Il est des rencontres que l’on n’oublie pas. 

« Les anges me l’ont dit. Guide pratique pour les artisans de lumière » résonne en moi comme une phrase familière. Venant moi aussi du monde spirituel, j’entends très vite ce que Kathryn Hudson nous dévoile dans son livre.

Qui plus est, le style est parfait, on dévore le livre comme un polar. 

On vit avec Kathryn. Sa plume nous ramène au vrai sens de notre existence. Pourquoi sommes-nous là? Quelle est notre mission? Quels chemins prendre pour atteindre l’épanouissement personnel. Rien de simple. Parcours tortueux oblige, Kathryn se révèle à elle-même et se livre sans filtre tout au long des 305 pages que l’on termine sans s’en rendre compte.

Née dans le Bronx, issue d’une famille très modeste, Kathryn Hudson portait en elle la rébellion de celles qui n’ont rien, si ce n’est la volonté de s’en sortir… Mue par une ambition hors du commun, elle se lance dans de hautes études puis choisit le milieu de la finance internationale. Quinze ans plus tard, devenue banquière, sans être toutefois « alignée » avec sa mission de vie, les anges se manifestent à elle sous la forme d’une « inconnue » venue lui offrir une pierre d’améthyste à son comptoir. Ce cadeau inattendu sera déclencheur d’une véritable transformation intérieure et d’un changement de vie radical.

Dans ce livre passionnant d’éveil spirituel, vous découvrirez de nombreux exercices et de précieux conseils pour agir avec les anges, pratiquer des soins énergétiques, utiliser le pouvoir des cristaux, mais aussi trouver votre mission de vie…

« C’est le livre que j’aurais aimé avoir au début de mon chemin », révèle Kathryn. Un chemin à suivre au fil des pages pour réaliser vos rêves et devenir, vous aussi, un artisan de lumière… »

Le grand jour arrive: J’invite Kathryn à répondre à une interview via skype… Rencontre…

Ses yeux bleus me mettent à l’aise immédiatement et son rire me conforte. Elle est qui elle décrit. Elle ne triche pas. Elle est divinement accessible et courtoise. Magiquement drôle et intelligente. Judicieusement animée et habitée. 

Je lui propose de la questionner sur son intimité parce que j’ai envie d’en savoir un peu plus et de vous ravir, vous, les lecteurs aussi…

Et puis… cette interview ne peut pas mal se passer car lorsqu’on rencontre quelqu’un qui connait l’expression : « Ne siffle pas ou tu vas faire pleurer la Sainte Vierge! »  comme j’ai entendu tout au long de mon enfance, on se dit qu’il n’y a définitivement pas de hasard!

 © Sarah Robine

INTERVIEW

 

LE JDBN: A quoi pensez-vous que votre ange gardien ressemble?

KATHRYN HUDSON: Mon ange ressemble clairement à une femme habillée en guerrière irlandaise (Kathryn a des racines irlandaises). Ses cheveux sont de toutes les couleurs: rouges, blancs et bruns. Elle a des picasses sur le visage. Elle ouvre le coeur des êtres humains. Elle porte une épée avec un bouclier.

 

LE JDBN: Quels sont les signes que vous remarquez lorsque vous êtes « connectée »?

KATHRYN HUDSON: Je suis connectée tout le temps! Mais si vous voulez que je vous dise quels sont les signes que je détecte…souvent les anges m’envoient des élastiques pour les cheveux (rires), ce sont mes plumes à moi… Il y aussi les arbres et le bruit que font leurs feuilles dans le vent, j’ai le sentiment qu’ils me font « coucou ».

 

LE JDBN: Citez-nous un défunt célèbre que vous rêveriez de rencontrer pour un dîner en tête à tête?

KATHRYN HUDSON: Janis Joplin

More images of Janis Joplin & 100,000 more pictures at www.morethings.com/pictures

 

LE JDBN: Vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins une femme ancrée dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

KATHRYN HUDSON: La glace Häagen-Dazs à la vanille! Il y a quelque chose d’interdit là dedans! (Rires). Mais aussi les massages… les voyages…

 

LE JDBN: Vous baignez dans les deux cultures: américaines et françaises et vous êtes irlandaise… Où vous sentez-vous chez vous?

KATHRYN HUDSON: La France. J’habite ici par choix.

 

LE JDBN: Une citation qui vous correspond?

