Quand on parle synchronicité, j’en ai la preuve troublante aujourd’hui.

Il y a plus d’un mois, j’appelle Aline Peugeot pour fixer une date d’interview à l’occasion de la sortie de son ouvrage: Du chaos à l’éveil spirituel : Le parcours d’un médium hors norme.

Nous fixons une date au 9 Janvier.

Rdv pris, j’appelle Aline à 10h30 mardi 9 Janvier comme convenu et nous apprenons ensemble que la sortie de son livre est prévue… pour le 9 Janvier! Perfect timing non?

Cela ne s’arrête pas là… Je porte sur moi un collier de protection indien que je n’ai pas mis depuis mes lustres… à tel point que mes filles ce matin me disent: « Mais d’où sors-tu ce collier?  Il est très beau!!! Il est nouveau? » Moi: – Non pas du tout mais ce matin, j’ai eu envie…

Vous comprendrez en lisant notre interview le caractère anecdotique de ce petit détail.. Je ne vous en dis pas plus…

Mais pour l’heure, je suis ravie de vous livrer l’entretien que j’ai eu le plaisir de partager avec une femme résolument bienveillante et passionnante, forte et fragile, habitée et simple, généreuse et spirituelle.

Sophie Denis.

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

 

Interview

Le JDBN: Quel a été le facteur déclencheur pour l’écriture de votre livre? Combien de temps cela vous a pris?

Aline Peugeot: L’écriture de mon livre m’ a pris deux mois et le facteur déclencheur… c’est quand je me suis dit:  » ce serait bête de garder tout ça pour moi, parce que j’ai tellement compris et appris de choses qu’il faut absolument que je partage mon expérience que cela sauve d’autres personnes. 

 

Le JDBN: Vous avez vécu une enfance et une adolescence extrêmement difficile que vous décrivez sans filtre et avec une honnêteté bouleversante dans votre livre, et vous n’avez aucune rancoeur envers qui que ce soit, qu’en est-il des personnes qui vous ont blessée, ont-elles fait leur mea culpa?

Aline Peugeot: Certaines oui, pas toutes. En même temps je ne le cherche pas, je m’en fiche.

 

Le JDBN: Vous avez 3 enfants et un mari que vous avez rencontré en 2002, comment a t-il fait pour faire en sorte que vous soyez la femme heureuse que vous êtes aujourd hui? Donnez nous son secret!

Aline Peugeot: Waooo…. Alors ce serait plutôt à lui de répondre… Mais je dirais… sa patience.  Nous nous sommes rencontrés lorsque j’étais dans le monde de la prostitution. Je qualifierais notre histoire d’amour digne du film « Pretty Woman » (rires) !

 

Le JDBN: Etes-vous en paix aujourd’hui?

Aline Peugeot: Complètement.

 

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

Le JDBN: Pensez-vous que tous les médiums doivent passer par des moments sombres pour être bons?

Aline Peugeot: Non. Parce que la douleur ne rend pas meilleur. Pas forcément. Etre spirituel, c’est un choix. Ce n’est pas suite à des expériences. On en fait ce qu’on en veut des expériences. Après, on fait nos propres déductions . Les schémas de répétition, ça existe et personnellement, je ne suis pas là dedans. Je suis plutôt dans la remise en question. 

 

Le JDBN: J’aimerais comprendre le déclic… Comment passe t-on d’une vie aussi douloureuse à la lumière? Est-ce rapide?

