Cette Pleine Lune met en lumière l’axe Scorpion-Taureau qui est sans doute celui qui recèle le plus fort potentiel énergétique. Le signe du Scorpion, où le Soleil aura fait son entrée la veille, détient les clés du monde invisible et des forces de l’inconscient, le royaume de Pluton, celui de l’être et de sa puissance psychique. Quant au signe du Taureau qui lui fait face, il est le symbole du monde incarné et de tout ce qui relève du monde de l’avoir, à commencer par le corps et ses sens, le royaume de la Terre mère et de tous ses bienfaits.

La particularité de cette Pleine Lune c’est qu’elle a lieu quasiment en même temps que l’entrée du Soleil en Scorpion et dans le cadre d’une opposition d’Uranus à Vénus rétrograde dans sa phase la plus opérante.

Vénus rétrograde en Scorpion et en Balance, du 25 octobre au 16 novembre nous met particulièrement au défi de revoir nos schémas affectifs qui n’ont plus lieu d’être et de procéder à un nettoyage de toutes nos relations toxiques qui les entretiennent, à commencer par la relation que nous entretenons vis-à-vis de nous-mêmes.

C’est un vrai travail de revalorisation dont il s’agit qui passe par une plus grande connexion à l’âme et par l’accès à des niveaux supérieurs de conscience.
Comme si le plan terrestre ne pouvait pas en ce moment accéder à nos demandes sans un effort conséquent de notre part. Des solutions concrètes devraient arriver à l’issue de la rétrogradation même si la rétrogradation de Mercure prendra le relais pendant trois semaines enclanchant une autre période de réflexion et de travail intérieur, mais davantage focalisée sur des questions relatives à la communication.

Cela crée un climat propice pour faire le tri, mettre de l’ordre, travailler les conditions d’un retour pérenne à l’harmonie, et cela passe aussi par une mise à jour des affaires financières et patrimoniales. Et il y a un rapport entre l’amour et les finances : la valeur que l’on s’accorde à travers ce qui nous fait plaisir. Le moment idéal pour savoir si notre cadre de vie et les relations que nous alimentons contribuent à notre mal-être ou à notre bien-être et prendre les mesures qui s’imposent, en se projetant sur la personne en devenir que nous sommes.

Cela passe par des prises de conscience sans précédent, accompagnées de changements, de ruptures, de retournements de situations, souvent imprévisibles et inédites. Car Uranus est à l’œuvre pendant cette période pour faire sauter les verrous qui empêchent notre évolution et nous maintiennent malgré nous dans la prison de nos souffrances du passé.

Dans ce contexte, il est normal que des blessures profondes soient réactivées, cela signifie que le temps est venu de changer de niveau de conscience par rapport à celles-ci et de les considérer comme nos meilleures enseignantes. Car il n’est pas juste de vivre dans la souffrance.

Le monde change de façon phénoménale, l’urgence d’y prendre sa place en servant le collectif s’impose, la nécessité d’évoluer aussi. C’est l’invitation de cette Pleine Lune à mon sens : prendre la mesure des magnifiques opportunités qui se trament et qui demandent, pour se manifester dans nos vies, de se faire fondamentalement confiance.

Cela nécessite de se délester des mémoires négatives du passé, de dire non à ce qui ne nous convient plus, et notamment à tous les conflits intérieurs que nous alimentons malgré nous et qui se traduisent dans nos relations, et d’accueillir tout ce qui nous met en joie et nous attire naturellement vers la lumière et le grand ciel étoilé.

Sophie Keller – Son site

SOPHIE KELLER

Parallèlement à un parcours professionnel académique, je me suis intéressée pendant une dizaine d’années aux leviers du mieux-être à travers la psychologie et tout ce qui participe à l’évolution de la conscience. 

L’astrologie m’est vite apparue comme une voie rationnelle, rapide, et efficace de connaissance de soi.

La recherche de sens est le fil conducteur de tout ce qui constitue mon expérience. Plus qu’un métier, c’est devenu ma mission de vie !

Elle consiste à en faciliter le chemin pour les personnes qui aspirent à une autre dimension de leur existence. Souvent, c’est une crise majeure qui en sera déclencheuse ou le sentiment de se trouver dans une voie sans issue, la sensation de subir son destin plutôt que d’être maître de sa destinée.

Selon mon expérience, la vraie force de l’astrologie réside dans le fait qu’elle donne des clés à la dimension spirituelle de notre existence et nous indique clairement sur quelles forces s’appuyer pour la vivre en conscience.

Diplômée en 2014 de la très sérieuse école d’astro-psychologie AGAPE après un cursus de quatre années, je me consacre aujourd’hui à l’astrologie et propose des consultations, des cours particuliers et des séminaires, en France et en Suisse.

crédit photo: pixabay