Thomas SICEAUX est thérapeute par le tri et metteur en scène d’intérieur. Il est à l’origine du concept « Déménager sans déménager ». Convaincu que chacun sait profondément ce qui est juste pour lui- même, il impulse, avec sa méthode du Tri Conscient, une autonomie stable pour gérer son espace de vie et ses espaces intérieurs.

Nous l’avons interviewé au sujet de son ouvrage « CIAO BAZAR !” Ranger ses objets, ses émotions, ses habitudes avec le Tri Conscient.

Rencontre avec un homme éclairé, drôle, bienveillant et zen…

© Fico

Interview:

– Le JDBN: Bonjour Thomas, qu’est ce qui vous a poussé à écrire « Ciao Bazar »?

– Thomas Siceaux: En fait, j’ai mis au point cette méthode « Déménager sans déménager » qui fonctionne super bien chez mes clients, et du coup j’ai eu envie de l’offrir à un maximum de monde. Cet outil m’a tellement bluffé que j’ai voulu propager sa diffusion pour la partager au plus grand nombre.

 

– Le JDBN: Est ce que votre mère vous a trop souvent répété: « Thomas, va ranger ta chambre!? »

– Thomas Siceaux: ( Rires!) Non elle n’a pas eu besoin de me le dire! J’étais même trop ordonné! C’était ça mon bazar à moi. J’étais trop carré. C’est ce que j’appelle le bazar diamétralement opposé! Au moment où tout est rangé, on veut que ça reste comme ça et du coup, ça devient du contrôle et c’est là où ça devient du bazar aussi. C’est anti-vie! (Rires)

 

– Le JDBN: Nous avons interviewé Bea Jhonson, la reine du « zéro déchet » et elle ne nous a pas autorisé à publier notre article parce qu’il y avait eu inversion sur certains copyrights de photos… êtes vous vous aussi devenu obsessionnel?

– Thomas Siceaux: (Rires!) C’est tout l’inverse! Mon métier consiste à remettre le cycle vivant dans l’habitat donc si on est trop carré, on est dans le faux. La vie, c’est la fluidité, c’est le mouvement perpétuel. Il n’y a qu’une chose qui ne change pas, c’est le changement! Donc forcément, si l’on devient obsessionnel, c’est le bazar. Le bazar, ce n’est pas simplement la saturation d’objets, c’est aussi ce qui est contre le mouvement. L’inertie, l’obsession , la maniaquerie… sont des expressions de bazar à mon sens. Le piège c’est de confondre le tri et le rangement. Dès lors où vous vous sentez mal dans le désordre, c’est là que je peux intervenir de manière positive. Je pense que personne n’a le droit de vous dire « range ça, fais ci, fais ça…. » C’est à vous de sentir ce qui vous convient.

 

– Le JDBN: Que dites-vous aux gens qui ne jettent rien?

– Thomas Siceaux: (Rires!) Alors déjà… je soupire pour eux…(rires), et puis après, je m’intéresse, je m’interroge… je me dis « mais pourquoi? » C’est d’ailleurs super intéressant d’essayer de comprendre comment les gens fonctionnent. Si les gens ne jettent rien, c’est qu’il y a forcément une raison. Loin de moi l’envie de les juger. Seulement quand on m’appelle parce que le bazar devient un souci, c’est qu’il y a vraisemblablement un problème à élucider.

 

– Le JDBN: Le tri conscient, la pleine conscience, l’alimentation consciente, fumer tue sur les paquets de cigarettes, ne conduisez pas trop vite….? Ne pensez-vous pas qu’on infantilise un peu la société actuelle?