KATHRYN HUDSON: “For all that has been — Thanks. For all that shall be — Yes.”―Dag Hammarskjold 

(Pour tout ce qui a été – Merci. Pour tout ce qui sera – Oui.)

capture

LE JDBN: L’alcool et la drogue ont fait partie de votre processus d’éveil spirituel, le regrettez-vous?

KATHRYN HUDSON: Non! même pas un instant! C’était incontournable pour mon chemin et la réalisation de ma mission. Cela fait partie de moi et même si c’est derrière moi, cela m’a permis de me construire.

 

LE JDBN: Le corps est un jardin, l’homme est son jardinier. D’accord ou pas d’accord?

KATHRYN HUDSON: Moitié d’accord.  L’homme est son jardinier lorsqu’ il est conscient. Je ne pense pas que nous arrivions à nous éveiller seuls. Nous sommes aidés. Mais encore faut-il le remarquer.

 

LE JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeuse?

KATHRYN HUDSON: Happy de Pharrell Williams  

LE JDBN: La dernière fois que vous avez pleuré?

KATHRYN HUDSON: Ce matin, je pleure tout le temps! (elle est touchée, les larmes coulent…et moi avec…)

 

LE JDBN: Connaissez-vous des moments de découragements?

KATHRYN HUDSON: Quand le corps ne suit pas, le moral tombe. Je sais aujourd’hui qu’il faut maintenir le véhicule en bonne condition.

Si je trop fatiguée je me repose. Je fais du sport.

 

LE JDBN: Votre cauchemar récurrent?

KATHRYN HUDSON: Je ne fais pas vraiment de cauchemars. C’est très rare. Mais si je dois trouver une réponse, je dirais que c’est toujours une question de ne pas être comprise. Les situations reviennent sans cesse, j’essaye de me faire comprendre et je n’y arrive pas. Et généralement cela concerne mes proches.

 

LE JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé?

KATHRYN HUDSON: Faire un film. J’ai déjà réalisé un petit court-métrage, prochaine étape, le film!

 

LE JDBN: Quel objet aimeriez vous emporter dans votre tombe?

KATHRYN HUDSON: Je ne veux pas de tombe!  Je veux être incinérée avec mes cendres jetées dans la mer pour première moitié, et dans le stade de baseball des Yankees dans le Bronx pour autre moitié. c’est totalement interdit mais c’est ce que je désire! (rires) 

 

  

capture

LE JDBN: Si vous étiez un personnage de fiction ou une héroïne historique, qui seriez-vous?

KATHRYN HUDSON: Jeanne D’arc (en parlant de synchronicité, j’avais revu le film de Luc Besson la veille!)

capture

LE JDBN: Complétez cette phrase: la mort n’est pas….

KATHRYN HUDSON: … à vendre!

 

LE JDBN: La phrase qui guide votre vie?

KATHRYN HUDSON: “You’re never given a dream without also being given the power to make it true.”
― Richard Bach, Illusions: The Adventures of a Reluctant Messiah

On ne vous donne jamais un rêve sans vous donner aussi le pouvoir de le réaliser.

El escritor Richard Bach.
128296: Author/paraglider Richard Bach hand-feeding a seagull on the wing as he stands on deck of the of the Washington State Ferry on the Puget Sound.

LE JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes vous heureuse dans la vie?

KATHRYN HUDSON: Parfois c’est 10… parfois c’est 9. 

 

LE JDBN: Votre coin de paradis?

KATHRYN HUDSON: L’île Emeraude en Caroline du nord dans le sud des États Unis.

 

Kathryn Hudson

LE JDBN: Le son, le bruit que vous aimez ?

KATHRYN HUDSON: Le bruit des vagues.

 

LE JDBN: Le son, le bruit que vous détestez ?

KATHRYN HUDSON: Les camions poubelle! (rires)

 

LE JDBN: Votre mot préféré ?

KATHRYN HUDSON: Tendresse.

 

LE JDBN: Le mot que vous détestez ?

KATHRYN HUDSON:  Bête… con….tous les mots qui sonnent comme des agressions.

 

LE JDBN: Votre drogue favorite ?

KATHRYN HUDSON: Le sport.

 

LE JDBN: Une tâche que vous remettez toujours au lendemain?

KATHRYN HUDSON: Répondre à mes mails… les tâches administratives…

 

LE JDBN: Quel est votre fond d’écran sur votre smartphone?

KATHRYN HUDSON: 

Kathryn Hudson

 

LE JDBN: Qu’aimeriez vous que Dieu vous dise quand vous serez « en haut »?

KATHRYN HUDSON: Bravo! Viens! On fait la fête! 

