Catégorie : Culture Générale

Pourquoi le commandant Cousteau portait-il un bonnet rouge ?

En hommage aux bagnards de Toulon, qui avaient pour uniforme une casaque rouge et un couvre-chef vert ou rouge, selon qu’ils étaient condamnés à perpétuité ou pour un temps limité. Main-d’œuvre gratuite pour des travaux sous-marins, les condamnés ont également servi de cobayes pour tester les premiers scaphandres. En cadeau aux astronautes américains Le bonnet rouge adopté par Cousteau deviendra l’emblème de l’exploration marine. Au point qu’il en offrira un aux astronautes américains avant leur départ pour la station Mir, en 1995, en signe d’alliance et de reconnaissance. Source – crédit photo: capture Partager :Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)PlusCliquez...

Lire la suite

Pourquoi dit-on « Trier sur le volet » ?

Cette expression est peu compréhensible si on ignore les différents sens du mot « volet » au Moyen Âge. À cette époque, il désignait en effet un grand tamis utilisé pour trier les grains. Pour certains linguistes, il était parfois si léger qu’il volait au vent, ce qui lui a donné son nom. Le « volet » était aussi une assiette en bois sur laquelle on séparait les pois des fèves. Populaire dès le XVIe siècle, l’expression a été employée dans la littérature aussi bien par Rabelais que par Montaigne. « Trier sur le volet » n’a donc aucun...

Lire la suite

Pourquoi dit-on « mettre la pâtée » ?

Le 18 juin 1429, pendant la guerre de Cent Ans, Charles VII, roi de France, bat les Anglais à plate couture à Patay, près d’Orléans. Quelque 2500 soldats et officiers anglais sont tués ou faits prisonniers, tandis que les pertes françaises ne s’élèvent qu’à quelques centaines d’hommes. Cette victoire écrasante a donné naissance à l’expression « mettre la Patay », dont l’orthographe s’est ensuite transformée en « pâtée ». Lire aussi: POURQUOI APPELLE-T-ON LA COCCINELLE, LA «BÊTE À BON DIEU» ? Source – crédit photo: pixabay Partager :Cliquer pour imprimer(ouvre dans une nouvelle fenêtre)PlusCliquez pour partager sur Facebook(ouvre dans une nouvelle fenêtre)Cliquez pour partager sur...

Lire la suite

Pourquoi appelle-t-on les policiers « les condés » ?

En 1637, le condé, c’est le lieutenant général qui représente le roi du Portugal dans son comptoir du Cap-Vert. En portugais, conde désigne un comte ou un gouverneur, soit celui qui détient l’autorité publique et accorde sa protection aux sujets. En 1822, le mot entre dans l’argot des malfrats. Il désigne alors la protection accordée par la police à un informateur. Le condé est le préfet de police lui-même Quatorze ans plus tard, le condé est le préfet de police lui-même. C’est aussi le maire (petit condé) ou son adjoint (demi-condé). Puis dans Les Mystères de Paris, le roman-feuilleton d’Eugène...

Lire la suite

Pourquoi appelle-t-on ce petit gâteau aux amandes « financier » ?

Au XVIIe siècle, les religieuses de l’ordre de la Visitation, à Nancy, fabriquent et vendent un gâteau aux amandes et aux blancs d’œuf. Il ressemble beaucoup au financier d’aujourd’hui. Seules différences, sa forme ovale et son nom de « visitandine ». La gourmandise tombe peu à peu en désuétude. Une forme de lingot d’or pour plaire aux financiers A la fin du XIXe siècle, le gâteau trouve une seconde jeunesse. Le pâtissier Paul Lasne tient une boutique place de la Bourse, à Paris. Ses clients, principalement des gens toujours pressés travaillant dans la finance, aiment grignoter des pâtisseries aux amandes....

Lire la suite

Citation du jour

Dernière vidéo

Chargement ...

Contact

04 93 48 97 12
ecrireaujdbn@gmail.com
sperdita ( sur rendez-vous)