Sciences et Avenir nous informe…

Allongés dans l’herbe en pleine nature ou l’œil collé à un télescope dans un observatoire, les amateurs ne manquent pas, en France, d’endroits propices à l’observation du ciel nocturne estival.

Depuis 1991, c’est devenu un rendez-vous incontournable de l’été : Les Nuits des étoiles, organisées par l’Association française d’astronomie, rassemblent partout en France de nombreuses manifestations locales (soirées d’observation avec des animateurs, conférences, visites d’observatoire…). Cette année, elles auront lieu les 28, 29 et 30 juillet 2017 avec pour thème les « Terres habitables » et la chasse aux exoplanètes. Mais c’est bel et bien toute la période estivale qui est propice à l’observation du ciel étoilé ! En pleine nature ou dans des observatoires, à l’œil nu ou avec des instruments, les occasions et les lieux pour le faire sont nombreux. Et notamment, comme chaque année à la mi-août, avec les Perséides (lire le ciel d’août, p. 90 du magazine N°846 paru en août 2017), une pluie d’étoiles filantes qui connaîtra son apogée du 12 au 13 août 2017. Nous vous proposons ici une sélection de quelques lieux propices pour profiter du ciel nocturne.

La carte de toutes les manifestations est accessible sur le site de l’AFA, à partir de ce lien.

Carte des manifestations pour la nuit des étoiles 2017 (cliquer sur la carte pour plus d’informations)

Chasser les exoplanètes

Loin de toute pollution lumineuse, à Moydans dans les Hautes-Alpes, se niche un lieu unique : l’observatoire des Baronnies provençales. Tout au long de l’année, il accueille des astronomes débutants ou chevronnés pour des nuits d’observation ou des stages de plusieurs jours, en pension complète dans le gîte attenant. Cet observatoire possède divers télescopes et grandes lunettes, une caméra CCD (destinée à l’astronomie) mais surtout le plus grand télescope automatisé et robotisé accessible au public en France (820 mm de diamètre) ! Ce dernier est même pilotable à distance, sur Internet (concept de Web Based Astronomy). L’observatoire propose des formations aux bases de l’astronomie mais on peut aussi, en compagnie de professionnels, chasser les exoplanètes, se former à la photométrie différentielle ou même apprendre le dessin astronomique.

Regarder les étoiles sans quitter sa rue

Plus de 500 communes françaises détiennent le label « Villes et villages étoilés », décerné par l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN). Un label matérialisé par un logo fixé sous le panneau d’entrée de l’agglomération. Concrètement, cela signifie que ces collectivités mettent en oeuvre des actions pour limiter la pollution lumineuse, notamment en installant des éclairages publics qui n’éclairent que vers le bas et sont éteints en seconde partie de nuit. Conséquences : économies d’énergie, respect de la faune nocturne, et une meilleure qualité de sommeil pour les habitants… Mais cela donne aussi, passée une certaine heure, la possibilité d’observer un ciel étoilé en plein cœur d’une agglomération. Pour prolonger cette démarche, bon nombre de communes labelisées organisent aussi des manifestations
nocturnes, installent des tables d’observation astronomique ou favorisent le développement de clubs locaux d’astronomie.

Profiter de la nuit dans une nature protégée

En raison de l’éclairage artificiel, 60 % des Européens et même 80 % des Nord-Américains ne voient plus la Voie lactée selon un constat dressé l’année dernière lors de la publication
d’un atlas mondial de la pollution lumineuse. Pour lutter contre cette « perte culturelle d’une magnitude sans précédent », l’association internationale Dark Sky a labélisé 11 sites dans le monde comme « Réserve internationale du ciel étoilé ». Un seul est situé en France, le pic du Midi (lire p. 44 du magazine N°846 paru en août 2017), mais le parc national des Cévennes compte bien obtenir ce label en 2018. En effet, c’est un territoire où la qualité du ciel nocturne est préservée : la pollution lumineuse y est mineure, grâce à une faible densité de population et à l’absence de grandes agglomérations ou sites industriels. En outre, l’atmosphère y est transparente en raison de l’altitude dépassant fréquemment les 1000 met du climat sec l’été. Reconnue « Réserve mondiale de la biosphère » par l’Unesco, le parc des Cévennes est aussi un site privilégié pour observer la biodiversité nocturne : chouettes, hiboux, chauves-souris, petits mammifères… Tout l’été, de nombreuses manifestations astronomiques ont lieu : la nuit du Causse Noir, soirées ou week-ends de découverte à l’observatoire des Pises, séjours écotouristiques sur le thème de l’astronomie…

Des vacances 3 étoiles !

À Mauroux, dans le Gers, la Ferme des étoiles propose des vacances hors du commun. On vient ici en famille ou en colonie de vacances, hébergé dans les « astrobulles » du parc ou dans les chambres d’une vieille bâtisse gasconne, pour profiter d’une équipe pédagogique passionnée et d’un matériel varié, notamment un télescope de 620 mm de diamètre et les plus grosses jumelles du monde (25 x 150mm). Mais aussi d’une salle équipée de simulateurs de vol et d’un planétarium de 7 m de diamètre qui permet d’apprendre à reconnaître les
constellations même lorsque la météo est défavorable, ou bien d’observer le ciel comme si l’on était au pôle Nord ou dans l’hémisphère Sud. Et pour se remettre de ses émotions nocturnes, on peut compter sur une piscine extérieure et une table qui fait la part belle aux spécialités locales ! Bon à savoir : la Ferme des étoiles est partenaire du Festival d’astronomie de Fleurance qui cette année a lieudu 5 au 11 août.

Renseignements : Tél. : 05.62.06.09.76 ou 62.76 / contact@fermedesetoiles.fr

Là-haut sur la montagne

À plus de 2000 mètres d’altitude, l’association Astroguindaine organise des soirées découverte, des stages d’initiation ou de perfectionnement à l’astronomie, et des séjours voués
à l’astrophotographie. Niché dans le massif des Écrins, son chalet à l’architecture moderne peut accueillir une quinzaine de personnes en pension complète. L’équipement phare est un télescope de 450 mm de diamètre sur monture motorisée.

Renseignements : Tél : 07.83.05.00.34 / infos@astroguindaine.com

Des animations près de chez vous

La France compte 11 observatoires accessibles toute l’année – ou presque – au grand public. Labélisés « station de nuit » par l‘Association Française d’Astronomie, ils proposent
régulièrement des animations. On trouve aussi plusieurs centaines de clubs amateurs ou écoles d’astronomie, de planétariums et d’associations qui organisent des manifestations autour de l’observation des étoiles. Il y en a forcément un près de chez vous ou de votre lieu de vacances !

Renseignements: Tél. : 01.45.89.81.44 / contact@afastronomie.fr

Émilie Gillet 

crédit photo: pixabay