A lire absolument !

D’abord parce que cet ouvrage qui se lit d’une seule traite peut vous sauver la vie, ou sauver la vie d’un de vos proches. 

Ensuite parce que les auteures  nous livrent leur expérience vécue et personne n’est mieux placé qu’elles pour nous décrire leur ressenti. 

C’est un récit poignant qui fait froid dans le dos quand on pense que certaines erreurs de diagnostic peuvent êtres fatales.

La vie de Laura  20 ans fiancée à Julien, bascule un jour de St Valentin. Des symptômes inquiétants de fièvre, de douleurs à la tête infernales,  de vomissements vont conduire Laura aux urgences… Une auscultation rapide et violente, un peu approfondie sur les demandes express de sa mère qui redoute  une méningite vont conduire ce médecin  indélicat et agacé à cette conclusion : la grippe est mauvaise cette année, je vous fais un arrêt jusqu’à lundi….!

Vu l’aggravation  de l’état de Laura et sa fièvre persistante, son médecin traitant va prendre les choses au sérieux, lui faire une injection et la refaire hospitaliser en urgence. 

Il était temps,  sera enfin diagnostiqué une méningite foudroyante avec purpura (vaisseaux sanguins qui éclatent- signe de l’aggravation de la méningite)…

Autant dire que les personnes qui s’en sortent sont extrêmement rares. Plongée dans un coma artificiel, le pronostic vital est engagé. A la question de savoir ce qu’il en est, leur médecin dit : Il y a très peu de chance qu’elle s’en sorte.

Laura restera 10 jours dans le coma et son réveil sera très difficile. Il faudra tout réapprendre….mais elle est en vie ! S’en suivra sa rééducation lente mais spectaculaire.

Ce témoignage remarquable fait à 4 mains par Laura elle même qui décrit ses sensations, et par sa maman qui décrit les siennes ne laissera personne insensible.

Laura nous embarque même dans son expérience de « décorporation», nous décrivant une scène tout à fait impressionnante de rencontres avec des défunts.

Ne jamais baisser les bras, et ne rien lâcher avec le corps médical semble être le crédo de cette mère. Bien sur qu’ils sauvent des vies…mais la négligence de certains médecins peut aussi plonger dans l’horreur des familles entières. Concernant la famille de Laura, l’amour des siens et de ses amis fut un phénomène très important de sa reconstruction. 

Comme dit en préambule : tout le monde devrait lire ce livre tellement porteur d’espoir pour les malades et leur famille, et le corps médical ne doit pas rester en rade…J’espère que beaucoup d’entre eux le liront. 

Béatrice Denis en exclusivité pour le JDBN

Nos vies suspendues

Une mère et une fille face à une méningite foudroyante et à une expérience de mort imminente – 

Laura BLANCHON et Renée SIM

Lien d’achat

A PROPOS DE NOTRE LECTRICE, BÉATRICE DENIS

capture-decran-2016-11-19-a-16-24-00

Lectrice depuis mon enfance, ma vie professionnelle intense, ne m’a pas laissé beaucoup de temps pour avaler tout ce que j’aurais voulu lire.

Restauratrice à Lyon,  j’ai tout au long de mon parcours, fait de fabuleuses rencontres, et cela  a encore accentué cette soif de découvrir, d’apprendre et de partager.

Aujourd’hui entre 2 voyages, je rattrape le temps perdu à ne pas lire.   

C’est comme une frénésie : j’ai toujours une pile de « livres à lire » !

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN :

Tant d’actualités tristes, désespérantes, inquiétantes….

Pour une fois, sans faire l’autruche, et sans oublier le monde dans lequel nous vivons, nous avons le choix de  plonger dans un bain de bonnes nouvelles !

Et ça fait du bien !!!!

Positivons, Partageons, Donnons envie.