Encore un excellent article traduit par Géraldine Guillier en exclusivité pour le JDBN.

Kris Carr vous donne plein de trucs et astuces lorsque vous êtes en voyage et cite aussi des marques.

En revanche vous ne trouverez pas tout ce qu’elle cite dans sa vidéo donc allez au plus approchant ou si vous n’avez pas d’idées, écrivez nous à ecrireaujdbn@gmail.com, nous vous enverrons les comparatifs que nous avons trouvé ici en France.

Pour les lecteurs canadiens et autres pays francophones, vous aurez plus de facilité pour trouver tous les produits qu’elle suggère.

 

L’article:

Bonjour à tous !

Je vais aujourd’hui vous donner quelques astuces pour garder la

pêche en voyage ! On peut très vite se sentir mal en voyage… J’en ai fait

l’expérience tout dernièrement quand je suis allée à Londres. Voici donc

mes petits coups de pouce santé et bien-être.

 

D’abord, les fringales !

Il est parfois compliquer de trouver des petits

trucs sains à grignoter quand on voyage à Pétaouchnok… Raison pour

laquelle j’emmène toujours mon petit mélange perso. Facile à préparer à la

maison avant le départ. Il est composé de noix du Brésil (riches en sélénium,

un vrai coup de fouet pour le métabolisme) et de noix de cajou. Une super

source d’oméga 3, les noix de cajou. En plus, tout le monde les adore, non ?

J’ajoute aussi des baies de Goji et des mûres, à l’indice glycémique bas

mais très riches en antioxydants. Et enfin, un peu de cacao pour la petite

touche de théobromine. On met le tout dans un sac et le tour est joué ! J’en

grignote pendant le vol et surtout avant de parler en public. Je ne connais

rien de pire qu’une réunion où l’intervenant est en hypoglycémie ! C’est tout

simplement à mourir d’ennui ! Bref, j’en grignote avant et j’assure !

Parce qu’il est parfois compliqué de se faire un bon petit déjeuner,

j’emporte aussi toujours ces petits sachets d’avoine bio. Ici, c’est Flax Plus

de chez Nature Path mais il existe des tas de marques. Il suffit d’un peu

d’eau chaude, on remue et hop, le petit déj est prêt !

Vous connaissez déjà mon amour inconditionnel pour les jus, hein ?

Mais c’est parfois un peu dur d’en trouver même si les bars à jus se

multiplient un peu partout. Là, je dégaine mes poudres vertes ! J’ai devant

moi Amazing Grass Green Powder parce qu’il y en a au supermarché près

de chez moi. J’ai toute la gamme, au froment, parfumée aux fruits rouges,

etc. On mélange le sachet dans un verre d’eau et c’est tout ! Est-ce aussi

bon que ceux que l’on fait chez soi ? Non, bien sûr. Mais on est obligé

d’improviser un peu en voyage !

 

Point suivant : les suppléments alimentaires.

J’en consomme sans

doute plus que vous mais c’est à cause de mon système immunitaire

flagada. J’ai cette pochette rien que pour eux. Elle est fabriquée par Roam.

Chaque dose est contenue dans ces petits sachets. Ca me simplifie

énormément la vie.

 

Un autre truc dont on ne parle jamais au sujet des voyages : la

constipation !

Mais vous me connaissez, j’adore aborder le sujet caca ! La

constipation, en voyage ou non, c’est souvent un problème de magnésium.

Je prends donc du citrate de magnésium pour qu’à l’intérieur, ça voyage

aussi bien que moi !

 

Parlons maintenant des huiles essentielles.

Je les adore aussi !

Rien que de les toucher, je me sens déjà spirituelle ! Là, je suis spirituelle, là

je ne suis plus spirituelle, là je suis à nouveau spirituelle ! Bon alors, en

voyage ? Je n’emporte pas tout mon attirail mais toujours, de la lavande. Ca

m’apaise. Un ou deux gouttes dans l’eau du bain, ou au creux des mains, on

frotte, on respire à fond. C’est aussi super pratique quand on est assis en

avion à côté de quelqu’un d’un peu limite question hygiène… Mauvaise

haleine, flatulences… Croyez-moi, ce truc va vous sauver la vie !

J’utilise aussi de la menthe poivrée diluée dans un peu d’huile de

coco. On en met au creux des mains, on respire à fond et ah, ça y est, on se

sent déjà mieux ! Ca marche aussi si on se sent un peu vaseux en avion ou

si on a le mal des transports. Choisissez toujours des huiles de bonne

qualité, hein.

Voici mon arme secrète : ça vient de chez Young Living Oils. Alors

voyons… sans mes lunettes, c’est pas facile : muscade, cannelle, citron,

romarin, eucalyptus… c’est un mélange antiseptique. Je l’utilise aussi à la

maison, comme désinfectant. Admettons, vous êtes à l’hôtel, vous ne voulez

pas vous asseoir sur la cuvette des toilettes… pschitt, pschitt, pschitt !

 

Autre chose mise à rude épreuve en voyage… Vous donnez votre

langue au chat ? La circulation.

Alors, le bon truc c’est d’emmener un

matelas de yoga tout fin. Fin parce que votre valise est déjà remplie de b…

bazar. Là, c’est la marque Mandala. Il est fin et sans produits chimiques.

Après un long voyage en avion, je fais 10 minutes d’étirements et de

relaxation. Le meilleur exercice pour voir les choses sous un nouvel angle,

c’est d’avoir la tête en bas ! Essayez !

 

Maintenant, le sommeil…

Il est régi par la glande pinéale qui est en

gros de la taille d’un pignon de pin et qui est logée au beau milieu du

cerveau. Cette petite glande régule la mélatonine, l’hormone du sommeil. La

glande pinéale a besoin d’obscurité pour bien fonctionner car la lumière

l’excite. Emportez donc un masque, ou même un foulard, ou un t-shirt foncé

à mettre sur vos yeux pour bien dormir. On peut aussi trimballer ce genre de

machine qui produit des sons relaxants. Plus pratique, j’en ai téléchargé sur

mon téléphone portable.

Il y a des gens qui aiment les boules Quiès… mais pas moi. J’ai

l’impression d’avoir des sex toys dans les oreilles!! Mais si vous aimez, allez-
y, faites-vous plaisir !

Enfin, cerise sur le gâteau : si vous êtes de ceux qui veulent

voyager en toute classe, l’appareil à vapeur ionisée… A acheter sur internet

en un clic. Pour repasser vos rides…et garder la classe à Dallas !

 

VIDÉO (EN ANGLAIS):

Traduit de l’anglais par Geraldine Guillier en exclusivité pour le Journal des Bonnes Nouvelles.

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis seize ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de

les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle devrait être depuis longtemps interdite de brocante et de vide greniers comme

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des

années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a

le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé.

C’est une belle et élégante démarche.

« Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».