Cette expression a été créée au XVIIe siècle en référence au dramaturge Pierre Corneille (1606-1684). Dans ses pièces, celui-ci a souvent placé ses personnages dans des situations où ils ont à choisir entre leurs sentiments et leurs devoirs auxquels ils ne peuvent se soustraire sans déshonneur. Ces alternatives sont toujours contradictoires dans l’œuvre de Corneille. Ainsi, dans Le Cid, Chimène et Rodrigue s’aiment. Mais, pour venger l’honneur de son père, Rodrigue doit tuer celui de Chimène, ce qui va inévitablement compliquer leurs relations ! C’est un choix… cornélien !

Source – crédit photo: pixabay