« La France a-t-elle assez de vitalité démocratique pour s’opposer à une entreprise de mort ? » : la question est aussi claire qu’il veut son appel radical. Pour Fabrice Nicolino, journaliste environnement, spécialiste des pesticides, c’est « le moment ou jamais de s’opposer aux pesticides ». « Ensemble », « par-delà les clivages politiques ». Il publie son appel dans le manifeste « Nous voulons des coquelicots », co-écrit avec François Veillerette, aux éditions « Les Liens qui Libèrent ». Interview réalisée par Mélody Locard.

crédit photo: capture