Un habitant de Meurthe-et-Moselle a trouvé avec son détecteur de métaux une alliance enfouie à une quinzaine de centimètres de profondeur depuis plus de cent ans, rapporte L’Est Républicain. L’anneau a été déterré entre Blainville-sur-l’Eau et Rosières-aux-Salines où Français et Allemands se sont affrontés lors de la bataille du Grand-Couronné en 1914. Jean-François Broyez pratique « un peu de détection de loisir ».

Dans la forêt, son appareil a émis un bip. Après avoir creusé, il a trouvé une alliance presque intacte. A l’intérieur du bijou sont gravés des noms, M.Boulanger et G.Minin, ainsi qu’une date, le 26 avril 1910. Les lettres des prénoms se sont usées avec le temps mais les patronymes, eux, restent bien visibles. Des indices qui laissent croire au Meurthe-et-Mosellan que le bijou a appartenu à un Poilu. Depuis plus d’un siècle, l’anneau était enfoui au milieu d’éclats d’obus, de morceaux de balles et de billes de Shrapnell.

A la recherche de la famille du couple

Depuis, l’homme a pour objectif de retrouver la famille​ du soldat à qui appartenait la bague pour lui remettre sa trouvaille. Mais cette entreprise s’annonce difficile car Jean-François n’a que très peu d’informations en dehors de ces noms et de la date du mariage. Le Poilu serait-il décédé sur le champ de bataille ? D’où venait-il et dans quelle région vivaient les mariés ? Le nouveau détenteur de l’alliance est déterminé et espère bien trouver réponses à toutes ces interrogations.

Source – crédit photo: capture