Avec près de 50% des terres infertiles sur notre planète, un des défis est de faire pousser des plantes dans les déserts. En Israël, dans le désert du Néguev, de « super plantes » sont capables de pousser malgré la sécheresse et les conditions climatiques extrêmes. Ces nouvelles espèces sont des plantes cultivables modifiées génétiquement. A l’origine de cette invention, le professeur Shimon Gepstein, biologiste de l’Institut Jacob Blaustein, persuadé que ces plantes pourraient apporter des solutions à la crise alimentaire dans le monde. Un reportage de l’émission “Futuremag” diffusée sur Arte.