Tout se joue dans la petite enfance… avant 7 ans ! Plus tard, il faut composer avec cet enfant devenu grand. Enfant qui, dans sa condition humaine, a enfoui dans l’inconscient et engrammé dans ses cellules, des blessures vécues, ressenties, non exprimées, peu entendues au sein de la famille, à l’école et dans son entourage direct. Blessures engendrées par des conflits, des non-dits, des traumatismes divers qui plus tard, seront réveillées par les épreuves traversées dans notre vie d’adulte, telles que nos rencontres, des séparations, des deuils, des accidents, des peurs, des addictions…  

Tout a un sens et il n’est jamais trop tard ! Tant que le désir d’évolution est présent, nous avons toujours la possibilité d’agir. Nous sommes tous responsables et créateurs de notre vie et nous avons tous accès à la part d’inconnu qui nous habite.   

C’est pourquoi il est si important de trouver un équilibre entre le moi intérieur et le moi extérieur, d’apprendre à communiquer avec soi et les autres, de faire évoluer notre propre niveau de conscience et de cheminer vers la meilleure version de nous-mêmes. 

Qu’il est bon de changer de niveau vibratoire, de se rapprocher de la partie sensible de notre être et de remettre une énergie bien enfouie, au service de nos projets de vie, de nos intentions et de notre santé. Etre soi, c’est aussi affirmer ce qui est juste et bon pour nous.   

Dans son ouvrage, l’auteur, thérapeute et consultant en relations humaines, nous livre des pistes pour arriver à reconnaître, accepter, comprendre et soigner ces blessures de l’enfance, qui sont au nombre de 7 : le rejet et l’abandon (avant 3 ans) et de 3 à 7 ans, les blessures d’injustice, de trahison, d’humiliation, d’insécurité et d’impuissance. Il nous incite à agir de manière positive plutôt que d’être victime et à prendre nos responsabilités plutôt que de se plaindre, fuir ou subir. Il nous propose des sujets de réflexion et des clés pour une introspection concrète et une analyse pertinente de qui nous sommes.    

Lucien Essique nous invite à œuvrer dans la durée, à être bienveillants avec nous-mêmes et à incarner qui nous sommes avec excellence et humilité, tout au long de ce voyage initiatique qu’est notre vie sur terre. 

Que de nouvelles et belles rencontres nous attendent quand on s’autorise à faire ce voyage intérieur :  avec soi d’abord puis avec le beau, le sensible, le subtil, la créativité, la magie de l’invisible, les rêves, le langage symbolique et, last but not least, la rencontre avec notre âme et une spiritualité vivante ! Toutes ces rencontres ancrent en nous le goût de vivre et sont le sel de l’existence !  

Plus vous avancerez vers qui vous êtes, plus vous accèderez à un nouveau potentiel et à cette énergie qui alimente et organise la vie ! Vous connaîtrez la paix, la sérénité, la liberté intérieure, l’amour inconditionnel et, cerise sur le gâteau, vous découvrirez de nouveaux horizons, vous oserez le partage, vous créerez la transmission et vous vivrez l’unicité. 

Tout un cheminement de soi à soi mais où l’on peut se faire aider et  accompagner… 

Carine Sabatini, en exclusivité pour le JDBN

Soigner les blessures de l’enfance pour construire son chemin de vie – Lucien Essique

Lien d’achat

A PROPOS DE NOTRE LECTRICE, CARINE SABATINI

Carine aime la vie, les gens, et bien sûr les livres! Enseignante, formatrice dans une organisation jeunesse axée tourisme et lectrice passionnée, ses domaines de prédilection sont: les romans féminins, le développement personnel, la psychologie, la spiritualité, l’ésotérisme, les biographies, les voyages, la nature, la déco, les astuces et bons plans, (elle est une chineuse invétérée! ), la récup, le rangement, les loisirs créatifs et les livres pour enfants.

CE QUE PENSE CARINE  DU JDBN…

« Etant moi-même dans un processus de développement personnel, de changement et d’évolution positive depuis quelques années, j’adore les initiatives et publications du JDBN où tout le monde peut trouver son bonheur…

J’aime également le fait que les lecteurs puissent contribuer à l’aventure du JDBN et à l’évolution de celui-ci, par une participation active à son enrichissement. Le fait qu’il touche toute la francophonie à travers le monde est également très intéressant.

Gratitude pour ce beau concept !  » – Carine Sabatini