Closer publie…

En voilà un beau geste. Emma Watson a versé un million de livres sterling (à peu près 1 million 130 000 euros) pour la création d’un fond destiné à lutter contre le harcèlement sexuel. 

Les révélations sur l’affaire Harvey Weinstein ont provoqué une onde de choc à Hollywood et dans le monde. De nombreuses actrices ont décidé de se rassembler, de créer des associations et de faire des dons pour la lutte contre le harcèlement et les violences sexuelles. Emma Watson en fait partie, et l’interprète d’Hermione Granger a versé, à titre personnel, plus d’un million d’euros pour la création d’un fond destiné à cette lutte.

Ce don a été fait publiquement, via le système de crowfunding GoFundMe, sur la page du « Justice and Equality Fund ». Elle n’est pas la seule à avoir donné, puisque depuis trois jours plus de 110 donations ont été effectuées, et la très jolie Keira Knightley a elle aussi fait preuve d’une belle générosité en donnant 10 000 livres. Ce fond est destiné à apporter de l’aide psychologique, mais aussi juridique, aux femmes victimes de harcèlement et d’agression sexuels.

Son cheval de bataille depuis quelques années

La lutte contre le harcèlement, mais aussi contre les inégalités entre les hommes et les femmes est un combat qu’Emma Watson mène depuis de nombreuses années. En 2014, elle avait prononcé un discours à l’ONU dans lequel elle lançait le mouvement HeForShe : « Je suis originaire de Grande-Bretagne et je pense qu’il est normal qu’en tant que femme, je sois payée autant que mes homologues masculins. Je pense qu’il est normal que je puisse disposer de mon propre corps comme bon me semble. Je trouve normal que des femmes participent à la politique et aux prises de décision de mon pays pour me représenter. Je trouve normal que la société m’accorde le même respect que les hommes. Mais je constate avec regret qu’il n’y a pas un pays au monde où toutes les femmes sont assurées de bénéficier de ces droits. Aucun pays dans le monde ne peut aujourd’hui se prévaloir d’être parvenu à instaurer l’égalité entre les hommes et les femmes.« 

Par Sasha Beckermann – crédit photo: capture