J’ai envie de vous dire que les dernières semaines étaient difficiles. Chacun à son niveau a été confronté à lui-même. Le combat fut avant tout intérieur, tandis qu’à l’extérieur la patience était le maitre mot. Avant tout accomplissement, il faut une bonne préparation. La pleine lune va venir donner vie à ce qui a été pensé, voulu, désiré. La présence de planètes dans les trois signes cardinaux (dont le soleil et la lune) vient nous montrer que l’énergie est au commencement, au début, à la naissance de nouveaux projets.

 

D’un côté le soleil conjoint à vénus et au nœud nord dans le signe de la balance vient mettre l’accent sur nos valeurs personnelles. Sommes-nous honnêtes envers nous-même ? Sommes nous justes dans nos rapports avec les autres ? Suis-je qui je suis, ou ce que les autres attendent de moi ? Nous avons ici la capacité à voir clair en nous, à délaisser nos faux semblants pour quelque chose de plus authentique. A l’opposé, l’énergie lunaire conjointe à celle d’uranus et du nœud sud amène son lot de tumulte intérieur. Quels sont mes besoins fondamentaux ? Ces derniers sont voués à évoluer durant cette période. On nous demande d’accepter notre part individualiste, cette part qui nous rend différent des autres. On nous demande au final d’accepter cette différence dans le collectif. De s’aimer afin de pouvoir amener aux consciences les différents projets qui viennent à naitre actuellement.

 

Ainsi, nous sommes enclins à mettre en place nos projets afin d’élargir nos horizons créatifs. Ainsi, nous serons en mesure de nourrir nos propres valeurs, tout en apprenant par nos actions à nous aimer. Il faut comprendre que la dynamique actuelle nous demande encore et toujours d’aller au plus profond de nous-même. Pluton dans le signe du capricorne est implacable. Il nous demande de creuser à la fois dans notre enfance, nos peurs, nos jugements personnels afin de ne plus nier ce qui fait notre particularité. De l’autre, par là même, il nous demande de creuser dans nos désirs de réalisations personnelles, dans ce que nous pensions être notre accomplissement de vie afin justement de ne pas rater notre tour. A dire vrai, vu sa dominance par saturne en scorpion (réception mutuelle – déjà présente il y a deux semaines lors de la nouvelle lune), il nous fait prendre conscience que nous n’en avons pas encore assez fait. Que nous n’avons pas encore creusé assez profond. Mais ici, aucune raison d’avoir peur. Les ténèbres cachent toujours la lumière car les unes ne peuvent être sans l’autre. Si vous vous sentez seuls actuellement, je ne peux que vous inviter à sortir, communiquer et agir. Derrière ce mot ne se cache pas forcément de grandes choses…N’oubliez pas, nous sommes dans les prémices et il faut bien commencer quelque part…

 

Cette période est ainsi très dynamique, les choses extérieures à vous vont se mettre à bouger…et vous savez quoi ? C’est car intérieurement vous creuser en vous-même, vous vous dépouillez de ce qui n’est plus vous et vous avancez, toujours plus courageusement vers votre âme qui demande à être dévoilée.

 

En toile de fond, presque discrètement, mercure (rétrograde) forme un beau trigone à la planète neptune (rétrograde aussi). Cette rétrogradation réciproque, en signes d’eau, va venir chercher nos émotions les plus refoulées afin de nous les remonter à la surface (comme le mouvement des vagues dans l’océan). Ces émotions peuvent remonter bien au delà de cette vie-ci. Je vous invite donc à les laisser couler sans vous y attarder. L’aspect entre ces deux planètes vient également nous parler de fortes intuitions, de dons de guérison, d’un désir intime de se venir en aide, et d’être à l’écoute des autres, autant que de l’univers tout en entier.

 

J’ai envie de finir en vous disant que vous allez perdre pied durant cette pleine lune. Il y aura une belle énergie créatrice, une belle énergie qui pousse au changement. Vous pourriez même avoir la sensation que des ailes vous poussent.

 

Dans ce cas, accueillez et surtout apprenez à voler. C’est l’occasion rêvée.

 

Prenez soin de vous.

© Ozalee – Farah Sahbi

source: http://voyageaucoeurdesastres.wordpress.com