– Thomas Siceaux: Non je ne pense pas. Je pense plutôt que les gens arrivent à saturation… et oui, effectivement on entend beaucoup parler de la pleine conscience etc.. parce que les gens en ont marre et veulent revenir vers un mode de vie plus sain. Il est certain que si les gens gardent leurs oeillères, on ve se prendre le mur! L’idée c’est de se réveiller. Un marteau peut planter un clou délicatement ou casser un carreau! Cela reste un marteau. Donc à nous de savoir ce que l’on fait des informations qu’on nous sert. Si j’appelle ma méthode « le tri conscient », c’est parce que cela va au coeur des choses. Et il y a un moment… appelons un chat un chat. Il y a urgence à se reconnecter à qui nous sommes. Nous recevons tellement d’informations tous les jours que nous avons du mal à faire le tri et c’est là que j’interviens. Personnellement, je ne suis pas très connecté aux infos journalières parce que concrètement je trie, donc j’évite le bazar. Je ne laisse pas rentrer n’importe quoi dans ma tête.

 

– Le JDBN: Finissez-vous toujours votre assiette lorsque vous êtes invité?

– Thomas Siceaux: (Rires!) En fait je la finis parce que j’en ai envie! Mais je ne la finis parce qu’il faut! Et puis bon… il faut savoir choisir ses amis! (rires) Les miens cuisinent bien!

 

– Le JDBN: La peur du gâchis, la peur de manquer, la peur du vide sont les 3 peurs que vous décryptez pour amener le lecteur à devenir zen, et vous? De quoi avez-vous peur dans la vie?

– Thomas Siceaux: (Silence…) J’ai peur de me tromper. Mon poison, c’est la comparaison aujourd’hui, dans ma vie. J’ai peur du jugement et surtout de mon propre jugement vis à vis de ce qu’il se passe à l’extérieur. « Ciao Bazar », pour l’anecdote… je démarre l’écriture du premier chapitre et tous mes amis m’envoient des articles sur Marie Kondo, auteure du best-seller « La magie du rangement »… 3 millions d’exemplaires vendus, la méthode qui cartonne etc… et là…. moi qui ai peur de la comparaison, je flippe! (rires). Parce que ma blessure profonde, c’est l’inutilité. C’est « à quoi je peux servir? »  Et je me dis « à quoi ça sert d’écrire un bouquin si le thème du rangement a été déjà exploité »? Et puis ensuite je vois la spécificité de ma méthode qui met le focus sur l’étape avant le rangement et je fonce et j’écris ! »

 

– Le JDBN: « Nettoie ta maison, tu nettoieras ta tête » semble être votre devise, à quoi ressemble votre intérieur?

– Thomas Siceaux: Le plus simple est encore que je vous montre quelques photos…

Aussi, si je devais décrire mon intérieur ce serait: Joyeux, cosy, simple et puissant.

Alors les voici:

« Gourmande et festive la cuisine est avant tout un espace opérationnel pour vibrer l’alchimie des goûts et des partages »

© Thomas Siceaux

« Une table d’écriture logée dans cette niche de pierre miroitant le retour à soi… Où pousse aussi cet arbre customisé en famille, symbole de l’arbre de vie où tout commence et tout finit pour méditer joliment. »

© Thomas Siceaux

« Plaisir des mélanges pour vivre au quotidien que la richesse se vit dans les différences »

© Thomas Siceaux

« Et sur cette table d’écriture la citation de Sénèque qui booste l’audace pour qui veut… alors Ciao Bazar!
© Thomas Siceaux

« Salon cosy aux matières et couleurs chaudes pour se lover dans les bras de son amour devant un bon film ou le feu de cheminée. »

© Thomas Siceaux

« Origami ciselée pour abat jour customisé. Coussin XXL homemade version grande bouée sur l’île moelleuse du canapé déplié H24. Tableaux persos pour voyages subtils et profonds, au concept recycling (recup des cadres de vieilles fenêtres et fonds de pots des peintures déco du moments sur vieux draps tendus chinés en brocante) »

© Thomas Siceaux
 

– Le JDBN: Vous allez chez des amis qui visiblement n’ont pas intégré la notion du rangement, que faites-vous? Vous repartez dans l’autre sens ou vous vous mettez à tout ranger?

– Thomas Siceaux: (Rires!) Et bien je respire un grand coup et puis je passe un bon moment avec eux parce que je ne suis pas là pour bosser!

 

– Le JDBN: Vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins un homme ancré dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

–  Thomas Siceaux: Une douche chaude! Je ne pourrais pas m’en passer!