Aline Peugeot: Alors, cela a mis 7 ans pour ma part. Un jour, j’ai été réellement au fond du trou, j’avais des idées morbides, je voulais en finir avec cette vie… et comme je suis maman de trois enfants, je me le suis interdit et cela m’a sauvée. Aussi, à ce même moment, je pense avoir été guidée. J’ai entendu des musiques amérindiennes sur internet et j’ai été transportée. J’ai voulu en savoir plus sur cette culture, et je suis tombée amoureuse et inspirée par toute cette façon de penser. Je lisais tout. Je comprenais tous les dictons parce que c’était ce que je ressentais au plus profond de moi malgré tout. La sagesse amérindienne et toutes les sociétés primitives sont dans le vrai pour moi. Je joue de la flûte Cherokee. Je les admire. Les Indiens ont cette classe… lorsqu’ils se déplacent, on dirait des félins… ils ont cette allure indescriptible, ils ne font qu’un avec la nature.

 

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

Le JDBN: Combien de tentatives de suicide avez-vous faites?

Aline Peugeot: Une au collège… et puis après l’idée m’a traversé l’esprit mais encore une fois, étant mère, je me suis ravisée. On m’a abandonnée étant jeune, et moi, du coup, je n’abandonne personne.

 

Le JDBN: Souvent, quand on grandit, on reproduit ce que l’on a connu… N’avez-vous pas eu peur de reproduire?

Aline Peugeot: Pas du tout. Après, évidemment, on fait des erreurs. Personnellement , je fais tout le contraire donc j’aime inconditionnellement et j’aime mes enfants plus que tout. J’ai connu l’extrême donc je fais l’extrême aussi… Je suis consciente que l’extreme que j’expérimente n’est pas dans le bon sens tout le temps. Disons que c’est a l’opposé!

 

Le JDBN: Une phrase qui guide votre vie?

Aline Peugeot: Ce qui était valable hier ne l’est plus forcément aujourd’hui.

 

Le JDBN: Le défunt célèbre que vous rêveriez de rencontrer pour un dîner en tête à tête?

Aline Peugeot: Ce serait sûrement Einstein ou un scientifique du même galon. Un grand physicien pour qu’il puisse m’apprendre encore et encore. J’adore comprendre, décrypter. Donc pas très glamour mais intellectuel oui! (rires)

capture

Le JDBN: Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ?

Aline Peugeot: Un lion! Il est beau, il est majestueux, il est feignant comme moi (rires). Il est le roi mais il ne fout rien! (rires)

© pixabay

Le JDBN: vous êtes un être spirituel, en revanche, vous n’en demeurez pas moins une femme ancrée dans notre société, alors quel est le luxe dont vous ne pourriez pas vous passer?

Aline Peugeot: Ma pince à épiler! (rires!)

 

Le JDBN: Votre cauchemar récurrent?

Aline Peugeot: Nous roulons en voiture, nous passons la barrière et nous plongeons dans un ravin qui n’en finit pas! Dans mon cauchemar, avant d’arriver dans le virage, je me retourne et je dis à mes enfants: « C’est fini, je vous aime! »… Je dis à mon mari qui conduit: » C’est fini, on est foutus! »  Alors qu’on a pas encore commencé à tomber… Et puis après lorsque ça arrive, je dis: « ne vous inquiétez pas, ça va bien se passer, mais on est morts! »

 

Le JDBN: Quelle est votre phobie la plus étrange ?

Aline Peugeot: Les dates de péremption! Parce qu’enfant on me faisait manger des asticots! Donc ma phobie ce sont les asticots!

capture

Le JDBN: Comment se déroule une « journée parfaite » pour vous ?

Aline Peugeot: Elles sont toutes parfaites! C’est une question de perception j’imagine (sourire)

 

Le JDBN: Que feriez-vous si vous viviez dans la peau d’homme pendant une journée ?

Aline Peugeot: Rien de plus que ce que je fais jour après jour parce que j’ai un côté très masculin.

 

Le JDBN: Quelle est la chanson qui vous rend joyeuse?

Aline Peugeot: Alors en ce moment c’est: EPIC Game of Thrones: Rains of Castamere 

source: youtube

 

Le JDBN: Sur une échelle de 1 à 10, à quel point êtes vous heureuse dans la vie?

Aline Peugeot: 10!

