Anne Bouquet: Quatre années d’existence, 700.000 lecteurs par mois, une énergie positive qui tire vers le haut….Le Journal des Bonnes Nouvelles est un concentré multivitaminé qui a réussi à prendre son envol grâce à la passion et l’opiniâtreté de son fondatrice, Sophie Denis.

Femme discrète, humble, Sophie Denis sort de l’ombre pour un entretien exclusif.

Sophie Denis, vous n’aimez pas être mise en avant mais parlez-nous un peu de vous….

Sophie Denis: Mère comblée de deux enfants Ilona 14 ans et Brooke 9 ans, j’ai beaucoup voyagé dans ma vie. J’ai vécu en Espagne durant six années puis j’ai posé mes valises dans le Sud de la France. 

Pour la partie professionnelle, je suis coach en développement personnel. J’utilise de nombreux outils -Voyance, PNL, Loi d’ attraction, nettoyage énergétique…- pour aider mes consultants à aller mieux, à se libérer de leurs blocages.

En mai 2014, l’idée m’est venue de créer la page des Bonnes Nouvelles sur Facebook, afin de partager des informations 100% positives avec le plus grand nombre.

En 15 jours, nous avons enregistré 30.000 lecteurs !

De fil en aiguille, la page des Bonnes Nouvelles s’est transformée en site internet : www.jdbn.fr

Quelle est l’âme de votre webmagazine ?

Sophie Denis: Du positif, rien que du positif! Le magazine a été construit sur la base de 32 rubriques dans lesquelles les lecteurs pouvaient retrouver toutes les informations positives provenant du monde entier : Se sentir bien: beauté, développement personnel, mode, santé, spiritualité, sport, tout bon tout bio – Se mettre au vert: Le monde animal, les beaux endroits aux 4 coins du monde, nature et environnement – S’informer: culture générale, ils ont lu pour vous, science et technologie… – Se distraire: arts & spectacles, conseil shopping, humour, vidéos, musique… – S’épanouir: Citation, petits trucs pour embellir la vie, psycho…

Autant vous dire que mes journées ont été bien remplies ! De cinq à huit heures du matin, je lisais les médias internationaux afin de mettre en lumière les infos éclairantes, qui font mouche, puis je faisais une petite synthèse pour le jdbn. 

Au fil des semaines, j’ai commencé à réaliser des interviews de personnalités et d’anonymes qui ont un trait commun : nous attirer vers plus de clarté et de compréhension de nous-mêmes et du monde qui nous entoure.

Je suis partie sur une formule d’abonnement -5 euros par mois- jusqu’en novembre 2016. Je n’étais pas à l’aise avec ce fonctionnement. Du coup, j’ai passé le site en mode gratuit.

Une équipe libre et passionnée

Sophie Denis: Le jdbn a alors véritablement pris son envol. Des journalistes, des amoureux de littérature, des professionnels du bien-être nous ont rejoints bénévolement. Beaucoup font des critiques de livres, d’autres réalisent des interviews, certains effectuent des zooms sur un thème donné…

Je tiens à souligner que le jdbn doit son succès grâce à tous les contributeurs qui croient en ce media qui est à contre-courant. Car ici, on ne traite que de ce qui est positif pour nous et notre planète.

Aujourd’hui, le jdbn qui est bien entendu concurrencé (mais jamais égalé !) affiche 700.000 lecteurs par mois. 

Je suis ravie.

Des maisons d’édition prestigieuses nous suivent, et nous envoient leurs dernières publications. Nous recevons de nombreux produits à tester, ceux-ci sont bien entendu orientés vers le bien-être.

Le jdbn devient incontournable. Il réunit une véritable communauté de personnes qui entendent vivre en harmonie, le regard ouvert sur la beauté de la vie.

Ce web magazine est un généraliste qui n’oublie pas la misère humaine mais qui préfère se concentrer sur celles et ceux qui font avancer le monde.

Je suis une femme intégrée dans la société, j’aime les gens, la nature, je sais profiter des plaisirs du monde matérialiste dans lequel nous baignons. Cependant, j’ai un credo dans la vie : la pensée positive ! Car le positif attire le positif. 

Il s’agit d’une vraie gymnastique de l’esprit qui s’applique dès le matin. En modifiant sa manière de penser, les événements extérieurs vont s’aligner sur cette énergie positive.

À ce titre, Le jdbn est aussi un outil qui nous permet de nous reconnecter sur le courant positif. En cela, je suis très fière de ce site qui est lu dans l’ensemble de l’espace francophone de notre planète.

Sophie Denis, quelles sont vos souhaits pour l’avenir ?

Sophie Denis: Nous sommes toujours à la recherche de professionnels et d’amateurs passionnés -webmasters, journalistes, youtubeurs, annonceurs – qui ont envie de donner un coup de main à un media hyper positif. 

Nous ne sommes pas enfermés dans un microcosme écolo-bobo. Bien au contraire ! 

Nous abordons tous les sujets en nous assurant que chacun puisse apporter sa liberté de penser. Nous ne sommes pas dans la critique mais dans le respect et la bienveillance.

Ce site, je le porte à bout de bras depuis quatre ans avec celles et ceux qui m’ont aidée, épaulée. Je suis ravie de le voir prendre son rythme de croisière et je lui souhaite de parcourir de nombreux océans, aux cotés de lecteurs et de partenaires aussi passionnés que moi !

Propos recueillis par Anne Bouquet

 

Infos pratiques:

Pour postuler au JDBN, merci d’écrire à ecrireaujdbn@gmail.com

site officiel: www.jdbn.fr

page facebook: https://www.facebook.com/jdbnlejournaldesbonnesnouvelles/

page twitter: https://twitter.com/le_jdbn

page linkedin: https://www.linkedin.com/in/sophie-denis-60a0326/