Tout est bon dans le chanvre ! De la fabrication de matériaux à la cosmétique en passant par l’alimentation, cette plante « stupéfiante » fait un retour en force.

C’est un matériau multi-usage

La culture du chanvre ne date pas d’hier. Dans son dernier ouvrageLes drogues d’origine naturelle(Favre), le Dr Kurt Hostermann estime qu’elle est «peut-être l’une des premières plantes cultivées par l’homme » qui l’exploite surtout pour en faire des cordes et des ficelles. Les fibres très résistantes de sa tige permettent de fabriquer de la toile (les voiles des bateaux), du cordage, du papier, des textiles. Aujourd’hui, il entre aussi dans la composition de matériaux de construction et d’isolation.

Ça n’est pas une drogue

Celui cultivé dans nos champs ne vous fera pas « triper ». S’il appartient à la même famille des cannabinacées, Cannabis sativanom scientifique du chanvre à fibres cultivé légalement dans nos champs n’a qu’une très faible teneur en THC* -moins de 0,2%- la substance psychotrope et hallucinogène du cannabis.

* tétrahydrocannabinol

C’est un remède ancien

Cannabis sativa apparait en Chine, en 3000 av. JC, et est utilisé pour ses effets thérapeutiques. Tout comme en Inde dans la médecine ayurvédique.

En Europe, la plante est longtemps cultivée pour lutter contre la peste, soulager les douleurs articulaires et certaines maladies mentales avant d’être retirée de la pharmacopée aux Etats-Unis en raison de fortes taxations sur la marijuana.

Aujourd’hui, une quarantaine de pays autorisent le chanvre thérapeutique, mais pas la France. Outre le THC, principe actif du cannabis, le cannabidiol (CBD) moins connu est de plus en plus loué pour ses propriétés antidouleurs sans effet psychoactif.

Il est très écolo

Sa culture qui avait presque disparue dans les années 1960 a repris en France dans les années 1990 en raison de son profil très écologique. Sa croissance est rapide et nécessite peu d’eau, pas d’entretien, peu d’engrais ni de pesticides car il est très résistant aux parasites et n’appauvrit pas les sols. Il est par ailleurs idéal pour préparer la terre à accueillir d’autres cultures.

C’est un cosmétique naturel

Tirée des graines, son huile s’utilise contre le dessèchement de la peau. Une étude (2005) pointe des effets prometteurs dans le traitement de l’eczéma. Nourrissante et revitalisante, elle booste la circulation et calme les petites rougeurs (idéale sur la couperose).

Il se mange

Il existe peu de trace de son usage alimentaire autrefois. Elle semble servir de nourriture aux volailles et certaines populations d’Europe centrale en font des gruaux et du « beurre ». « C’est probablement la difficulté à écaler les graines qui a freiné son utilisation à des fins alimentaires », confie Gwénaëlle Joubrel, responsable nutrition chez Tribellat Noyal, entreprise bretonne qui cultive et transforme le chanvre en produit alimentaire.

Il est très nourrissant

La graine est constituée de 33% de protéines (soit deux fois plus que les oléagineux), avec tous les acides aminés indispensables, ce qui la rend aussi intéressante que le soja pour les végétariens et les sportifs. 

Elle a aussi un excellent profil lipidique : elle est riche en acides gras insaturés essentiels avec un ratio oméga 3/oméga 6 est de 5/ 1, pile celui préconisé par l’agence française de sécurité sanitaire (Anses).

Elle contient des minéraux (calcium, potassium, phosphore et fer), des vitamines (A, B1, B2, B6, D et E) et une profusion de fibres insolubles bénéfiques pour la digestion.

Grâce à sa richesse en oméga 3, la graine de chanvre est un excellent anti-inflammatoire, intéressante pour la santé de nos artères. Une poignée suffirait à couvrir nos besoins en protéines et en acide gras essentiel.

Il se mange sous toutes les formes

Sa graine toastée a une saveur agréable de noisettes grillées qui se retrouve dans toutes les déclinaisons du chanvre :

– la graine entière simplement torréfiée comme des cacahuètes se grignote à l’apéro ou se glisse dans les salades, mueslis, biscuits, poêlée de légumes. Utilisez-la rapidement après l’achat car la graine s’oxyde vite à l’air. 

– la graine décortiquée à parsemer sur une salade, un yaourt et même une glace. 

– la farine de chanvre est sans gluten et permet de confectionner des pâtisseries, muffins, cake et pain.

– le lait végétal : les graines sont trempées et broyées dans l’eau pour obtenir un « lait » sans lactose au goût de noisette 

– les desserts lactés : nature, chocolat, framboise.

LE JDBN RECOMMANDE:

Marie-Laurence Grézaud

Source

crédit photo: pixabay