 

LE JDBN: En qui ou en quoi aimeriez vous être réincarnée?

KATHRYN HUDSON: Un musicien

 

LE JDBN: Quelle est la dernière chose que vous feriez en cas d’apocalypse?

KATHRYN HUDSON: L’amour!

 

LE JDBN: Quel premier souvenir avez-vous d’une vie après la mort?

KATHRYN HUDSON: Je l’explique dans mon livre. Depuis la mort de mon père en 2007, je reçois pleins de messages évidents. En revanche, j’ai toujours su, d’aussi loin que je m’en souvienne qu’il y a quelque chose après.

 

LE JDBN: Comment aimeriez vous mourir?

KATHRYN HUDSON: J’aimerais bien mourir en dormant, entrain de faire un beau rêve…

 

LE JDBN: Vous êtes le pape, quelle mesure mettriez-vous en place?

KATHRYN HUDSON: J’autoriserai les femmes à devenir prêtres.

 

LE JDBN: La question fréquente lorsque l’on vous consulte?

KATHRYN HUDSON: Quel est ma mission de vie? 

 

LE JDBN: Aimeriez-vous être immortelle?

KATHRYN HUDSON: Nous le sommes tous… (sourire)

 

LE JDBN: Légueriez-vous votre corps à la science?

KATHRYN HUDSON: Non, mais je donnerai mes organes.

 

LE JDBN: Qu’est ce qui vous fait douter de vous même?

KATHRYN HUDSON: Quand je vois la violence envers les enfants, j’ai tendance à douter de la bonté de l’Homme. Par ailleurs, j’ai connu une forme de violence lorsque j’étais enfant au sein de ma famille.

 

LE JDBN: Pensez-vous que tout le monde a accès à l’éveil?

KATHRYN HUDSON: Oui bien sûr… mais pas à la même allure.

 

LE JDBN: Pensez-vous que vous avez un rôle à tenir et qu’il ne faut pas vous détourner de votre chemin?

KATHRYN HUDSON: Oui. Je pense que nous avons toutes et tous des rôles à jouer sur Terre. En revanche, lorsque je suis attirée par autre chose, par une autre voie, je n’ai pas le sentiment de m’égarer, j’ai juste la conviction de poursuivre mon chemin. C’est ce que j’appelle l’alignement. Je sais que je suis à ma place.

 

LE JDBN: Quelle ivresse trouvez-vous dans votre vie actuelle, sans artifices, sans paradis superficiel?

KATHRYN HUDSON: Définitivement le sport! Je fais du kick-boxing, du RPM, j’adore tout ce qui est physique et je vais facilement vers tout ce qui me défoule.

 

LE JDBN: Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui veut, mais qui n’y arrive pas?

KATHRYN HUDSON: Prends le pas le plus petit, le plus ridicule, dans le sens de ton rêve. Un petit pas à la fois va t’apporter de la fluidité.

 

 

LE JDBN: Situation amoureuse?

KATHRYN HUDSON: C’est compliqué. (rires)

 

LE JDBN: Pensez-vous qu’on peut s’auto-guérir?

KATHRYN HUDSON: Oui, absolument. J’ai explosé mes genoux pendant le Marathon de Philadelphie en 2002, et apres on m’a dit qu’il fallait me les remplacer, sinon je ne marcherais jamais bien, et courir, ce ne serait jamais possible… Mais ils se sont trompés… Et j’ai fait le semi marathon à Paris en 2016! Le corps se régénère si on le lui permet.

 

LE JDBN: Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?

 KATHRYN HUDSON: Putain! (Rires)

 

LE JDBN: Et enfin…Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?

 KATHRYN HUDSON: Banquier! Et pourtant j’ai été vice présidente et gérante d’une banque d’investissement.

 

LE JDBN: MERCI!

 

« Les anges me l’ont dit. Guide pratique pour les artisans de lumière » –  

KATHRYN HUDSON

Editions Trédaniel.
 

Lien d’achat

Interview menée par Sophie Denis, fondatrice du JDBN

 


En savoir plus sur Kathryn Hudson…

1. Site officiel: http://kathrynhudson.fr/bienvenue/

2. Blog (pour la plupart en anglais): http://today.kathrynhudson.fr/

3. Séances individuelles : http://kathrynhudson.fr/sujet/anges/seance-anges/

4. Page Facebook : https://www.facebook.com/kathryn.hudson1

 

Crédits Photos: Sarah Robine – Facebook Sarah Robine.