Coucou les amis !

Je rentre tout juste des Bahamas et wouah, qu’est-ce que ça fait du bien… Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais moi, j’ai vraiment du mal à me reposer. Là, j’ai réalisé la différence entre le faux repos (on fait semblant de se détendre mais on continue à faire des listes, à organiser son petit quotidien, à plier du linge et tutti quanti) et le vrai repos. Attention, hein : je parle de la vraie glandouille intégrale où l’on ne fait rien d’autre mis à part lire et dessiner des mandalas dans le sable avec ses doigts de pieds. Je vous en dirai d’ailleurs davantage dans une vidéo très prochainement !

Au passage, j’ai remarqué que ma peau n’était pas jo-jo en voyage… J’ai donc demandé à notre spécialiste beauté Danielle Shine ses petits trucs pour garder une peau de pêche

Danielle, à toi de jouer !

Avant de franchir la prochaine porte d’embarquement, juste quelques mots car un averti en vaut deux, n’est-ce pas ?

Cela fait environ dix-sept ans que je sillonne le globe, je maîtrise donc à peu près bien le sujet ! J’ai fait bien sûr plein d’erreurs qui m’ont enseigné plein de choses : mais aujourd’hui… vous voyez la nana qui débarque sur le tarmac l’air frais et dispo ? Et bien, cette nana, c’est moi !

Point de maquillage tu porteras

Que l’on soit sur le plancher des vaches ou à 35 000 pieds, c’est la même chose : le maquillage attire comme un aimant toutes les impuretés qui s’agglutinent et se transforment en radicaux libres. Et adieu collagène et crustacés… Or, le collagène c’est justement ce que l’on veut garder précieusement !

J’ai toujours tendance à préconiser d’avoir la main super légère question maquillage mais en avion, je conseille carrément de ne rien porter ! On s’assume, on ne cache rien, même ses petits défauts. Hein, des défauts ? Où ça ?? Et on fait un premier pas vers la vraie beauté !

Beaucoup d’eau tu boiras

Allez, on répète comme un mantra : je m’hydrate, je m’hydrate, je m’hydrate… Les cabines d’avion sont pressurisées pour nous permettre de bien respirer. Le hic, c’est que cette pressurisation rend l’air bien plus sec que la normale. Je compense en buvant environ un demi-litre d’eau chaque heure. J’en profite pour consommer des tisanes qui vont m’aider à drainer les tissus. C’est hyper important de donner un coup de pouce à votre foie qui a déjà fort à faire avec toutes les cochonneries que vous absorbez pendant et après votre trajet en avion. La tisane que je préfère contient du calendula, du pissenlit (feuille et racine), du chardon Marie et de la racine de bardane.

Davantage ta peau tu hydrateras.

Investissez dans une bonne crème hydratante, la plus naturelle possible bien sûr et tartinez-vous consciencieusement ! Ou alors, faites comme moi, jouez les apprentis chimistes et essayez ce mélange : mélangez deux cuillères à café d’huile d’olive, huile de bourrache, huile de jojoba, huile de tournesol et huile de groseille rouge dans un flacon en verre sombre. Agitez vigoureusement. Appliquez toutes les deux heures en vol (veillez à avoir les mains propres !). Quand vous choisissez de fabriquer vos produits de beauté vous-même, gardez ces deux principes de base en tête : achetez la meilleure des qualités possible et rattrapez-vous en achetant en plus grosse quantité pour finir par économiser malgré tout.

Sur ton bien être, même endormie, tu veilleras

Adios, les réveils la nuque en vrac, les yeux bouffis et la bouche pâteuse ! Appliquez un masque bio et n’hésitez pas à porter également un masque ventilé pour ne pas avoir la gorge sèche. Ok, vous pouvez dire adieu au glamour le temps de votre sieste… Mais les bénéfices seront là ! Et franchement, on ne re-croise que très rarement les gens avec lesquels on a voyagé. Alors, on se lâche !

Tes sinus tu n’oublieras pas

Ils sont fragiles, vos sinus, et ils vont avoir tendance en vol à devenir tout secs et franchement irrités. La parade, c’est d’utiliser un spray nasal qui va les garder bien lubrifiés. Vous en trouverez facilement chez n’importe quel pharmacien. N’oubliez pas la règle d’or : optez pour la composition la plus minimaliste et la plus naturelle

Le chariot des repas tu éviteras

C’est sans doute le conseil le plus important ! Ca vaut vraiment le coup d’apporter son repas à bord. Ou alors, jeûnez carrément si vous pouvez ! Ca fait trois ans que je le fais et ça a vraiment changé la donne pour moi !

Ton corps tu bougeras

Avant, pendant et après le vol, oui, oui ! Parce que rester assis des heures sans bouger, c’est vraiment pas bon du tout pour l’organisme. En plus si vous pensez à vous hydrater comme je vous l’ai conseillé, vous aurez besoin de vous déplacer fréquemment ! Vous pouvez même déclencher une alarme sur votre téléphone pour penser à faire quelques pas toutes les 45 minutes environ. Remontez et descendez l’allée principale. Et enchaînez quelques postures de yoga. Ca fait un bien fou !

Calme et serein tu resteras

Saviez-vous que l’une des pires agressions pour notre peau, c’est le stress ? Le coupable ? Le cortisol, l’hormone du stress… trop de cortisol et zou, c’est la panique, la peau perd les pédales et n’assure plus de barrière efficace contre les bactéries. Et on se retrouve avec des rougeurs, des boutons et j’en passe… Si vous êtes du genre stressé, faites quelques exercices de méditation pour vous avoir vraiment la tête…dans les nuages !

Traduit de l’anglais par Géraldine Guillier, en exclusivité pour le JDBN

 Capture d’écran 2016-09-04 à 10.54.26

Géraldine exerce la profession de professeur d’anglais depuis 17 ans.

C’est une couverture car en réalité, elle est passionnée de mots, français et anglais.

Elle en lit, en écrit, en traduit et passe une grande partie de son temps à essayer de les faire swinguer à l’aide de son stylo.

Elle aime avoir les mains dans l’essence de térébenthine, les gravures de mode des années 20, les cheveux de son fils ou les poils de sa chienne et de son chat.

 

MA CONTRIBUTION AU JDBN

Je suis très fière d’apporter par la traduction un coup de main au JDBN, qui a

le courage de nous montrer l’existence par le versant ensoleillé.

C’est une belle et élégante démarche.

« Ce n’est pas parce que la vie n’est pas élégante qu’il faut se conduire comme elle».

crédit photo: capture

Source