 

Le JDBN: Si vous étiez un personnage de fiction ou une héroïne historique, qui seriez-vous?

Aline Peugeot: Peau d’âne

crédit photo: capture

Le JDBN: Votre coin de paradis?

Aline Peugeot: Chez moi, assurément! On déménage beaucoup mais mon refuge c’est toujours là ou je vis.

 

Le JDBN: Etes-vous accro aux nouvelles technologies?

Aline Peugeot: Pas vraiment, mais à cause de mon travail, je le deviens. Je pourrais m’en passer en revanche.

 

Le JDBN: Quel est votre fond d’écran de votre smartphone?

Aline Peugeot: le voici!

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

 

Le JDBN: Complétez cette phrase: la médiumnité ce n’est pas….

Aline Peugeot: … sans valeur spirituelles.

 

Le JDBN: Qu’est ce qui vous fait douter de vous même?

Aline Peugeot: Rien dans la mesure où je me remets tout le temps en question.

 

Le JDBN: Le rêve que vous n’avez pas encore réalisé?

Aline Peugeot: Habiter dans une belle maison avec du personnel qui me fait à manger car j’adore manger mais je ne sais pas faire la cuisine! (rires)

 

Le JDBN: Si vous n’aviez pas été médium, quel métier auriez-vous aimé faire?

Aline Peugeot: Avocat mais dans cette société je considère cela comme impossible car j’ai du mal à croire en la justice.

 

Le JDBN: Pensez-vous que vous avez un rôle à tenir et qu’il ne faut pas vous détourner de votre chemin?

Aline Peugeot: Je ne lâcherais jamais ce que je fais aujourd’hui, aider les autres… La seule chose qui pourrait me freiner, c’est s’il arrivait quelque chose à mes enfants, là je pourrais tout abandonner et partir en retraite spirituelle.

 

 

Le JDBN: Pensez-vous qu’on peut s’auto-guérir?

Aline Peugeot: Complètement! j’essaierai même de le prouver si cela m’arrivait.

 

Le JDBN: Vous êtes la preuve vivante qu’on peut se sortir des pires situations: abandon, maltraitance, prostitution, tentative de suicide, sarcasme, violence verbale et physique… Quel message pourriez-vous adresser à toutes celles et ceux qui n’ont pas vécu le quart de ce que vous avez vécu et qui pensent ne pas pouvoir s’en sortir?

Aline Peugeot: Est-ce qu’ils le pensent ou est-ce qu’ils le veulent? Là est la question. Tout ceci es une question de volonté. Inconsciemment, certains disent vouloir s’en sortir mais ils ne le veulent pas. Ils s’identifient à leur malheur. Ils pensent qu’ils ont de l’intérêt parce qu’ils souffrent mais en aucun cas la souffrance ne rend intéressant. On ne peut pas sauver quelqu’un qui n’a pas envie d’être sauvé.

 

Le JDBN: Vous me faites penser à Karen Blixen (je me suis retapée Out of Africa hier soir pour la 30 ème fois lol) qui après avoir tout perdu et vécu les pires malheurs affectifs et matériels, s’est révélé grâce à l’écriture… Pensez-vous à votre tour que l’écriture, en plus de votre activité de médium actuelle est un remède essentiel?

Aline Peugeot: Non je ne pense pas que ce soit un remède, mais plutôt un plaisir. Par l’écriture je transmets à plus de monde qu’au cas par cas donc j’adore ça. C’est un peu un raccourci pour communiquer ce que j’ai à transmettre.

Out of Africa – capture

Le JDBN: Vous avez vécu mille vies en une seule, avez-vous des regrets? 

Aline Peugeot: Aucun!

 

Le JDBN: Que regardez-vous en premier chez un homme?

Aline Peugeot: Les yeux

 

Le JDBN: Que regardez-vous en premier chez une femme?

Aline Peugeot: Les yeux.