 

– Le JDBN: Avec qui aimeriez-vous rester coincé dans un ascenseur?

– Thomas Siceaux: Avec ma femme!

 

– Le JDBN: Votre cauchemar récurrent?

– Thomas Siceaux: Un truc qui ne s’arrête jamais. Quelque chose de toxique qui est contre moi, ça peut être une situation, n’importe quoi… et je ne peux pas m’en défaire. Ne pas pouvoir couper un cercle vicieux, ça c’est mon cauchemar.

 

– Le JDBN: Une citation qui vous correspond?

– Thomas Siceaux: « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, mais parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles. » (Senèque)

crédit: capture

– Le JDBN: Quelle épitaphe aimeriez-vous qu’on inscrive sur votre tombe?

– Thomas Siceaux: ( Rires!) Il a déménagé sans déménager!!!!!!

 

– Le JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes vous heureux dans la vie?

– Thomas Siceaux: 8

 

– Le JDBN: Si vous étiez un personnage de fiction ou un héros historique, qui seriez-vous?

– Thomas Siceaux: Un de la bande à Marvel! J’en aime beaucoup! J’ai une âme d’enfant. Surtout ceux qui ont le visage masqué et qui font le bien! 

crédit: capture

– Le JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeux?

– Thomas Siceaux: Somewhere over the rainbow…

 

– Le JDBN: Une tâche que vous remettez toujours au lendemain?

– Thomas Siceaux: Prendre du temps pour moi.

 

– Le JDBN: Votre coin de paradis?

– Thomas Siceaux: Mon lit! (Rires)

 

– Le JDBN: Quel est le fond d’écran de votre smartphone?

– Thomas Siceaux: Une photo que je viens de faire à l’Ile de Ré ce week-end.

© Thomas Siceaux

 

– Le JDBN: Complétez cette phrase: le tri conscient ce n’est pas….

– Thomas Siceaux: … une prise de tête!

 

– Le JDBN: Qu’aimeriez vous que Dieu vous dise quand vous serez « en haut »?

– Thomas Siceaux: Well done!

 

– Le JDBN: Quelle est la dernière chose que vous feriez en cas d’apocalypse?

– Thomas Siceaux: J’embrasserai ma femme.

 

– Le JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé?

– Thomas Siceaux: Prendre un billet d’avion et partir au bout du monde, comme ça, sur un coup de tête.

 

– Le JDBN: Si vous n’aviez pas été thérapeute , quel métier auriez-vous aimé faire?

– Thomas Siceaux: Fleuriste! Mais vu que je suis allergique au pollen…

 

– Le JDBN: Frédéric Dard a dit: “La poubelle est le meilleur des accessoires de rangement.”  A quoi ressemble la vôtre?

– Thomas Siceaux: (Rires!) Elles ne sont pas très belles mais elles remplissent leurs missions!

 

– Le JDBN: Daniel Pennac a dit: “Une chambre d’enfant à ranger, c’est une vie à construire.” Quels conseils donneriez-vous aux parents qui s’arrachent les cheveux à chaque fois qu’ils rentrent dans le capharnaüm de leurs bambins?

– Thomas Siceaux: N’y entrez pas!!!

 

– Le JDBN: Philippe Geluck a dit: “Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre ?” Que répondez-vous?

– Thomas Siceaux: (Rires) Il a tout compris!!! C’est très juste!

 

– Le JDBN: Le JDBN s’attache à ne montrer que le positif, êtes-vous adepte de la loi d’attraction et de la pensée positive, pensez-vous que nos pensées créent notre vie?

– Thomas Siceaux: Pour moi c’est essentiel car nous récoltons ce que nous semons. Si vous voulez des salades… arrêtez de planter des carottes! (Rires)

 

– Le JDBN: Merci!

Propos recueillis par Sophie Denis, fondatrice du JDBN.

« CIAO BAZAR !” Ranger ses objets, ses émotions, ses habitudes avec le Tri Conscient –  Thomas Siceaux

Lien d’achat

Thomas Siceaux
Thérapeute par le tri
Créateur du tri conscient