Le JDBN vous traduit ici une vidéo de Lady Gaga en compagnie du Dalai Lama.

On adore.

« Ce qui est absolument génial avec la bienveillance, c’est qu’elle est gratuite. Et qu’elle ne fait de mal à personne, ni à vous, ni à l’autre. C’est aussi elle qui nous rapproche les uns des autres.

Dans les moments difficiles, périodes de crise ou de chaos, on a toujours tendance à vouloir pointer du doigt certaines personnes, parce qu’on croit connaître les responsables ou l’origine de tous ces maux. Et on commence alors à s’embrouiller les uns les autres. Chacun y va de sa petite opinion personnelle.

Je vous en supplie, gardez toujours bien ça en tête : la haine ou le mal, donnez lui le nom que vous voulez, c’est un truc intelligent. Très futé. Et invisible. Ca ne possède ni couleur de peau, ni race, ni religion, ni la carte d’un quelconque parti politique. C’est une espèce de serpent invisible qui prépare son coup tout en se disant : « Mes ennemis, je vais commencer par les diviser, je vais les isoler. Et ensuite je les ferai se détester. Parce que comme ça, un par un, ils sont plus faciles à abattre. »

Et pendant que nous, on est là à passer notre temps à nous tirer dans les pattes pour savoir qui a commencé, le mal est en train de gagner la bataille. Tout autour de nous…

On a vraiment besoin de changer de point de vue. Et de réaliser que l’on a intérêt à construire un monde où la bienveillance et le courage ne sont pas de vains mots. Alors, les étiquettes, on s’en fout. Les clivages, on arrête : qui est homo ou hétéro, riche ou pauvre, sain d’esprit ou tordu, pour ou contre le port d’arme… Tout cela, c’est fini, ça ne compte plus. Ce qui nous unit, c’est que l’on est humain. Et la seule chose dont on soit sûr, c’est que tout le monde apprécie un regard bienveillant sur soi. Et cette bienveillance doit passer devant tout le reste. On doit tous fonctionner comme ça, tout le temps. De tout notre être. »

Lady Gaga

La vidéo en anglais:

Traduit de l’anglais par Geraldine Guillier en exclusivité pour le Journal des Bonnes Nouvelles.

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis seize ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de

les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle devrait être depuis longtemps interdite de brocante et de vide greniers comme

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des

années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a

le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé.

C’est une belle et élégante démarche.

« Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».

crédit photo: capture