 

 

Le JDBN: Je lis votre livre et je suis en colère pour tout le mal qu’on vous a fait et admirative de la belle personne que vous êtes devenue, comme si vous aviez un pouvoir surnaturel de résilience et de pardon, quel est votre secret?

Aline Peugeot: L’abandon. On m’a abandonnée. J’ai ça en moi. Pour survivre, j’ai du accepter les abandons successifs. C’est un fonctionnement inné chez moi. C’est une question de survie. A quoi cela sert de regarder en arrière? J’ai une belle cicatrice, elle ne se refermera jamais. Mais elle est jolie, j’ai appris à vivre avec. (sourire)

 

Le JDBN: Vous êtes l’une des héritières de la famille Peugeot, est ce un passe droit ou un fardeau?

Aline Peugeot: C est un fardeau parce que cela fausse beaucoup mon relationnel.  Mais c’est rassurant pour ma descendance. 

J’ai tellement souffert dans ma famille que j’ai souvent supplié à mes parents de me déshériter, et ils m’ont répondu: « On aimerait bien mais on ne peut pas, ce n’est pas légal ». !!! Du coup, mes enfants sont protégés et c’est cela qui compte.

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

Le JDBN: Vous êtes partisante du fait que nous sommes tous médiums, mais il est vrai aussi que nous ne sommes pas tous éveillés de la même façon, pensez-vous que ces disparités peuvent s’atténuer en une seule vie? (Vous croyez en la réincarnation)

Aline Peugeot: Oui c’est possible mais il y a du boulot! (rires)

 

Le JDBN: Votre plus beau souvenir lors d’une consultation?

Aline Peugeot: Alors cela va être un peu gore (rires) mais une fois, j’ai eu un homme en consultation. Il a été tellement choqué par ma consultation qu’il est allé vomir. Je lui ai redonné envie de vivre et j’en suis très heureuse.

 

Le JDBN: Votre péché de gourmandise?

Aline Peugeot: Le chocolat!!!! (rires!)

 

Le JDBN: Qu’aimeriez que Dieu vous dise quand vous arriverez en haut?

Aline Peugeot: Bravo! (rires!)

 

Le JDBN: Une épitaphe sur votre tombe?

Aline Peugeot: « Veni vidi vici » (Jules César). Traduction: Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu.

 

Le JDBN: Accro à la mode?

Aline Peugeot: Oui oui oui!!!!!!!

 

Le JDBN: Un immense merci à vous Aline!

Aline Peugeot: Merci à vous Sophie! A bientôt!

© avec l’aimable autorisation d’Aline Peugeot

Propos recueillis par Sophie Denis, fondatrice du JDBN

Le livre d’Aline Peugeot à lire de toute urgence…

 

Fille adoptive du petit-fils du grand industriel automobile Henri Peugeot, l’auteure évoque avec authenticité son parcours de vie semé d’expériences douloureuses et d’interrogations existentielles, loin des clichés habituels des grandes familles françaises glorieuses et accomplies. Longtemps malmenée, toujours incomprise, en permanence éprouvée, c’est au prix de bien des sacrifices personnels qu’elle trouvera sa libération spirituelle en assumant sa singularité médiumnique.

Loin d’avoir nourri une rancœur à l’égard d’une enfance déstructurée et d’une jeunesse en perdition, Aline Peugeot a su, au nom de l’amour inconditionnel, faire de ses échecs une réussite et de ses défaites une victoire. Aujourd’hui grandie du pardon, elle livre ici un témoignage d’amour saisissant envers ses parents et envers la vie, en analysant en conscience son existence et les raisons d’être de ses propres errances.

Un guide d’ouverture de conscience pour qui souhaite dépasser ses épreuves et ses freins karmiques afin de réaliser sa mission de vie, et toucher enfin à sa plénitude…

 

 

Les liens d’Aline Peugeot:

Site officiel d’Aline Peugeot

Page Facebook 

Twitter