un « job de rêve » en CDD de 42 jours. Quarante-deux jours comme les 42 chambres que comptera l’établissement. Le job (rémunéré, bien entendu) consistera, pour la personne qui aura été retenue, à dormir chaque nuit dans une chambre différente de l’établissement, et à rédiger chaque soir un petit texte, destiné à être publié sur Face book, évoquant ses impressions sur sa journée dijonnaise et sur sa nuit passée au Vertigo.

 

La sélection est déjà ouverte (voir adresse ci-dessous) : la personne sera choisie sur plusieurs critères, dont les trois plus importants seront sans aucun doute de disposer d’un grand nombre d’amis sur les réseaux sociaux, d’avoir une belle plume et l’esprit curieux.

 

Le but de Clémence Carminati est bien sûr de « faire un peu de buzz, de façon originale, autour d’un établissement au concept inédit ».

 

Un joli pied de nez à la frilosité économique et à la morosité ambiante… De ce côté, le Vertigo a déjà gagné une partie de son pari.

 

Adressez vos candidatures à [email protected]

 

source: http://www.bienpublic.com