Chauffage, appareils électriques, ampoules basse consommation… Nos sept astuces pour vous aider à réduire vos factures d’énergie.

 

1) Privilégier les appareils classés A et plus

Vous devez changer de four ou de lave-vaisselle? L’idéal est d’investir dans un modèle classé A, A+, A++, ou mieux, A+++, car ce sont les moins énergivores. Plus chers à l’achat, ils s’avèrent par contre plus rentables à long terme puisqu’ils permettent de faire des économies allant de 20 à plus de 60 %.

 

Ce choix est particulièrement judicieux pour un réfrigérateur ou un congélateur car ces deux appareils sont les seuls à fonctionner en continu. Bientôt, l’étiquette énergétique va être réévaluée pour mieux s’adapter au marché et éviter de multiplier les sous-catégories de la classe A.

 

2) Dégivrer souvent le réfrigérateur

Afin d’optimiser le fonctionnement de votre réfrigérateur, placez-le loin des sources de chaleur (four, micro-ondes, radiateur…) ou des endroits trop froids (cave, garage…). Veillez également à ne pas laisser la porte ouverte trop longtemps et à bien la refermer après chaque usage afin d’éviter les déperditions de froid.

 

Dès que la couche de givre atteint 3mm, c’est le moment de le dégivrer. En effet, elle l’empêche de bien diffuser le froid et l’oblige à consommer davantage d’électricité, en moyenne 30% de plus. 

 

3) Laver son linge à basse température

Si votre linge n’est pas trop sale, vous pouvez le laver à 30 °C ou même à froid. Selon les spécialistes, il n’y a pas vraiment de différence entre un lavage à 30, 40 ou 60 °C, puisque les bactéries ne sont éliminées qu’à partir de 90 °C. Par contre, vous divisez votre consommation au moins par trois.

 

De même, délaissez les cycles courts, gourmands en énergie, au profit des cycles « éco » très efficaces, même s’ils durent un peu plus longtemps. Ne lancez la machine que lorsque le tambour est plein afin d’éviter de multiplier les lavages.

 

4) Choisir des ampoules basse consommation

Elles ont beaucoup évolué! Fini les ampoules qui s’allument au bout de cinq minutes ou celles qui diffusent une lumière jaunâtre. Parmi tous les modèles, les leds et les ampoules fluo compactes sont les plus économiques, elles durent en moyenne douze fois plus longtemps qu’une ampoule à incandescence classique, tout en consommant cinq fois moins.

 

Pour optimiser l’éclairage, regardez bien le « lumen » qui correspond à l’intensité lumineuse d’une ampoule: plus le chiffre est élevé, plus elle diffuse de la lumière, quel que soit le nombre de watts. En tout cas, n’oubliez pas de les nettoyer régulièrement, elles brilleront davantage!

 

5) Éteindre les appareils électriques

Savez-vous qu’en éteignant tous les appareils de la maison, vous pouvez économiser jusqu’à 80€ par an? Télévision, chaîne hi-fi et ordinateur continuent, mine de rien, à grignoter de l’électricité, même en veille. Alors, pensez à bien les débrancher après chaque utilisation, sans oublier la machine à café ou le grille-pain dans la cuisine.

 

Seule exception, la boxcar, à ce jour, aucun opérateur n’assure avec certitude qu’elle ne se détériore pas en l’allumant et l’éteignant régulièrement.

 

6) Maîtriser le chauffage

Il représente 70% de la consommation totale d’électricité d’un foyer, d’où l’intérêt de faire attention au gaspillage. Quelques bons gestes suffisent pourtant: par exemple en réglant le thermostat du salon à 20°C et celui de la chambre à 19°C, vous pouvez économiser environ 7% d’électricité sans que cela nuise à votre confort.

 

De même, lorsque vous n’êtes pas là, n’hésitez pas à diminuer la température de quelques degrés. Il existe aujourd’hui de nombreux appareils permettant d’ajuster son chauffage en fonction de ses besoins, parmi eux les régulateurs ou les programmateurs qui sont désormais intégrés dans la plupart des nouveaux radiateurs.

 

7) Limiter le nombre d’écrans et imprimantes

Ordinateur, portable, smartphone, imprimante, télévision dans chaque chambre… Aujourd’hui nous sommes suréquipés, ce qui engendre, d’un point de vue énergétique, des dépenses non négligeables. Une étude européenne a récemment démontré qu’une famille peu équipée consommait en moyenne 400 kWh/par an contre 700 kWh/an pour un foyer disposant de tous les appareils dernier cri. Il ne s’agit pas de bouder le progrès mais d’utiliser tous ces objets avec bon sens.

 

Merci à Florence Clément, chargée de l’information à l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie)

source: http://www.notretemps.com – crédit photo: capture – 

Par Marie-Alexandra Desfontaines le 06 novembre 2015