VIDÉOS – Pur autodidacte, le Gitan aux petites mains d’argents s’exprimait avant tout avec sa guitare. Florilège de quelques-unes de ses plus belles prestations.

 

«Manitas de Plata, tu parles mieux avec ta guitare qu’avec ta langue. Ce qui après tout est bien naturel et bien préférable. Nous allons essayer de jouer un petit jeu sérieux et joli autant que possible. Je vais te poser des questions et tu me répondras comme tu veux. Mais j’aimerais bien que ce soit avec ton instrument…»

 

C’est ainsi que Denise Glaser, dans son émission musicale culte Discorama, s’adresse à Manitas de Plata en 1965.

 

«Les petites mains d’argent» parleront ainsi de la mer, d’une grande plage de sable en Camargue, d’un ciel avec des flamants roses, Ils parleront ainsi de Sara la noire, la Sainte patronne des Gitans, de l’amitié, des femmes et de l’amour. Manitas de Plata, l’autodidacte surdoué, évoqua ainsi tout ce qui comptait dans sa vie.

 

Chantre du flamenco, Manitas de Plata fut l’un des plus grands propagandistes de la musique gitane dans le monde. Il enregistra des milliers de morceaux. Nous vous en présentons un florilège, parmi les plus beaux. 

 

● Manitas de Plata – Rumba d’Espana en 1956

● Manitas de Plata – Malagueñas Flamencas en 1963

 Manitas de Plata joue pour Salvador Dali en 1967

● Manitas de plata invité execeptionnel de Denise Glaser dans Discorama en 1965

● Manitas de Plata – Por el camino de Ronda en 1975

 
source: http://www.lefigaro.fr – youtube – credit photo: capture